Le Louvre plus accessible pour ses millions de visiteurs

Le Louvre table notamment sur le développement du... (PHOTO ARCHIVES AFP)

Agrandir

Le Louvre table notamment sur le développement du billet horodaté (actuellement 20 à 25 % des ventes) qui définit un créneau de visite et garantit l'entrée dans la demi-heure.

PHOTO ARCHIVES AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Paris

Améliorer l'orientation, limiter les files d'attente, mieux informer les visiteurs sur son histoire, ses collections: Le Louvre a repensé l'aménagement de sa célèbre pyramide et créé un centre d'information pour rendre plus accessible le plus grand musée du monde.

Premier objectif: fluidifier les déplacements et diviser le temps d'attente par deux. Les points de contrôle ont été doublés à l'entrée de la pyramide, l'accès le plus emprunté par les 9,5 millions de visiteurs annuels, dont la moitié ont moins de 30 ans. Et le musée compte désormais cinq accès au lieu de trois.

Le Louvre table aussi sur le développement du billet horodaté (actuellement 20 à 25 % des ventes) qui définit un créneau de visite et garantit l'entrée dans la demi-heure.

Deuxième objectif: rendre sa noblesse au grand hall. Sur les conseils de l'architecte de la pyramide, I.M. Pei lui-même, le grand point d'information central a été remplacé par deux comptoirs intégrés dans des piliers et équipés de parois absorbantes, et les espaces commerciaux ont été transférés.

Pour permettre aux visiteurs, principalement étrangers - Américains, Chinois et Italiens forment le trio de tête - de s'y retrouver, des bannières représentant des oeuvres emblématiques aident à l'entrée de chaque aile à repérer l'emplacement des collections.

La signalétique a été entièrement repensée et une nouvelle application mobile de géolocalisation est téléchargeable sur le site du musée, à présent équipé de la WiFi.

Pour mieux comprendre le musée, ses collections et son histoire, le Pavillon de l'Horloge dans l'aile Sully du palais, a été entièrement réaménagé en associant maquettes animées, écrans tactiles et film en 3D.

Le projet de rénovation, réalisé sans fermeture du musée, a coûté 53 millions d'euros (plus de 76 millions $CAN), financé par les revenus générés par la participation du Louvre au projet d'Abou Dhabi, avec le soutien de commenditaires privés.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer