Lignes de vie, une cartographie de l'imaginaire aborigène

  • «Lignes de vie - Art contemporain des Autochtones d'Australie», au Musée de la civilisation (Le Soleil, Pascal Ratthé)

    Plein écran

    «Lignes de vie - Art contemporain des Autochtones d'Australie», au Musée de la civilisation

    Le Soleil, Pascal Ratthé

  • 1 / 13
  • «Lignes de vie - Art contemporain des Autochtones d'Australie», au Musée de la civilisation (Le Soleil, Pascal Ratthé)

    Plein écran

    «Lignes de vie - Art contemporain des Autochtones d'Australie», au Musée de la civilisation

    Le Soleil, Pascal Ratthé

  • 2 / 13
  • «Lignes de vie - Art contemporain des Autochtones d'Australie», au Musée de la civilisation (Le Soleil, Pascal Ratthé)

    Plein écran

    «Lignes de vie - Art contemporain des Autochtones d'Australie», au Musée de la civilisation

    Le Soleil, Pascal Ratthé

  • 3 / 13
  • «Lignes de vie - Art contemporain des Autochtones d'Australie», au Musée de la civilisation (Le Soleil, Pascal Ratthé)

    Plein écran

    «Lignes de vie - Art contemporain des Autochtones d'Australie», au Musée de la civilisation

    Le Soleil, Pascal Ratthé

  • 4 / 13
  • «Lignes de vie - Art contemporain des Autochtones d'Australie», au Musée de la civilisation (Le Soleil, Pascal Ratthé)

    Plein écran

    «Lignes de vie - Art contemporain des Autochtones d'Australie», au Musée de la civilisation

    Le Soleil, Pascal Ratthé

  • 5 / 13
  • «Lignes de vie - Art contemporain des Autochtones d'Australie», au Musée de la civilisation (Le Soleil, Pascal Ratthé)

    Plein écran

    «Lignes de vie - Art contemporain des Autochtones d'Australie», au Musée de la civilisation

    Le Soleil, Pascal Ratthé

  • 6 / 13
  • «Lignes de vie - Art contemporain des Autochtones d'Australie», au Musée de la civilisation (Le Soleil, Pascal Ratthé)

    Plein écran

    «Lignes de vie - Art contemporain des Autochtones d'Australie», au Musée de la civilisation

    Le Soleil, Pascal Ratthé

  • 7 / 13
  • «Lignes de vie - Art contemporain des Autochtones d'Australie», au Musée de la civilisation (Le Soleil, Pascal Ratthé)

    Plein écran

    «Lignes de vie - Art contemporain des Autochtones d'Australie», au Musée de la civilisation

    Le Soleil, Pascal Ratthé

  • 8 / 13
  • «Lignes de vie - Art contemporain des Autochtones d'Australie», au Musée de la civilisation (Le Soleil, Pascal Ratthé)

    Plein écran

    «Lignes de vie - Art contemporain des Autochtones d'Australie», au Musée de la civilisation

    Le Soleil, Pascal Ratthé

  • 9 / 13
  • «Lignes de vie - Art contemporain des Autochtones d'Australie», au Musée de la civilisation (Le Soleil, Pascal Ratthé)

    Plein écran

    «Lignes de vie - Art contemporain des Autochtones d'Australie», au Musée de la civilisation

    Le Soleil, Pascal Ratthé

  • 10 / 13
  • «Lignes de vie - Art contemporain des Autochtones d'Australie», au Musée de la civilisation (Le Soleil, Pascal Ratthé)

    Plein écran

    «Lignes de vie - Art contemporain des Autochtones d'Australie», au Musée de la civilisation

    Le Soleil, Pascal Ratthé

  • 11 / 13
  • «Lignes de vie - Art contemporain des Autochtones d'Australie», au Musée de la civilisation (Le Soleil, Pascal Ratthé)

    Plein écran

    «Lignes de vie - Art contemporain des Autochtones d'Australie», au Musée de la civilisation

    Le Soleil, Pascal Ratthé

  • 12 / 13
  • Le directeur général des Musées de la civilisation, Stéphan La Roche, a présenté l'exposition «Lignes de vie - Art contemporain des Autochtones d'Australie», le 20 octobre. (Le Soleil, Pascal Ratthé)

    Plein écran

    Le directeur général des Musées de la civilisation, Stéphan La Roche, a présenté l'exposition «Lignes de vie - Art contemporain des Autochtones d'Australie», le 20 octobre.

    Le Soleil, Pascal Ratthé

  • 13 / 13

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Avec Lignes de vie - Art contemporain des Autochtones d'Australie, le Musée de la civilisation accueille à compter de mercredi la plus grande exposition consacrée à l'art contemporain aborigène jamais présentée au Canada. L'ensemble fait manifestement état d'une étonnante diversité culturelle et d'une grande variété dans les modes d'expression.

L'exposition comprend près d'une centaine d'oeuvres dont plus de la moitié provient de la collection de la Kluge-Ruhe Aboriginal Art Collection de l'Université de Virginie.

La pièce la plus impressionnante demeure sans contredit l'oeuvre collective géante intitulée Karrku Jukurrpa. Assemblage fort coloré et très complexe de formes figuratives et de motifs abstraits, cette toile sur acrylique de 680 cm sur 279 cm est faite de milliers de petits points. Elle a été réalisée par 36 artistes de Yuendumu, une communauté vivant dans le désert en plein coeur de l'Australie. On dit que les motifs symbolisent le territoire, la nature, la nourriture, les modes de vie, la spiritualité et bien d'autres choses encore.

La toile est placée à plat, à l'horizontale. On la découvre comme on consulte une carte géographique. En naviguant sur la borne interactive installée tout près, on apprend entre autres que l'oeuvre raconte un rêve dont les épisodes ont fait l'objet de discussions entre les artistes. Elle a pour fonction de diffuser la culture aborigène et de transmettre les savoirs ancestraux aux générations suivantes.

Médias variés

Écorce, papier, bois, matériaux recyclés, voire planches de surf, les artistes aborigènes font appel aux médias les plus variés. Plusieurs oeuvres se laissent facilement apprivoiser. C'est le cas de Emu Dreaming (Rêve de l'émeu), de Bardayal Nadjamerrek. Avec ses ocres naturelles et son arrière-plan texturé, le tableau possède un caractère très onirique, voire cosmique, et d'une grande puissance évocatrice. Les Dessins claniques de Marrakulu, de Wopla Wanambi, avec leur foisonnement de détails rappelant de loin l'art des hiéroglyphes, ont un air curieusement familier.

Par contre, certaines pièces qu'on dit porteuses d'un discours revendicateur peuvent laisser perplexe. Salt in the Wound, une installation de Judy Watson faite notamment d'une grande tache rouge recouverte d'un monticule de sel, s'élève difficilement au-dessus du premier degré. La conception de Message Stick (Pink) (Bâton-message [rose]), une toile rudimentaire dans laquelle l'artiste Reko Rennie combine sommairement iconographie urbaine et motifs géométriques anciens, manque cruellement de poésie.

L'exposition Lignes de vie se poursuit jusqu'au 5 septembre 2016.

Stéphan La Roche ... (Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé) - image 2.0

Agrandir

Stéphan La Roche 

Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé

L'avenir est numérique

L'ouverture de l'exposition donnait au nouveau directeur général des Musées de la civilisation Stéphan La Roche l'occasion de participer à sa toute première activité médiatique. Son arrivée, croit-il, sera l'occasion de donner un nouvel élan à l'organisation.

«Pour qu'un musée demeure pertinent, il faut qu'il demeure en phase avec la société, a fait valoir M. La Roche. Actuellement, la révolution numérique est en train de changer beaucoup de choses. Les expositions plus traditionnelles vont continuer à exister, mais il va y avoir une plus grande présence du numérique, d'art numérique et des applications en création, en production et en diffusion. Les façons de présenter les thématiques et les concepts vont évoluer.»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer