Un musée à la mémoire de Charlie Chaplin

Une statue de cire de Charlie Chaplin inspirée... (AFP, Fabrice Coffrini)

Agrandir

Une statue de cire de Charlie Chaplin inspirée d'une scène de La ruée vers l'or. Le Manoir de Ban, la résidence où la légende du cinéma muet a fini ses jours, a été transformé en musée à sa mémoire.

AFP, Fabrice Coffrini

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
Genève

Alors que Charlie Chaplin vivait les derniers instants de sa longue existence dans son bucolique manoir suisse, l'une de ses principales inquiétudes était de sombrer irrémédiablement dans l'oubli après sa mort, selon les spécialistes de la vedette du cinéma muet.

Il y a peu de chance que cela se produise. L'héritage du légendaire créateur des films Le dictateur et Les temps modernes est encore bien vivant dans la mémoire collective aujourd'hui grâce à des acteurs comme Johnny Depp et Robert Downey Jr et à des pièces de théâtre à l'affiche sur Broadway. Mais l'artiste n'avait encore jamais eu de musée pour honorer sa vie et son oeuvre.

Cela a changé dimanche avec l'ouverture officielle de Chaplin's World, un projet de plusieurs millions de dollars réalisé dans le village suisse de Corsier-sur-Vevey. D'après le directeur général, Jean-Pierre Pigeon, ce musée est le premier au monde consacré à Charlie Chaplin et le fait qu'il soit installé dans la demeure où l'artiste a résidé pendant de nombreuses années lui donne sans contredit un petit plus.

M. Chaplin a vécu au Manoir de Ban pendant les 25 dernières années de sa vie, élevant ses enfants, composant de la musique, écrivant des scénarios de films et réfléchissant à son oeuvre loin de la lumière éblouissante des projecteurs de Hollywood.

Les visiteurs pourront admirer son chapeau melon et sa canne, devenus ses marques de

commerce, une réplique de son studio, des photographies en noir et blanc retraçant sa carrière ainsi que la chambre où il a rendu l'âme en 1977 à l'âge de 88 ans.

La chambre de Charlie Chaplin où il a... (AP, Laurent Gillieron) - image 2.0

Agrandir

La chambre de Charlie Chaplin où il a rendu l'âme en 1977 à l'âge de 88 ans.

AP, Laurent Gillieron

Statues de cire

Travaillant en collaboration avec le musée Grévin à Paris, les gestionnaires de Chaplin's World ont disposé des statues de cire de Charlie Chaplin ainsi que de ses amis, dont Albert Einstein et Winston Churchill, un peu partout sur la verdoyante propriété de 35 acres située au bord du lac Léman, a révélé M. Pigeon, un Québécois qui réside en Suisse depuis 10 ans.

«Il n'a pas fait que se reposer ici, il a aussi travaillé. Il faisait partie de la région, a déclaré le directeur. Il a été capable de mener une existence normale ici. Il a trouvé le bon équilibre entre famille et travail en Suisse. En Angleterre, il a été très pauvre, aux États-Unis, il a connu beaucoup de succès sur le plan professionnel et a su gérer son argent de manière avisée, mais le vrai bonheur, c'est ici qu'il l'a vécu pendant 25 ans.»

Une vingtaine d'enfants et de petits-enfants de M. Chaplin ont participé à la cérémonie du ruban, samedi, jour de l'anniversaire de l'artiste.

Jean-Pierre Pigeon a indiqué que les gestionnaires espéraient recevoir plus de 300 000 visiteurs par année, soulignant que la présence voisine d'une fabrique de chocolat et d'un château médiéval pourrait les aider à atteindre cet objectif.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer