Les passages insolites: la Ville lance un appel d'offres

Les gigantesques pigeons avec des boîtes de soupe... (Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

Les gigantesques pigeons avec des boîtes de soupe Campbell's de Cooke-Sasseville ont suscité la curiosité et l'intérêt des passants.

Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Après deux présentations des Passages insolites confiés à l'organisme Ex Muro, la Ville de Québec élargit son appel à d'autres organisations pour mettre sur pied une «exposition d'art public éphémère extérieure» cet été.

D'entrée de jeu, la conseillère responsable de la culture, Julie Lemieux, assure qu'il ne s'agit pas d'un désaveu du travail effectué par l'organisme Ex Muro depuis deux ans.

«Ce n'est pas contre eux, au contraire», a-t-elle dit à propos de l'événement d'art public que la Ville a qualifié de succès. «Mais on veut maintenant donner la chance à tous de se positionner. Pour la troisième année, par souci d'équité, on trouvait important d'ouvrir à d'autres organisations», a expliqué Mme Lemieux au Soleil.

En 2014 et 2015, Ex Muro a obtenu sans appel d'offres le contrat de concevoir ce parcours d'art public dans le Vieux-Port. De la place Royale jusqu'au secteur du Marché du Vieux-Port sont exposées 12 oeuvres conçues par des artistes réputés comme Laurent Gagnon, Isabelle Hayeur, Jose Luis Torres, Diane Landry ou encore Cooke-Sasseville, dont les gigantesques pigeons avec des boîtes de soupe Campbell's ont suscité curiosité et intérêt des passants.

Dans le domaine artistique, la Ville a la possibilité de procéder par un contrat directement donné à une organisation choisie comme elle l'a fait avec Ex Muro depuis le début des Passages insolites

Les organismes artistiques intéressés ont jusqu'au 18 janvier pour soumettre leur idée de concept. Un appel d'intérêt publié en décembre demande d'exploiter «le secteur qui se déploie de la gare du Palais jusqu'au Cap-aux-Diamants, en passant par les quais du Port de Québec, l'Espace 400e et place Royale», peut-on lire dans le document.

Le territoire à couvrir par cette exposition qui se déroulait l'an dernier de juillet à novembre est donc le même depuis 2014. «Ça reste dans les mêmes eaux, mais on veut donner la chance à tous», a martelé Mme Lemieux.

Ex Muro répond présent

Chez Ex Muro, il est déjà acquis qu'on déposera un projet dans l'espoir de poursuivre l'aventure des deux dernières années, a affirmé le directeur artistique Vincent Roy.

«J'espère juste qu'on va avoir la chance de continuer avec Les passages insolites», a indiqué au Soleil celui qui, malgré une pointe de déception, préfère voir le bon côté des choses.

«Je vois un côté positif. Ça veut dire que ça va peut-être être un événement qui va durer dans le temps. La Ville veut jeter des bases plus officielles avec un processus d'appel d'offres», a-t-il poursuivi.

«Au départ, c'était une commande. La Ville nous avait donné le mandat et ç'a fonctionné», se réjouit M. Roy en disant comprendre que l'administration Labeaume souhaite faire preuve de «transparence» et laisser «la chance à tout le monde».

Outre Ex Muro, difficile de dire combien d'organismes artistiques auront l'intérêt et l'expertise pour organiser une telle exposition dont l'échéance arrivera à grands pas.

Chez Manif d'Art, le directeur général et artistique Claude Bélanger a indiqué au Soleil que les responsables de l'organisme sont toujours en réflexion à savoir s'ils soumettront leur candidature.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer