Bryan Adams le photographe en met plein la vue au Musée des beaux-arts

  • Le Musée national des beaux-arts du Québec expose une centaine de clichés du chanteur rock Bryan Adams, un photographe qui se considère comme un simple « collectionneur de moments mémorables». (Le Soleil, Patrice Laroche)

    Plein écran

    Le Musée national des beaux-arts du Québec expose une centaine de clichés du chanteur rock Bryan Adams, un photographe qui se considère comme un simple « collectionneur de moments mémorables».

    Le Soleil, Patrice Laroche

  • 1 / 12
  • Le Musée national des beaux-arts du Québec expose une centaine de clichés du chanteur rock Bryan Adams, un photographe qui se considère comme un simple « collectionneur de moments mémorables». (Le Soleil, Patrice Laroche)

    Plein écran

    Le Musée national des beaux-arts du Québec expose une centaine de clichés du chanteur rock Bryan Adams, un photographe qui se considère comme un simple « collectionneur de moments mémorables».

    Le Soleil, Patrice Laroche

  • 2 / 12
  • Le Musée national des beaux-arts du Québec expose une centaine de clichés du chanteur rock Bryan Adams, un photographe qui se considère comme un simple « collectionneur de moments mémorables». (Le Soleil, Patrice Laroche)

    Plein écran

    Le Musée national des beaux-arts du Québec expose une centaine de clichés du chanteur rock Bryan Adams, un photographe qui se considère comme un simple « collectionneur de moments mémorables».

    Le Soleil, Patrice Laroche

  • 3 / 12
  • Le Musée national des beaux-arts du Québec expose une centaine de clichés du chanteur rock Bryan Adams, un photographe qui se considère comme un simple « collectionneur de moments mémorables». (Le Soleil, Patrice Laroche)

    Plein écran

    Le Musée national des beaux-arts du Québec expose une centaine de clichés du chanteur rock Bryan Adams, un photographe qui se considère comme un simple « collectionneur de moments mémorables».

    Le Soleil, Patrice Laroche

  • 4 / 12
  • Le Musée national des beaux-arts du Québec expose une centaine de clichés du chanteur rock Bryan Adams, un photographe qui se considère comme un simple « collectionneur de moments mémorables». (Le Soleil, Patrice Laroche)

    Plein écran

    Le Musée national des beaux-arts du Québec expose une centaine de clichés du chanteur rock Bryan Adams, un photographe qui se considère comme un simple « collectionneur de moments mémorables».

    Le Soleil, Patrice Laroche

  • 5 / 12
  • Le Musée national des beaux-arts du Québec expose une centaine de clichés du chanteur rock Bryan Adams, un photographe qui se considère comme un simple « collectionneur de moments mémorables». (Le Soleil, Patrice Laroche)

    Plein écran

    Le Musée national des beaux-arts du Québec expose une centaine de clichés du chanteur rock Bryan Adams, un photographe qui se considère comme un simple « collectionneur de moments mémorables».

    Le Soleil, Patrice Laroche

  • 6 / 12
  • Le Musée national des beaux-arts du Québec expose une centaine de clichés du chanteur rock Bryan Adams, un photographe qui se considère comme un simple « collectionneur de moments mémorables». (Le Soleil, Patrice Laroche)

    Plein écran

    Le Musée national des beaux-arts du Québec expose une centaine de clichés du chanteur rock Bryan Adams, un photographe qui se considère comme un simple « collectionneur de moments mémorables».

    Le Soleil, Patrice Laroche

  • 7 / 12
  • Le Musée national des beaux-arts du Québec expose une centaine de clichés du chanteur rock Bryan Adams, un photographe qui se considère comme un simple « collectionneur de moments mémorables». (Le Soleil, Patrice Laroche)

    Plein écran

    Le Musée national des beaux-arts du Québec expose une centaine de clichés du chanteur rock Bryan Adams, un photographe qui se considère comme un simple « collectionneur de moments mémorables».

    Le Soleil, Patrice Laroche

  • 8 / 12
  • Le Musée national des beaux-arts du Québec expose une centaine de clichés du chanteur rock Bryan Adams, un photographe qui se considère comme un simple « collectionneur de moments mémorables». (Le Soleil, Patrice Laroche)

    Plein écran

    Le Musée national des beaux-arts du Québec expose une centaine de clichés du chanteur rock Bryan Adams, un photographe qui se considère comme un simple « collectionneur de moments mémorables».

    Le Soleil, Patrice Laroche

  • 9 / 12
  • Le Musée national des beaux-arts du Québec expose une centaine de clichés du chanteur rock Bryan Adams, un photographe qui se considère comme un simple « collectionneur de moments mémorables». (Le Soleil, Patrice Laroche)

    Plein écran

    Le Musée national des beaux-arts du Québec expose une centaine de clichés du chanteur rock Bryan Adams, un photographe qui se considère comme un simple « collectionneur de moments mémorables».

    Le Soleil, Patrice Laroche

  • 10 / 12
  • Le Musée national des beaux-arts du Québec expose une centaine de clichés du chanteur rock Bryan Adams, un photographe qui se considère comme un simple « collectionneur de moments mémorables». (Le Soleil, Patrice Laroche)

    Plein écran

    Le Musée national des beaux-arts du Québec expose une centaine de clichés du chanteur rock Bryan Adams, un photographe qui se considère comme un simple « collectionneur de moments mémorables».

    Le Soleil, Patrice Laroche

  • 11 / 12
  • Le Musée national des beaux-arts du Québec expose une centaine de clichés du chanteur rock Bryan Adams, un photographe qui se considère comme un simple « collectionneur de moments mémorables». (Le Soleil, Patrice Laroche)

    Plein écran

    Le Musée national des beaux-arts du Québec expose une centaine de clichés du chanteur rock Bryan Adams, un photographe qui se considère comme un simple « collectionneur de moments mémorables».

    Le Soleil, Patrice Laroche

  • 12 / 12

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le travail du photographe Bryan Adams attirerait-il l'attention des conservateurs de musée si l'artiste n'avait d'abord connu une carrière d'auteur-compositeur et de chanteur rock à succès? Après la visite de l'exposition que lui consacre le Musée national des beaux-arts du Québec (MNBAQ), la question ne se pose plus.

Un coup d'oeil suffit pour saisir le sens de la démarche. Sa Majesté la reine Élisabeth II, assise près d'une sortie du palais de Buckingham, partage le cadre avec trois paires de bottes en caoutchouc et un parapluie. Le visage de la souveraine, visiblement détendu, affiche un sourire affable. On ne peut que saluer la qualité de l'oeuvre, sa recherche, son humanité et sa justesse. 

Plus éloquents encore, les clichés de l'acteur Mickey Rourke livrent, semble-t-il, la chronique extraordinaire d'une existence parfaitement ordinaire. Sous le couvert de la vedette se dessine la vulnérabilité. 

Bryan Adams ne pratique pas la photographie comme une sorte de passe-temps extramusical. «C'est l'un des êtres les plus résolus que je connaisse», fait valoir le commissaire de l'exposition, Mat Humphrey. «Quoi qu'il fasse, il s'y consacre à 100 %. Question intensité et passion, il place la photo et la musique sur un pied d'égalité. S'il n'avait pas fait carrière en musique, il l'aurait fait dans un autre domaine. Vraiment, je connais des tas de photographes et peu d'entre eux travaillent aussi fort. Et encore, aucun ne mène deux carrières de front. Vous savez, Bryan se produit dans une bonne dizaine de stades chaque mois, et il réussit encore à organiser je ne sais combien de séances photo.»

Considérant son ambition, son énergie et le mérite artistique de son travail, il attirerait de toute façon l'attention.»

L'artiste, on le découvre assez rapidement également, se spécialise dans le portrait et la photo de mode. Acteurs, mannequins, vedettes de la scène musicale et des arts visuels font partie des principales images qu'on peut découvrir. Chacune d'elles s'oppose diamétralement à ces clichés chaotiques et mensongers, volés par les paparazzis afin d'alimenter les feux de la rampe médiatique.

Proximité avec ses modèles

Ce qui rend ses photographies si uniques, ce qui leur donne un caractère si naturel, c'est bien la proximité qu'il entretient avec ses modèles, qu'il s'agisse d'une Amy Winehouse, d'une Kate Moss ou d'un Ben Kingsley. À vrai dire, la renommée du chanteur lui procure tout de même un avantage certain quand il s'agit de partager l'intimité d'une autre célébrité. Il ne viendra l'esprit d'aucune d'entre elles l'idée de le considérer comme un intrus ou un indésirable.

De la même manière, la perspective de passer un moment en tête à tête avec Bryan Adams a parfois joué un rôle déterminant dans la réussite d'un projet. Dans Wounded, une série de portraits percutants consacrée aux soldats britanniques, hommes et femmes, victimes de graves blessures de guerre, et dont le MNBAQ présente une sélection.

Paris, Londres, New York, Toronto, Berlin, Moscou, Vienne, Rome, Dallas... L'oeuvre de Bryan Adams circule continuellement dans le monde. L'exposition qui démarre au MNBAQ a déjà été vue dans une vingtaine de musées. Aucune exposition n'est toutefois semblable à la précédente, puisque les oeuvres sont chaque fois soumises à une nouvelle sélection, explique par ailleurs Mat Humphrey. À son avis, l'exposition qui se déroule au MNBAQ à compter d'aujourd'hui et jusqu'au 14 juin est l'une des plus réussies à ce jour.

«Ces expositions sont des rétrospectives qui évoluent au cours des années, dit-il. Nous les ajustons chaque fois qu'elles se déplacent. Considérant la beauté de l'espace et le professionnalisme des gens, je placerais celle-ci tout en haut de la liste.

Un trio d'exposition au MNBAQ

Bryan Adams s'expose fait partie d'un trio d'expositions tenues simultanément par le Musée national des beaux-arts du Québec à l'occasion de sa Saison photo 2015.

Le Québec de la photojournaliste américaine Lida Moser ouvre une fenêtre unique sur le quotidien des habitants de la Belle Province des années 50, des rues de Montréal et de Québec aux rangs de Charlevoix, du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie. L'exposition a le mérite de révéler la petite histoire de ces dizaines de photographies, notamment le rôle qu'y ont joué le politicien Paul Gouin, le folkloriste Luc Lacoursière et Mgr Félix-Antoine Savard. Jusqu'au 10 mai.

L'exposition Incarnations, résolument contemporaine et conceptuelle, sort de l'ombre des oeuvres rarement vues, notamment La fêlure, au choeur des corps de Geneviève Cadieux, triptyque primé à Venise et pièce maîtresse de cet ensemble comprenant une trentaine de photographies d'artistes québécois. Jusqu'au 31 mai.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer