Clémence DesRochers entre au Musée de la civilisation

C'est à René Jacob (à gauche), l'ami le... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

C'est à René Jacob (à gauche), l'ami le plus intime de Clémence DesRochers, que le Musée de la civilisation doit sa nouvelle acquisition.

Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Les dessins de Clémence DesRochers sont désormais propriété des Musées de la civilisation. Les oeuvres, qui témoignent d'une facette méconnue du travail de l'artiste aux multiples talents, font partie d'une donation comprenant quelque 680 objets offerte par le collectionneur René Jacob.

Clémence au musée? La principale intéressée semble la première étonnée. Plus étonnée encore que l'aurait été la mère d'une amie qui, en faisant le tour de la première exposition de ses dessins, s'était exclamée : «Ah! Que les cadres sont beaux!».

«C'est vrai que c'est un style auquel elle n'était pas habituée, surtout que ça représentait des scènes de la vie de nos mères. Elle n'aurait pas mis ça dans sa maison. Mais les cadres étaient beaux!» Notre Clémence avait gardé toute sa spontanéité et perdu ni son talent de conteuse ni son sens de l'humour, mercredi. Vous pouviez la croire sur parole lorsqu'elle se disait touchée, renversée même, que son oeuvre picturale soit l'objet d'une telle attention. 

Michel Côté a profité de l'occasion pour rappeler l'influence considérable que les gens comme elle ont eu sur notre société. «Vous connaissez comme moi la carrière de monologuiste et d'écrivaine - vous allez maintenant découvrir sa carrière de dessinateure - de cette artiste qui a toujours eu un regard un peu ironique, mais toujours fondamentalement touchant», a déclaré le directeur général du Musée de la civilisation.

«Ce qui est le plus remarquable, au-delà parfois de cette critique et de cette ironie, c'est l'immense humanité de Clémence DesRochers, a-t-il ajouté. [...] Et au fond, ce qu'elle nous fait découvrir dans son oeuvre, derrière ses paroles, derrières ses monologues et ses dessins [...], c'est que nous sommes tous solidaires dans cette humanité.»

Le travail de Clémence capte par ailleurs les traits fondamentaux d'une époque, non seulement sa vérité et sa beauté, mais, comme l'a également souligné M. Côté, sa tendresse.

C'est à René Jacob, lui-même auteur, éditeur et collectionneur passionné de l'oeuvre de Clémence DesRochers, que le Musée doit cette nouvelle acquisition. M. Jacob est également l'ami le plus intime de l'artiste, a révélé cette dernière. «On s'écrit depuis 15 ans. On est assez spéciaux. On ne connaît pas l'Internet, le Google, pis toutes ces affaires-là. On est juste des gens qui s'écrivent comme on s'écrivait des lettres avant. On a gardé le fax, nous. On ne se voit jamais, mais on s'écrit presque tous les jours, sauf les fins de semaine. On a une amitié que je trouve unique.»

La donation comprend justement quelque 280 télécopies échangées au fil des années et qui permettent de documenter le tout. Elle compte également trois expositions complètes, dont Nos mères, un ensemble de 21 dessins et d'autant de textes que le Musée de la civilisation expose dès maintenant et jusqu'au 7 septembre.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer