La cage de la Corriveau exposée à Saint-Vallier

Le gibet de métal qui a servi à... (Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

Le gibet de métal qui a servi à exposer la dépouille de Marie-Josephte Corriveau pendant 40 jours en 1763 à Lévis sera exposé le samedi 27 août et le dimanche 28 août à la bibliothèque de Saint-Vallier,

Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Authentifiée et acquise par les Musées de la civilisation l'automne dernier, la cage de la Corriveau ressort de son tiroir et sera exposée pendant deux jours à Saint-Vallier, à la fin de l'été.

Le gibet de métal qui a servi à exposer la dépouille de Marie-Josephte Corriveau pendant 40 jours en 1763 à Lévis sera exposé le samedi 27 août et le dimanche 28 août à la bibliothèque de Saint-Vallier, dans Bellechasse, où est née cette femme qui est devenue une légende québécoise. 

Les archives du presbytère de Saint-Vallier ont d'ailleurs révélé que celle qui a été condamnée à mort pour avoir tué son deuxième mari savait écrire et signait son nom «Marie-Joseph Corrivaux», nom qui a été retenu pour nommer la bibliothèque municipale. 

Depuis qu'elle a été rapatriée de Boston, en 2013, la cage de la Corriveau a été exposée seulement quelques jours au Centre des congrès de Lévis, puis à la Maison Chevalier, à Québec. Étant donné sa fragilité et son degré de corrosion avancé, elle est placée dans une sorte de cercueil transparent. 

Spectacle

Depuis 2013, la municipalité de Saint-Vallier présente le spectacle historique Sur les traces de la Corrivaux à l'intérieur de l'église. Douze comédiens, quarante figurants et une vingtaine de choristes font revivre le procès de la Corriveau. 

«C'est pas un procès qui est plate. On rit, on pleure, on ressort avec tout plein de questions», soutient Isabelle Cadrin, coordonnatrice de l'événement. 

Le spectacle est inspiré de celui qui avait été présenté sur les plaines d'Abraham pour le 250e anniversaire de la légende, en 2013. Il est depuis produit en collaboration avec la Commission des champs de bataille nationaux. 

Plus de 2000 personnes l'ont vu ces trois dernières années, si bien que le comité organisateur a concocté une fin de semaine complète d'activités sur ce thème. 

En plus du spectacle et de l'exposition de la cage, les visiteurs pourront s'arrêter au marché public d'antan et dans une auberge temporaire aménagée sur le parvis de l'église.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer