Les grandes questions qui animent l'humanité

Lors de ses conférences samedi, le Centre de... (Shutterstock, Chones)

Agrandir

Lors de ses conférences samedi, le Centre de démonstration en sciences physiques du Cégep Garneau tentera de montrer comment la théorie scientifique sur l'électricité a évolué.

Shutterstock, Chones

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Raphaëlle Plante

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Québec) Vendredi et samedi, au Musée de la civilisation de Québec, plus d'une cinquantaine d'activités gratuites sont proposées sous le thème Décoder le monde - âges et passages. Des conférences, des tables rondes, des ateliers, des démonstrations scientifiques, des animations, du cinéma, des contes et des spectacles posent chacun à leur façon un regard sur le parcours humain et les grandes questions qui ont jalonné son évolution.

«Le thème des âges et passages est traité d'un maximum de façons possibles, que ce soit à travers les sciences sociales et humaines, les sciences pures et de la santé, les arts... La journée de vendredi inclut surtout des conférences et tables rondes, tandis qu'en soirée, ce sera un peu plus fou, plus artistique, avec du théâtre, des contes, de la musique...» indique Pierre-Luc Collin, chargé de projet au Musée de la civilisation et responsable de l'événement.

Vendredi soir, les salles d'exposition seront exceptionnellement accessibles gratuitement de 17h à 23h. La journée de samedi sera quant à elle plus familiale, avec l'ajout de démonstrations scientifiques au nombre des activités proposées. Le duo de l'émission Génial!, l'animateur Stéphane Bellavance et le scientifique Martin Carli, seront de la partie et animeront un «quiz scientifique avec des expériences réalisées en direct. Ce sera le même concept que la populaire émission diffusée à Télé-Québec», signale M. Collin.

L'événement Décoder le monde est un partenariat entre le Musée de la civilisation, l'Université Laval, les Fonds de recherche du Québec et le Centre de démonstration en sciences physiques du Cégep Garneau. «L'objectif est de créer des rencontres entre le monde de la recherche et les citoyens. La recherche sort rarement de l'université... mais il y a une volonté de démocratiser le savoir», explique Pierre-Luc Collin.

Avec autant d'activités, impossible d'en faire le tour! Le Soleil vous présente un aperçu de quelques-unes d'entre elles, qui montrent bien toute la diversité proposée.

Vendredi et samedi, au Musée de la... (Photo Repina Valeriya, Shutterstock) - image 2.0

Agrandir

Photo Repina Valeriya, Shutterstock

La voie vers les surhommes et l'immortalité

Table ronde Cellule souche et médecine régénératrice : la voie vers les surhommes et l'immortalité

Vendredi à 17h, auditorium 2

Les cellules souches, «l'or biologique» de l'avenir? Si la recherche sur les cellules souches mène à certains traitements révolutionnaires en médecine, des chercheurs s'inquiètent qu'elle soit parfois présentée comme un «Eldorado médical» dans les médias. «Récemment, il y a eu le cas [du joueur de hockey] Gordie Howe, qui a subi un traitement expérimental de cellules souches au Mexique, un traitement qui n'est pas approuvé par Santé Canada. Plusieurs sportifs ont recours aux cellules souches, dont Rafael Nadal qui reçoit des injections pour régénérer des cartilages usés», donne en exemple Anne-Marie Alarco, directrice, mobilisation des connaissances pour CellCAN, un réseau canadien de médecine régénératrice et de thérapie cellulaire. Mme Alarco souligne l'importance des progrès réalisés grâce aux cellules souches, qui sont utilisées notamment en hématologie (traitement de cancers comme la leucémie), pour la réparation de cartilage ou la régénération tissulaire (grands brûlés). Mais elle déplore du même souffle l'essor d'un certain «tourisme médical» qui peut être très dangereux puisqu'il fait place aux essais et erreurs. «Entre mythes et réalité, il faut faire la part des choses. Nous voulons établir le dialogue et montrer des sources d'informations fiables.»

 

La conférence Le zombie comme symptôme : imaginaire... (Photo Shutterstock) - image 3.0

Agrandir

La conférence Le zombie comme symptôme : imaginaire et pessimisme contemporain

Photo Shutterstock

Le zombie comme symptôme

Conférence Le zombie comme symptôme : imaginaire et pessimisme contemporain

Vendredi à 19h, Le Belvédère

Maxime Coulombe connaît bien le sujet des zombies. Le professeur d'histoire de l'art contemporain à l'Université Laval a notamment écrit un livre sur le sujet en 2012, Petite philosophie du zombie. Il explique «comment la figure du zombie, associée à la mort, peut être une belle façon d'analyser notre société». M. Coulombe se réfère beaucoup au zombie tel que représenté au cinéma. Il considère d'ailleurs le cinéaste George Romero, à qui l'on doit autre autres le film La nuit des morts-vivants (1968), comme le «père des zombies en Amérique du Nord». «Il dépeignait les zombies comme des morts qui reviennent à la vie, qui sont en proie à une sorte de châtiment divin parce qu'ils ne sont pas bien morts. On n'est pas si loin du fantôme», explique le professeur. À partir des années 80 environ, le zombie est davantage associé à une «épidémie qui décimerait l'humanité», à la «peur contemporaine de la fin du monde». «Notre société se crée un imaginaire qui incarne nos peurs de l'époque [...] Le cinéma est une forme de divertissement profondément lié à nos peurs contemporaines. Ça nous apaise et nous défoule de voir des zombies à l'écran. Il incarne l'ennemi le plus politiquement correct qu'on peut torturer puisqu'il est déjà mort!»

L'évolution des parcours religieux

Conférence Passer ou trépasser au monastère : l'évolution des parcours religieux dans les communautés catholiques québécoises

Vendredi à 11h15, auditorium 2

Le sociologue et professeur émérite de l'Université Laval Michel O'Neill entend expliquer aux gens en quoi il y a un «enjeu de passage» dans la religion, au Québec. «Le milieu religieux était un lieu de passage pour beaucoup de monde. À son apogée, en 1961, il y avait 60 000 personnes dans les différentes communautés religieuses au Québec. Aujourd'hui, il en reste 15 000, et la moyenne d'âge est de 80 ans. D'ici 10 ans, assisterons-nous à une disparition complète?» se questionne M. O'Neill. Le chercheur se penche alors sur un nouveau phénomène «intrigant» : l'apparition progressive, depuis les années 70, de nouvelles communautés mixtes fondées par des laïcs. «Est-ce la planche de salut de l'Église catholique au Québec? Ces communautés sont rattachées à l'Église, mais elle ne sait pas quoi en faire, puisqu'elles ne respectent pas le droit canon. Tout dépendra de sa capacité à répondre à cette mouvance. L'institution [catholique] est assez conservatrice... Si elle ne s'adapte pas, elle sera surpassée par d'autres groupes religieux qui sont plus efficaces en promotion et en recrutement», explique M. O'Neill.

Le kiosque d'Attraction chimique propose de montrer les... (Shutterstock, David Alary) - image 5.0

Agrandir

Le kiosque d'Attraction chimique propose de montrer les techniques liées au prélèvement des empreintes judiciaires.

Shutterstock, David Alary

La chimie et les enquêtes judiciaires

Animation Erreur Watson! Suivez les traces du crime

Samedi de 14h à 16h, Le Belvédère

Comment la chimie est-elle utilisée dans les enquêtes judiciaires? Le kiosque d'Attraction chimique propose de montrer les techniques liées au prélèvement des empreintes judiciaires. «L'animation durera une quinzaine de minutes et sera présentée en continu pendant deux heures à des groupes d'une quinzaine de personnes», mentionne Vicky Thériault, chargée de projet pour cette activité élaborée par le Département de chimie de l'Université Laval. «Les gens pourront même repartir avec leur propre empreinte digitale», ajoute Mme Thériault. Attraction chimique offre plusieurs activités liées à la chimie, notamment des ateliers en classe dans les écoles. L'objectif est de familiariser les jeunes avec les domaines dans lesquels oeuvrent les chimistes, par exemple la chimie des matériaux ou la cuisine moléculaire.

***

Performance Vies d'objets

Vendredi à 19h et 21h, hall du musée

Les bédéistes Francis Desharnais et Bach ainsi que les musiciens Nicolas Jobin et Frédéric Brunet offriront deux performances différentes inspirées d'objets provenant de l'exposition Le temps des Québécois du Musée. «On veut accrocher l'art à l'environnement. Des interprétations différentes de six objets - trois par représentation - seront présentées. Les musiciens créeront un univers sonore, Francis Desharnais exécutera de courtes séquences d'animation en direct, et Bach fera du dessin traditionnel», explique Raymond Poirier, directeur général de Parenthèses 9, qui a pour mission de «faire sortir la bande dessinée des planches». Pour la première représentation, le choix des objets évoquera l'intimité et l'évolution du travail des femmes, tandis que pour la deuxième, les transports et l'ouverture sur le monde seront mis en scène.

***

Conférence-démonstration Les méandres de l'électricité

Samedi à 13h30 et 15h, auditorium Roland-Arpin

Comment la théorie scientifique sur l'électricité a-t-elle évolué? C'est ce que s'emploiera à démontrer le Centre de démonstration en sciences physiques (CDSP) du Cégep Garneau lors d'une conférence agrémentée de démonstrations de phénomènes réels, sorte de «théâtre de sciences», indique Malcel Lafleur. «L'électricité est partout! Il y a de nombreux phénomènes qui y sont associés, comme la foudre, l'électricité statique ou la contraction des muscles. On va d'ailleurs faire bouger la main d'un participant "contre son gré"!» signale M. Lafleur. Le CDSP fait plus de 140 représentations par année devant des groupes scolaires. «On veut susciter un questionnement, de la curiosité. C'est ça, le début d'une démarche scientifique.»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer