Rosa Luxemburg dégrafée et roulée

  • La célèbre oeuvre-testament de Riopelle, <em>Hommage à Rosa Luxemburg</em>, a été soigneusement dégrafée de son support. (Marie-Hélène Raymond, Musée national des beaux-arts du Québec)

    Plein écran

    La célèbre oeuvre-testament de Riopelle, Hommage à Rosa Luxemburg, a été soigneusement dégrafée de son support.

    Marie-Hélène Raymond, Musée national des beaux-arts du Québec

  • 1 / 4
  • L'équipe du Musée national des beaux-arts avait prévu deux jours pour effectuer la délicate opération de dégrafage, qui s'est finalement déroulée sur une demi-journée. (Marie-Hélène Raymond, Musée national des beaux-arts du Québec)

    Plein écran

    L'équipe du Musée national des beaux-arts avait prévu deux jours pour effectuer la délicate opération de dégrafage, qui s'est finalement déroulée sur une demi-journée.

    Marie-Hélène Raymond, Musée national des beaux-arts du Québec

  • 2 / 4
  • La toile a été roulée en trois morceaux pour être entreposée dans les réserves en attendant son redéploiement en mai prochain. (Marie-Hélène Raymond, Musée national des beaux-arts du Québec)

    Plein écran

    La toile a été roulée en trois morceaux pour être entreposée dans les réserves en attendant son redéploiement en mai prochain.

    Marie-Hélène Raymond, Musée national des beaux-arts du Québec

  • 3 / 4
  • Redéployée en mai, l'oeuvre narrative en 30 tableaux est la plus longue jamais réalisée par Riopelle. (Marie-Hélène Raymond, Musée national des beaux-arts du Québec)

    Plein écran

    Redéployée en mai, l'oeuvre narrative en 30 tableaux est la plus longue jamais réalisée par Riopelle.

    Marie-Hélène Raymond, Musée national des beaux-arts du Québec

  • 4 / 4

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La célèbre oeuvre-testament de Riopelle, Hommage à Rosa Luxemburg, a été soigneusement dégrafée de son support et roulée en trois morceaux pour être entreposée dans les réserves en attendant son redéploiement en mai.

L'équipe du Musée national des beaux-arts avait prévu deux jours pour effectuer la délicate opération, qui s'est finalement déroulée sur une demi-journée et a impliqué huit personnes. Elles en ont profité pour dépoussiérer le revers de l'oeuvre, qui a été montée et démontée cinq fois depuis son acquisition par le Musée en 1996.

Avec l'ouverture du pavillon Pierre-Lassonde, les visiteurs pourront apprécier l'oeuvre dans toute sa longueur (40 mètres!) pour la première fois dans le passage qui reliera le nouveau bâtiment au complexe muséal actuel. Placée dans une vitrine de verre aux éclairages raffinés, l'oeuvre narrative en 30 tableaux est la plus longue jamais réalisée par l'artiste.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer