Jean-Pierre Raynaud ouvert à la reconstruction de son oeuvre

C'est à la place de Paris, dans le... (Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

C'est à la place de Paris, dans le Vieux-Port, que Dialogue avec l'histoire, uneoeuvre faite de marbre blanc, avait été construite.

Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Se disant «agréablement surpris» de l'intérêt porté à son oeuvre disparue, l'artiste français Jean-Pierre Raynaud entend offrir sa pleine collaboration au mouvement citoyen visant à faire reconstruire, quasi à l'identique, le monument Dialogue avec l'histoire, démoli il y a un an par la Ville de Québec.

En entrevue au Soleil depuis son atelier parisien, mercredi, M. Raynaud indique que la perspective de voir son monolithe blanc ressusciter, près du Musée national des beaux-arts, à l'initiative de François Leduc, a tout pour lui plaire. Dans l'édition de mercredi du Soleil, l'avocat de Québec proposait de réhabiliter l'oeuvre en la reconstruisant «dans un format plus petit» grâce à des fonds recueillis auprès de mécènes et de gens d'affaires.

«Je salue son courage, parce que c'était plus facile d'oublier et de tourner la page», explique-t-il, qualifiant «d'un petit peu violent» la destruction de son monument par l'administration municipale. Plaçant ce geste dans une perspective plus large, l'artiste estime qu'il est porteur de symboles, à une époque où «les personnes et les oeuvres d'art sont un peu partout en danger permanent, victimes d'agressions multiples».

M. Raynaud confirme qu'il est prêt à ne pas recevoir un sou pour permettre la reconstruction. «De façon exceptionnelle et parce que je suis quelqu'un de positif et de constructif, j'ai proposé de céder mes droits et de ne toucher aucun argent.»

Avec le recul, l'artiste plasticien reconnaît que Dialogue avec l'histoire a sans doute été mal servie par son environnement, à la place de Paris, dans le Vieux-Port. «Ce n'était peut-être pas l'endroit idéal.» Quant aux motifs servis pour sa destruction, à savoir une dégradation importante et irréversible, il ajoute : «Peut-être n'a-t-elle pas été bien construite. Il n'y a pas de raison pour qu'une oeuvre artistique soit obsolète après 30 ans.»

M. Raynaud profite de l'occasion pour rappeler que Québec n'était pas la seule ville à abriter l'une de ses oeuvres de marbre blanc, qui demeure un leitmotiv dans son corpus. Une municipalité coréenne possède un monolithe semblable à Dialogue avec l'histoire, mais de trois à quatre fois plus haut.

Si le monument devait un jour renaître de ses débris, Jean-Pierre Raynaud n'exclut pas de venir à Québec, malgré qu'il ne soit plus «un jeune homme». «Ça me donnerait l'occasion de faire comprendre et d'expliquer mon oeuvre.»

Dons à la Fondation

Par ailleurs, le porteur de ballon dans ce dossier, François Leduc, «explore l'avenue» de permettre aux gens désireux de contribuer financièrement à la reconstruction de l'oeuvre de Jean-Pierre Raynaud, de verser un don à la Fondation du MNBAQ afin de permettre son installation et sa préservation près de l'institution des Plaines.

Reconnaissant les efforts de l'administration Labeaume pour déployer l'art public aux quatre coins de la ville, Me Leduc estime que le legs du président français Jacques Chirac, en 1987, avait d'autant plus d'importance qu'il s'agissait de la seule oeuvre d'un artiste international à avoir pignon sur rue dans la capitale, avec la sculpture de Bernar Venet, derrière le MNBAQ.

«Des oeuvres comme ça, il n'en pleut pas. Séville a le Parasol; Barcelone son poisson doré démesuré; Chicago le Cloud Gate, la fève géante. Québec disposait d'une oeuvre tout aussi remarquable avec cette installation de Raynaud et faisait l'envie de bien des capitales.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer