Les villes plus sensibles à l'archéologie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Ian Bussières</p>

(Québec) Alors que Montréal et Québec étaient à peu près les seules municipalités impliquées dans le réseau Archéo-Québec il y a 12 ans, elles seront six cette année à proposer des activités lors du Mois de l'archéologie du 1er au 31 août.

À la capitale et la métropole s'ajoutent Longueuil, Gatineau, Ottawa et même Victoriaville, dans les Bois-Francs. Annabelle Laliberté, présidente d'Archéo-Québec, constate que le travail de son organisme commence à porter ses fruits.

«On essaie de les outiller à bien travailler leur patrimoine. Les villes sont plus nombreuses à s'associer avec des sociétés d'histoire et à mettre en valeur leur patrimoine archéologique. On le voit en Montérégie et aussi dans des régions comme le Saguenay. La valeur archéologique devient une valeur importante à développer», explique Mme Laliberté.

«Et quand on parle d'archéologie au Québec, il est bien sûr question des Amérindiens, mais pas seulement des Amérindiens non plus. Il y a aussi une partie industrielle et militaire, par exemple. Il y a plusieurs facettes de l'histoire jusqu'à 1940 qu'il est possible de développer», poursuit-elle.

Travail colossal

Au cours des sept dernières années, Archéo-Québec a entre autres réalisé un travail colossal de numérisation d'environ 10 000 artéfacts de la collection archéologique de référence de place Royale à Québec et les objets sont maintenant diffusés sur le Réseau du patrimoine culturel du Québec.

«C'est un travail très important, nous avons environ les trois quarts de la collection de numérisés. Il resterait environ 3000 artéfacts au total dans ce qui est l'une des plus importantes collections au Québec relatives à la Nouvelle-France», signale Annabelle Laliberté.

Cette année encore, c'est le chanteur Jérôme Couture, finaliste lors de la première saison de l'émission La voix, qui agit comme porte-parole du Mois de l'archéologie. «J'ai découvert le Mois de l'archéologie quand j'ai parlé de ma passion pour l'archéologie à l'émission Ménage à trois sur VTélé en mars 2015. De fil en aiguille, on m'a proposé d'en être le porte-parole et j'y suis pour une deuxième année», a-t-il déclaré au Soleil.

À Québec, des fouilles archéologiques seront menées sur le site de l'hôtel de ville de Québec et au Monastère des Ursulines et des expositions et d'autres activités auront lieu à l'Auberge Saint-Antoine, à la Grande Ferme de Cap-Tourmente, au Centre d'interprétation du parc de la falaise et de la chute Kabir Kouba, durant les Fêtes de la Nouvelle-France, à l'Îlot des Palais, au lieu historique national des Fortifications-de-Québec, à la Maison des Jésuites de Sillery, au site archéologique Cartier-Roberval, à la Maison Girardin et au Monastère des Augustines.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer