Christian Messier: tout est dans le titre, ou presque

Christian Messier s'intéresse aux corps exaltés ou possédés,... (Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Christian Messier s'intéresse aux corps exaltés ou possédés, «dans une phase d'expression extrême», explique-t-il.

Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Josianne Desloges
Josianne Desloges

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Québec) En plus d'être le plus délirant titre d'exposition que j'aie vu depuis que je suis à la barre de cette chronique, Je suis le dieu du feu de l'Enfer et je t'apporte... Le feu / I Am the God of Hell Fire and I Bring You... Fire est aussi la première ligne d'une chanson d'Arthur Brown, un rockeur psychédélique dont l'humour et l'étrangeté font écho à l'atmosphère ambiguë des plus récentes toiles de Christian Messier.

En plus d'être le plus délirant titre d'exposition... (Photo Le Soleil, Yan Doublet) - image 1.0

Agrandir

Photo Le Soleil, Yan Doublet

En plus d'être le plus délirant titre d'exposition... (Photo Le Soleil, Yan Doublet) - image 1.1

Agrandir

Photo Le Soleil, Yan Doublet

Ce n'est pas la première fois que l'artiste emprunte un titre de chanson. Tourette, de Nirvana, a été le titre d'une exposition chez Laroche-Joncas à Montréal en 2013, laquelle s'intéressait au corps nu et libre, mais dénaturé, voire inconfortable dans cet état de vulnérabilité. Messier s'intéresse ici aux corps exaltés ou possédés, «dans une phase d'expression extrême».

Le peintre, qui a créé et alimenté le site Punctum, sur les arts visuels au Québec, pendant plusieurs années, s'est d'abord fait connaître pour ses performances risquées, qui éveillaient la compassion ou l'inquiétude du spectateur. «Je me suis mis en feu plusieurs fois, et je me suis frappé jusqu'à épuisement», donne-t-il en exemple.

Outre l'univers théâtral d'Arthur Brown, qui est un peu au rock n'roll ce que sont les films de série B au cinéma, la corrélation improbable d'un exorcisme et de la prise de substances hallucinogènes pourrait décrire le mélange de jubilation et d'horreur présent dans l'exposition.

«Je n'aime pas nécessairement travailler avec l'horreur. Ajouter une touche d'humour, pour créer une tension, nous amène dans un entre-deux», indique l'artiste.

Des photographies d'exorcisme, puisées dans un livre sur les phénomènes inexpliqués, ont servi d'images de référence pour le pendant «possession». Les toiles «hallucinogènes» contiennent une plus grande part d'invention et laissent libre cours à des effusions de couleurs et de formes. Le geste est brut, marqué par les dégoulinures et les accidents contrôlés.

Les toiles sont disposées en alternance dans l'espace en «L». Un tableau posé au sol et en angle a permis de dissimuler une chaîne stéréo qui diffuse tour à tour la troublante archive sonore de l'exorcisme d'Anneliese Michel et du rock psychédélique. La musique, en synergie ou en décalage avec les images regardées, anime en quelque sorte les toiles, confortant cette sensation de voir double, alors que nos perceptions se renversent constamment.

L'exposition se poursuit jusqu'au 22 mars à Regart, au 5956, rue Saint-Laurent, à Lévis.

En plus d'être le plus délirant titre... (Photo Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve) - image 2.0

Agrandir

Photo Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Espaces de couleurs à la Fernand Leduc

Fernand Leduc parvenait à capter toutes les nuances de la lumière d'un lieu dans l'espace restreint d'un tableau. Ce qui peut ressembler de prime abord à un exercice purement formel est plutôt l'expression d'une sensibilité patiente et accrue.

Les microchromies exposées chez Michel Guimont, avec la collaboration de la fille de l'artiste, sont présentées pour la première fois au grand public. Les huiles sur toile et pastel gras portent l'éclat flamboyant du Mexique (les séries Mexicana et Ciel d'hiver à Chapala) et la douceur brumeuse de l'Italie à flanc de montagne (les diptyques de Rencontre). Il faut y plonger, y déceler les superpositions et le grain du pastel pour en apprécier toutes les finesses.

«Il prenait de très gros pastels gras, des cigares, illustre Isabelle Leduc. Quand il faisait des rouges, il y avait du rouge partout.» Leduc, dont on peut aussi apprécier l'oeuvre au Musée national des beaux-arts aux côtés de Riopelle, Pellan et Lemieux, aurait eu 99 ans cette année.

À voir jusqu'au 15 mars au 273, rue Saint-Paul, Québec.

Une sculpture de Jean-Pierre Morin... (Photo Le Soleil, Patrice Laroche) - image 3.0

Agrandir

Une sculpture de Jean-Pierre Morin

Photo Le Soleil, Patrice Laroche

Un encaustique de Paryse Martin... (Photo Le Soleil, Patrice Laroche) - image 3.1

Agrandir

Un encaustique de Paryse Martin

Photo Le Soleil, Patrice Laroche

La piqûre de la collection à la Galerie 3

Pointée vers l'entrée de la toute nouvelle Galerie 3, une caméra - signée BGL - nous dévisage et chapeaute le segment «humoristique» de l'exposition orchestrée par la commissaire Audrey Careau. Celle-ci a pu cueillir «de petites perles» dans les trésors des membres du Cercle des collectionneurs en art actuel, dont les trois fondateurs de la galerie et elle-même font partie.

Un intéressant mélange d'objets (dont une sculpture cinétique et sonore de Jacques Samson ainsi qu'une pièce de métal et de guimauves (!) de Jean-Pierre Morin) et d'oeuvres 2D (Doyon-Rivest, Paryse Martin, Dan Brault, Martin Bureau, Cooke-Sasseville, Josée Landry-Sirois...) montrent la diversité de tons, de styles et de techniques de l'art actuel et donne envie de commencer ou de garnir sa propre collection.

Si ce premier déploiement d'oeuvres, qui ravit et évite superbement la surcharge, est un tant soit peu représentatif des expositions à venir, l'endroit deviendra assurément un endroit à fréquenter pour les amateurs d'art actuel. L'exposition Passion et engagement. La collection à Québec se poursuit jusqu'au 22 mars au 247, Saint-Vallier Est, conférence le 15 mars

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer