Une parade dans les rues pour les cerfs de Cooke-Sasseville

Jean-François Cooke et Pierre Sasseville, lors du dévoilement... (Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

Jean-François Cooke et Pierre Sasseville, lors du dévoilement de la maquette de l'oeuvre d'art public qui sera installé devant l'amphithéâtre en 2017.

Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Plus d'un an après avoir remporté le concours visant à orner la place Jean-Béliveau d'une oeuvre «monumentale», Jean-François Cooke et Pierre Sasseville arrivent au bout de leur ambitieux projet. Mercredi, les deux cerfs de Virginie en bronze prendront place aux portes du Centre Vidéotron... après avoir paradé dans les rues de Québec.

Les deux animaux, principaux éléments de l'oeuvre La rencontre, parcourront à bord d'un camion - et non pas à la course - les 85 kilomètres séparant Québec et Inverness, là où ont été fabriquées les deux sculptures de bronze. «Toute la fabrication des deux cerfs, qui a nécessité près d'un an et demi de travail avec plusieurs personnes, ça a été fabriqué à l'Atelier du Bronze, à Inverness», a d'ailleurs rappelé Pierre Sasseville en marge de l'inauguration de l'oeuvre du duo La trajectoire, sur le terrain du tout nouveau centre communautaire du Jardin, dans l'arrondissement de Charlesbourg.

Et étant donné «l'aspect monumental des cerfs», qui pèsent 5470 livres chacun, «c'était plus simple pour nous d'éviter d'avoir à les emballer» pour le transport, indique M. Sasseville. C'est donc dire que les bêtes seront visibles tout au long du trajet, et elles seront déjà installées dans leur position finale, soit «un à l'endroit, un à l'envers». Envergure de la cargaison oblige, le transport se fera à une vitesse maximum de 65 km/h.

«Ça va être impressionnant»

«On va les voir passer dans les rues de Québec. Ça va être impressionnant», s'est réjoui samedi le maire Régis Labeaume, tout en jurant «que les images de cette oeuvre d'art là vont faire le tour du monde très rapidement».

«Ça va être une belle distraction sur l'autoroute. Sur les ponts, ça va être assez spectaculaire!» a ajouté l'artiste Jean-François Cooke.

En ce qui a trait à La rencontre comme telle, son assemblage sera complété à la place Jean-Béliveau en fin de journée mercredi. Déjà, samedi, la base de l'oeuvre avait pris forme. «Les dalles de ciment ont été coulées, la base d'aluminium ainsi que le verre sont installés depuis cette semaine», a mentionné M. Cooke.

À deux semaines de l'inauguration de la place Jean-Béliveau, le maire Régis Labeaume ne tarit pas d'éloges pour l'espace bordant le Centre Vidéotron. «Moi, je suis allé visiter la place Jean-Béliveau cette semaine. C'est incroyablement beau. Les gens de Québec vont être tellement fiers!»




À lire aussi

  • Les cerfs posent leurs sabots de bronze

    La Capitale

    Les cerfs posent leurs sabots de bronze

    «Le grand jour.» L'expression a été entendue plusieurs fois mercredi à Inverness et aux abords du Centre Vidéotron. Et pour cause : les immenses... »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer