Des Riopelle prennent l'air à Montmagny

La veuve de Riopelle, Huguette Vachon, agit à... (Photo fournie par la Ville de Montmagny)

Agrandir

La veuve de Riopelle, Huguette Vachon, agit à titre de commissaire de l'exposition. On la voit ici devant la pièce maîtresse de l'ensemble, L'isle heureuse.

Photo fournie par la Ville de Montmagny

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Une quinzaine d'oeuvres de Jean-Paul Riopelle qui se posent à Montmagny, juste à l'époque où, chaque année, l'artiste avait l'habitude d'y retrouver ses fameuses oies blanches. Pas étonnant que l'exposition dégage des vibrations aussi harmonieuses.

Le retour des oies blanches avec Riopelle est présentée gratuitement à compter d'aujourd'hui et seulement pour une dizaine de jours à la nouvelle bibliothèque de Montmagny. L'ensemble réunit une quinzaine d'oeuvres tirées de la collection privée de la conjointe du peintre, Huguette Vachon. 

Tous d'assez grand format, les tableaux ont été réunis dans une seule et même pièce lumineuse, de sorte que l'ensemble a pour les yeux l'effet d'une fête de la vie et de la couleur. «C'est un bonheur de sortir ces oeuvres-là de la voûte et de leur faire prendre l'air au moment où les oies arrivent», indique Mme Vachon, qui agit à titre de commissaire. 

«On a choisi une thématique qui allait toucher les gens de la région et la période à laquelle on expose», ajoute-t-elle. Ce n'est donc pas un hasard si on a l'impression de retrouver dans plusieurs de ces oeuvres la lumière de la région de Montmagny, de ses îles et de ses couchers de soleil.  

Un certain nombre ont d'ailleurs vu le jour dans l'atelier de l'artiste situé à L'Île-aux-Oies, juste en face de Montmagny. C'est le cas de L'isle heureuse, tourbillonnante pièce maîtresse de l'exposition. Huguette Vachon la considère comme un témoignage d'amour. «C'est un paysage de rêve, dit-elle. C'est la lettre ultime qu'il m'a écrite. Donc, pour moi, c'est la plus importante.»

Réalisées sur bois, sur toile ou sur papier, les pièces sélectionnées datent de 1964 à 1992. Elles permettent de comprendre les différentes techniques utilisées par l'artiste. «Qu'il travaille au pinceau ou avec des pastels, avec des couleurs extrêmement crues ou d'autres beaucoup plus délicates, ou qu'il travaille directement au tube ou avec un aérosol, on retrouve toute la qualité de travail et toute la lumière qu'il réussit à passer dans ses tableaux», note Mme Vachon.

Le retour des oies blanches avec Riopelle est présentée jusqu'au 20 septembre

à la bibliothèque de Montmagny, 138, rue Saint-Jean-Baptiste Est. Information au 418 248-4856 ou au www.bibliothequedemontmagny.com.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer