La Ville veut plus d'art public en 2015

Depuis juillet, rares sont ceux qui n'ont pas... (Le soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Depuis juillet, rares sont ceux qui n'ont pas vu sur leurs fils Facebook ou Instagram une photo d'un proche devant les «frites» de piscines au bout de la rue Saint-Paul ou dans le jeu géant de goujons de bois, près du terminal de traversier.

Le soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Fière du succès des Passages insolites, la Ville de Québec veut encore plus d'oeuvres d'art public l'an prochain dans le Vieux-Port pour amuser les touristes et les passants.

Depuis juillet, rares sont ceux qui n'ont pas vu sur leurs fils Facebook ou Instagram une photo d'un proche devant les «frites» de piscines au bout de la rue Saint-Paul ou dans le jeu géant de goujons de bois, près du terminal de traversier.

Ces deux oeuvres d'art ont fait partie du parcours des Passages insolites, remballé samedi après trois mois d'exposition. Quatre autres oeuvres étaient aussi disséminées dans les rues du Quartier Création (Vieux-Port, Petit-Champlain et place Royale).

L'initiative a été dirigée par l'organisme spécialisé en art public EXMURO et financée à hauteur de 250 000 $ par la Ville de Québec.

L'objectif était au départ de combler le vide laissé par la fin du contrat du Cirque du Soleil, qui avait attiré des foules à l'Agora du Vieux-Port en 2013. «On s'est dit qu'on allait continuer à animer le secteur avec quelque chose de différent», résume la vice-présidente du comité exécutif, Julie Lemieux.

Comme les Passages insolites ont «frappé l'imaginaire» du public, l'administration municipale voit mal comment elle pourrait ne pas renouveler l'expérience l'été prochain.

«Mon souhait, ce serait d'ajouter des stations, parce que je pense qu'on peut faire un parcours encore plus intéressant», avance Julie Lemieux au Soleil.

«Ç'a été vraiment apprécié par les commerçants, les gens en ont parlé beaucoup, les touristes trouvaient ça amusant, prenaient des photos. C'est une belle vitrine pour Québec», estime la conseillère responsable des arts et du patrimoine à la Ville.

Mme Lemieux se réjouit d'ailleurs du mariage réussi entre l'art public et l'environnement patrimonial. «Ça change un peu l'image de Québec. Oui, il y a du patrimoine dans le Vieux-Port, mais il peut y avoir des gestes audacieux comme ça qui s'harmonisent bien avec le secteur, donc ça surprenait beaucoup les passants.»

Des discussions ont déjà été entreprises avec EXMURO pour voir comment l'expérience pourrait être bonifiée. Mais rien n'est encore décidé, précise Julie Lemieux.

Inspiré par Nantes

Parmi les hypothèses étudiées, il y a bien sûr l'ajout d'espaces de «jeu», le prolongement du parcours jusqu'à l'Espace 400e sur le quai Saint-André et la contribution d'une ville invitée.

Mme Lemieux aimerait beaucoup convaincre des artistes de Nantes d'exposer une oeuvre dans la capitale, puisque c'est la ville française qui a inspiré les Passages insolites de Québec.

La conseillère et le maire Régis Labeaume avaient pu voir l'engouement suscité par de telles oeuvres d'art éphémères lors de missions à Nantes il y a quelques années. «C'est vraiment leur marque de commerce pendant l'été», souligne Julie Lemieux, qui précise néanmoins que Québec est encore loin de la quarantaine d'oeuvres du vieux Nantes.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer