Nathalie Bujold: broderie vidéo et instruments à cordes

Une image de la vidéo Études vidéographiques pour... (fournie par Nathalie Bujold)

Agrandir

Une image de la vidéo Études vidéographiques pour instruments à cordes de Nathalie Bujold montrant Stéphanie Bozzini du Quatuor Bozzini.

fournie par Nathalie Bujold

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Josianne Desloges
Josianne Desloges

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Québec) Jamais la Grande Galerie de l'OEil de Poisson ne m'aura parue si longue et si magique. Pour la présentation d'Études vidéographiques pour instrument à cordes, l'espace d'exposition est devenu un grand espace de projection, où trois écrans accueillent les broderies vidéo hypnotiques de Nathalie Bujold.

Celle qui a connu les premières années du centre d'artistes, avant que celui-ci ne s'installe dans la coopérative Méduse, développe son travail vidéo depuis 1999. «Comme je suis une artiste sans atelier [puisqu'elle préfère investir dans des équipements plutôt que dans un local], j'ai commencé avec la sculpture, mais j'ai transformé graduellement ma pratique jusqu'à faire de moins en moins de bruit et de moins de poussière», explique-t-elle. Textiles, art imprimé, photographie et vidéo sont arrivés comme des planches de salut.

«Et la vidéo me permettait d'avoir un métier», note Bujold, qui a fondé la maison de production L'esprit pratique et qui gagne sa vie comme monteuse et vidéaste. «Ça a amélioré ma dextérité. Ma pratique artistique et mon métier se sont nourris», constate-t-elle.

L'artiste, qui a grandi en Gaspésie, où elle a commencé une formation en piano qui l'a menée à Québec, voit un lien naturel entre la musique et la vidéo, où le rythme et l'assemblage des sons et des images créent des correspondances. Pour Études vidéographiques..., elle s'est également inspirée de l'encyclopédie des ouvrages de dames, où il y a beaucoup d'enchevêtrements - dentelles, tricots et autres constructions textiles.

Elle a fait jouer les musiciens du Quatuor Bozzini, qui se consacre à la musique contemporaine, puis s'est inspirée de leurs gestes et de la musicalité des airs entendus. Les bariolages du violoniste ont créé des courbes dans l'image, alors que les harmoniques interprétés par la violoncelliste ont incité Bujold à démultiplier l'image de la musicienne. «Je me considère pas comme une compositrice, mais comme une arrangeuse, une échantillonneuse», indique celle qui a aussi joué avec la bande sonore pour étirer les notes ou changer la vitesse des enchaînements.

Son oeuvre vidéo donne l'impression de voir la musique se déployer sous nos yeux dans un jacquard grandiose et mouvant, qui nous happe hors du monde.

Jusqu'au 12 février au 580, côte d'Abraham, à Québec.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer