Le MNBAQ nouveau sera livré pour la Saint-Jean

La direction du MNABQ a ouvert les portes... (Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

La direction du MNABQ a ouvert les portes du pavillon Lassonde pour une nouvelle visite des lieux, qui vibraient encore du bruit des travaux, mercredi.

Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) 24 juin : c'est la date d'ouverture officielle du nouveau pavillon du Musée national des beaux-arts de Québec (MNBAQ). Pour célébrer l'ouverture de ce monumental espace d'exposition qui devrait faire entrer Québec dans les grandes ligues muséales mondiales, le MNBAQ a prévu trois journées d'activités gratuites comprenant une fête populaire, une exposition et le dévoilement d'une oeuvre sculpturale «spectaculaire» réalisée par Ludovic Boney.

«Depuis trois ans, on travaille d'arrache-pied pour ériger un édifice dont l'architecture unique va représenter les plus grandes oeuvres québécoises», a commenté Pierre Lassonde, grand mécène dont le patronyme et la collection sont étroitement liés à ce quatrième bâtiment du MNBAQ. Avec cet ajout, croit-il, le MNBAQ sera une institution culturelle parmi les plus importantes du monde et une destination de choix pour les touristes.

La direction du Musée a profité d'une nouvelle visite des lieux, qui vibraient encore du bruit des travaux, mercredi, pour révéler que Pierre Lapointe agira comme porte-parole des festivités d'inauguration du pavillon Lassonde. Pour le chanteur passionné d'art contemporain, il s'agit «d'un grand moment dans l'histoire de l'art, du design et de l'architecture du Québec».

«La ville et le Québec tout entier se dotent d'un temple pour abriter l'une des plus belles collections de notre patrimoine. Ça me rend fier.» La visite de cet écrin majestueux «qui nous appartient» l'a impressionné, lui qui en a pourtant vu d'autres partout dans le monde. 

«Il est spectaculaire et fait écho à son environnement. Quand on y entre, on sent qu'il est grandiose, mais on n'a pas de sentiment de vertige : c'est à échelle humaine, on s'y sent bien. Il est concret, mais avec de belles touches de poésie et de folie», dit Pierre Lapointe en citant le monumental escalier et l'immense fenestration du hall d'entrée.

L'esthétique du lieu, qui joue sur les volumes et les hauteurs, impressionne. Mais il se veut aussi, sur le plan muséal, au niveau des institutions de référence comme le MOMA à New York, a fait valoir Line Ouellet, la directrice du MNBAQ. «Nous allons déployer notre collection à une échelle jamais vue.»

L'exposition inaugurale mettra d'ailleurs en valeur celle-ci, dans un parcours qui débutera dans les quatre gigantesques salles d'exposition temporaire du nouveau pavillon et se poursuivra dans le pavillon Gérard-Morisset. Il s'agit d'installations emblématiques de la production québécoise des quatre dernières décennies.

«On a sélectionné une trentaine d'oeuvres réparties dans dix salles, des oeuvres majeures, imposantes qui jouent avec l'espace, indique Bernard Lamarche, le commissaire à l'art actuel. C'est un plaisir de les ressortir parce que ce sont des oeuvres qui ont frappé l'imaginaire et c'est une façon de rendre hommage à l'art québécois.»

«Depuis trois ans, on travaille d'arrache-pied pour ériger... (Le Soleil, Yan Doublet) - image 4.0

Agrandir

«Depuis trois ans, on travaille d'arrache-pied pour ériger un édifice dont l'architecture unique va représenter les plus grandes oeuvres québécoises», a commenté mercredi Pierre Lassonde, grand mécène dont le patronyme et la collection sont étroitement liés à ce quatrième bâtiment du MNBAQ. 

Le Soleil, Yan Doublet

Cinq nouvelles expositions seront également offertes dans le Musée, qui double presque sa superficie. Les visiteurs pourront ainsi voir dans toute sa splendeur L'hommage à Rosa Luxembourg. La monumentale fresque de Jean-Paul Riopelle sera accrochée dans le passage qui reliera le nouveau bâtiment au complexe actuel.

À l'automne, le MNBAQ accueillera une rétrospective Pierre Bonnard, un artiste français multidisciplinaire postimpressionniste. D'autres grandes expositions sont prévues dans les prochaines années, mais on n'a pas pu en savoir plus. Le MNBAQ espère augmenter son achalandage de 25 % dans la première année de son redéploiement.

Une photo aérienne du chantier pour saisir l'ampleur... (Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve) - image 5.0

Agrandir

Une photo aérienne du chantier pour saisir l'ampleur du projet. Avec le nouveau pavillon, le complexe muséale du MNBAQ comprendra un bâtiment du 21e siècle, un autre du 20e siècle (le pavillon des beaux-arts, le Gérard-Morisset), et finalement un du 19e siècle (le Charles-Baillairgé, une ancienne prison). Ils seront tous reliés grâce à un passage souterrain, qui débouchera sur le hall central actuel.

Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Le 24 juin, la fête populaire se déroulera sur l'avenue Cartier et la Grande Allée. Elle sera signée par Alexandre Fecteau. Le metteur en scène de Québec s'inspirera des marchés en plein air avec des étals et des kiosques qui se transformeront en galerie à ciel ouvert, en plateau de danse et en espace de performance avec une connotation interactive. «Le but, c'est de provoquer des rencontres entre les citoyens et les artistes», explique Alexandre Fecteau.

Les trois jours d'activités gratuites, du 24 au 26 juin, seront également l'occasion pour le Musée de dévoiler Une cosmogonie sans genèse, l'oeuvre de Ludovic Boney qui sera installée dans une cour intérieure du nouveau pavillon. Cette intégration architecturale est financée par la politique dite du 1 %, pourcentage réservé à celle-ci dans le budget de construction.

Afin d'ouvrir en grand à la Fête nationale, le MNBAQ sera fermé du 23 mai du 23 juin. Les travaux d'agrandissement de 103 M$ sont signés par la firme new-yorkaise OMA, fondée par Rem Koolhaas, avec la contribution de Provencher_Roy, architectes de Montréal. Les contributions d'Ottawa (33,7 M$), de Québec (45,1 M$) et de privé (24,6 M$, un objectif atteint à 95 %) ont financé le projet dont les travaux ont débuté en septembre 2013.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer