Jeffrey Poirier: mosaïque diagonale

Jeffrey Poirier est en train de rénover une... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Jeffrey Poirier est en train de rénover une oeuvre qui ira à la Art Gallery of Guelph, en Ontario, pour une exposition de sculptures sur le thème Art bricolé.

Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Josianne Desloges
Josianne Desloges

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Québec) Pour clore sa programmation, axée cette année sur la sculpture, Regart a invité Jeffrey Poirier à exposer, à l'issue d'une résidence de deux semaines, une ultime proposition, qui trône dans l'angle de la galerie en L : un mur monumental, ornemental au recto et rustique au verso.

Le jeune artiste en a fait du chemin depuis son exposition Bouturer la colonie à l'OEil de Poisson, qui lui avait décerné le prix Tomber dans l'OEil - maîtrise il y a quatre ans. Après diverses explorations organiques, où la répétition des formes assemblées faisait penser à des ruches, des colonies de champignons ou un déferlement végétal, Poirier donne maintenant un caractère ornemental à des accumulations de formes géométriques. 

Présentoir pour quelques incertitudes ornementales... (Le Soleil, Erick Labbé) - image 2.0

Agrandir

Présentoir pour quelques incertitudes ornementales

Le Soleil, Erick Labbé

L'objet présenté à Regart, baptisé Présentoir pour quelques incertitudes ornementales, ne se fond pas à la galerie en se greffant sur un mur. Il s'impose plutôt comme un objet sculptural, dont le visiteur fait instinctivement le tour.

Le matériau d'origine, des plaques de sous-plancher, est toujours brut, mais contrairement au carton ou au ruban adhésif électrique, ne pourrait plus être qualifié de matériau pauvre. Peu importe sa provenance ou sa qualité, ce sont toutefois les propriétés esthétiques, géométriques et surtout la possibilité de l'assembler pour créer des effets visuels ou des volumes qui intéresse l'artiste. Il a d'ailleurs déposé une candidature pour une résidence au Tokyo Wonder Site, au Japon, dans l'espoir d'avoir accès à de nouveaux blocs de construction. «J'imagine tous les matériaux et les choses folles que je pourrais avoir sous la main, et ça me fait vraiment triper», anticipe-t-il. Il expose depuis sa sortie de l'école un peu partout au Québec et au Canada et a participé l'an passé à l'échange Québec-Nantes, chapeauté par Manif d'art.

Pour l'oeuvre exposée à Regart, il a délaissé la couleur, qui est l'un des traits distinctifs de ses créations. «Spontanément, quand je travaillais ce matériau-là, la texture, la matérialité était déjà là et je n'avais pas envie de l'esthétiser pour en faire quelque chose de kitsch, explique-t-il. J'avais fait des explorations avec des couleurs, mais j'ai décidé de laisser tomber.»

Les explorations colorées auraient donné naissance à une deuxième sculpture et il voulait unir, plutôt que souligner, les deux espaces de la galerie en «L». Il a donc opté pour une imposante diagonale.

Pour clore sa programmation, axée cette année sur la... (Le Soleil, Erick Labbé) - image 3.0

Agrandir

Le Soleil, Erick Labbé

Le motif, déjà existant sur le matériau de sous-plancher, a été découpé à la main par Poirier avec un couteau X-acto. Un processus plus aérobique que méditatif, puisque l'artiste a effectué cette tâche de moine sur une musique rythmée. «La découpe n'est pas parfaite, parfois j'ai truqué le motif et j'ai ajouté des éléments ludiques», note-t-il. Ces dérogations brisent la répétition et incitent le spectateur à chercher les irrégularités. 

«Ça a créé une trame à la limite de la tapisserie, de l'image numérique, de marqueterie ou de mosaïque du Moyen-Orient, décrit-il en parcourant la pièce des yeux. Tout ce qui est baroque, vintage, Art déco ou ornemental m'intéresse.»

Par contraste, la partie à motif est enclavée dans deux pièces blanches très minimalistes. «L'idée du présentoir, du dispositif de monstration muséal est un peu déconstruite. C'est une fenêtre ouverte, mais on ne sait pas si l'objet s'est écarté ou se referme», explique Poirier. À l'arrière, on voit les matériaux bruts, les rouages de la construction, laissés volontairement à vue.

Dans l'atelier

Jeffrey Poirier loue la moitié d'un atelier à l'arrière du centre d'artistes Regart, situé près de la traverse de Lévis. Celui-ci regorge de prototypes et de dessins, autant d'idées inachevées qui mèneront peut-être un jour à de nouvelles créations.

«Quand on travaille en sculpture ou en installation, c'est fou les patentes qu'on ramasse», commente Poirier en se frayant un chemin. D'un côté, les parties d'une sculpture de plexiglas qui sert maintenant de boîtes de rangement et les morceaux de l'installation qui a été présentée à Nantes, faite de boîtes à boutures industrielles colorées et assemblées, s'accumulent un peu partout.

On remarque aussi une maquette... «Je travaille avec Nicolas Laverdière, de BGL, sur mon premier projet d'art public, révèle Poirier. C'est très formateur. Nous sommes trois finalistes pour une oeuvre d'art qui sera installée au parc de la Francophonie, sur la Grande Allée pour commémorer la Superfrancofête.»

Il est aussi en train de rénover une oeuvre qui ira à la Art Gallery of Guelph, en Ontario, pour une exposition de sculptures sous le commissariat de Mathieu Valade et de Julie René de Cotret. «C'est une expo collective sur le thème Art bricolé. Yannick Pouliot et Léopold Foulem [qui font tous deux parties de la collection du Musée national des beaux-arts du Québec] et sept autres artistes en font aussi partie.»

Présentoir pour quelques incertitudes ornementales est présentée jusqu'au 22 août au 5956, rue Saint-Laurent, à Lévis, du mardi au dimanche de 12h à 17h. Info: centreregart.org

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer