Du pop art signé Boudro

Boudro est reconnu pour ses oeuvres en forme... (Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

Boudro est reconnu pour ses oeuvres en forme de timbres et de morceaux de casse-tête géants.

Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Les galeries Perreault bonifient leur catalogue d'oeuvres qui puisent à l'énergie de New York et au pop art. Après avoir inauguré son «espace Corno» l'été dernier, le galeriste Roch-André Perreault ajoute Boudro et son arsenal de Looney Tunes et de super héros à son écurie.

«Mon coeur est à New York, mais mon atelier est sur la Rive-Sud de Montréal», indique le peintre. Né à Sept-Îles en 1967, Boudro habite la banlieue montréalaise depuis l'enfance. C'est l'opportunité d'être guide touristique alors qu'il étudiait en design industriel au cégep, qui l'a conduit à New York pour la première fois, dans les années 80.

«À ce moment-là, je peignais des paysages de Charlevoix, de la peinture un peu plus traditionnelle québécoise. Mais quand j'ai vu tous les taxis jaunes, les fameux Checkers, j'ai eu envie de m'imprégner de New York pour faire des tableaux», raconte-t-il. Il commence par des scènes de villes puis, inspiré par le travail d'Andy Warhol, de Roy Lichtenstein et de James Rosenquist, il se met à combiner les cartoons, les personnages de bandes dessinées américaines et des sigles publicitaires.

Une oeuvre colorée de Boudro... (Le Soleil, Patrice Laroche) - image 2.0

Agrandir

Une oeuvre colorée de Boudro

Le Soleil, Patrice Laroche

Côté ludique de la BD

«Je n'ai pas lu beaucoup de bd, c'est plutôt le côté humoristique et ludique qui m'attire», indique-t-il. «Je vais mettre le logo de Seven Up si j'ai besoin de mettre du vert, Tweety Bird pour du jaune, mais j'essaie d'agencer tout ça pour qu'il y ait de l'interaction entre les personnages et un équilibre dans les couleurs.»

L'esthétique éclectique et vibrante de Times Square lui a inspiré des mosaïques où il évoque les rues à angle droit de New York, tout en juxtaposant les symboles. Au centre, une cible, un clin d'oeil à Jasper Johns, permet au regard de s'accrocher.

On reconnaît aussi Boudro à ses oeuvres en forme de timbres et de morceaux de casse-tête géants. «J'ai déjà fait un 25 morceaux qu'on pouvait assembler ou éclater sur le mur», note-t-il. «Chaque année, j'essaie de un nouveau support. Là, je suis dans les comic boxes, de petites boîtes qu'on pourrait empiler, pour aller vers la sculpture.»

Ses oeuvres à l'acrylique, sur bois et sur toile, se vendent surtout en Europe, mais aussi sur le marché nord-américain. À Montréal, il est représenté par la Michel-Ange alors que l'Agence G&O Art s'occupe de ses affaires à l'international.

L'exposition est présentée jusqu'au 17 juillet à la Galerie Perreault du 205, rue Saint-Paul, Québec. Info. : 418 692-4772

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer