Foire en art actuel: oeuvres cherchent acheteurs

Oeuvre d'Audrée Demers- Roberge Le BLAST I, Sanguine,... (Jean-François Gravel)

Agrandir

Oeuvre d'Audrée Demers- Roberge Le BLAST I, Sanguine, charbons compressés sur papiers, 114 x 228 cm, 2014.

Jean-François Gravel

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Québec) La Foire en art actuel de Québec offre une belle occasion aux collectionneurs néophytes ou aguerris de découvrir des artistes québécois, dont plusieurs n'ont pas de point de vente dans la capitale. Parmi la vingtaine de noms retenus pour cette deuxième mouture, nous vous en présentons quatre.

Spring Thaw, huile sur canevas, 68

Agrandir

Spring Thaw, huile sur canevas, 68" X 72", 2012.

Matt Shane

Raphaël Bédédic Cet état d'être, 140 x 106... - image 1.1

Agrandir

Raphaël Bédédic Cet état d'être, 140 x 106 cm, huile sur toile, 2013

› Matt Shane

Matt Shane s'est fait connaître pour ses immenses dessins qui recouvrent des pièces entières, en solo au Symposium de Baie-Saint-Paul ou en collaboration avec Jim Holyoak comme à la Triennale québécoise. Depuis peu, il s'est mis à la peinture à l'huile, un médium dont il explore les multiples propriétés plastiques avec beaucoup de dextérité. 

Ses paysages colorés et un brin surréalistes sont inspirés de photographies, de ses résidences en Norvège, à Dubai et aux Pays-Bas ou d'endroits imaginaires. Avec Babel, il propose une version contemporaine des toiles de Pieter Brueghel, «où la tour se fond au paysage à l'arrière-plan, qui est un peu plus anxiogène que celui de Brueghel», note Shane. Dans Gyre, il a imaginé un bateau échoué dans le continent de plastique qui flotte dans l'océan Pacifique, «une entité à la fois horrible et invincible». 

À la Foire, il propose deux grandes toiles, à 6000 $ chacune, des toiles de moyen format oscillant entre 2500 $ et 3000 $, ainsi que des aquarelles petits formats faites l'été dernier en Autriche, à environ 100 $ chacune.

› Raphaël Bénédict

Les toiles de Raphaël Bénédict invitent aux questionnements et cultivent l'ambiguïté, le mystère et l'étrange. «Essentiellement, il s'agit de parler de la condition humaine», résume l'artiste de Trois-Rivières. 

Ses oeuvres rappellent que la mort est une réalité inéluctable et que, par conséquent, la vie devrait se savourer de manière un peu plus consciente. Des personnages, souvent ployés ou tronqués, sont dessinés en noir et blanc à la peinture à l'huile à partir de modèles vivants. 

«Pour moi, le noir est l'absolu, le grand rien, ce néant qui nous attend tous», indique Bénédict, qui navigue souvent en eaux sombres, mais jongle aussi avec les ambiances éthérées, vaporeuses et empreintes de spiritualité.

Sa série Broyer du noir est exposée au Cercle du 3 septembre au 10 novembre.

À la Foire, il propose quatre toiles de 55 sur 41 pouces vendues environ 1200 $ chacune, non encadrées. 

› Audrée Demers-Roberge

La nature et les écosystèmes, qui sont ses thèmes de prédilection, permettent à la jeune artiste de Québec de naviguer entre le figuratif et le non-figuratif.

«En dessin, je fais un travail d'endurance, en utilisant de petits crayons de couleur sur des feuilles de grand format que j'essaie de remplir. Ça donne un dessin qui contient beaucoup de traits et qui a un peu quelque chose d'obsessionnel», indique-t-elle. En peinture, elle conjugue des mouvements plus grands, plus fluides et plus rapides, qui ont quelque chose de brut.

L'art environnemental lui permet de «concevoir l'environnement comme un lieu à investir», par exemple en plaçant des arrêts d'autobus, comme un clin d'oeil absurde, dans la forêt lapone. 

À la Foire, elle présente un dessin de 1 m 13 sur 1 m 32, non encadré, à 850 $, six petits dessins sur le thème de l'herbier, encadrés, à 175 $ et deux sculptures murales en céramique contenant l'empreinte de branches de cèdres à 200 $.

› Sylvie Larouche

La photographe de Québec essaie dans chacun de ses portraits de traduire ses rencontres improbables. «Je m'intéresse aux gens différents de moi que je croise au fil de mes promenades dans la ville. Je m'invente des histoires à leur sujet, et souvent j'ai tort», explique-t-elle.

Elle pose ses modèles dans leurs vêtements de tous les jours, dans l'endroit de leur choix et sans faire de mises en scène, mais parfois les résultats défient tout de même l'imagination. On en a eu un bon aperçu avec la série Théâtres identitaires exposée à VU en 2011.

À la Foire, elle présente cinq photographies argentiques dont le négatif a été scanné puis imprimé numériquement dans des cadres de bois d'érable de François Simard encadreur.

***

La Foire en art actuel, une initiative de Fnoune Taha, Jeanne Couture, Marie-Pier April et Gabrielle Bouchard, aura lieu au 580, côte d'Abraham, à Québec, du 17 au 19 octobre. Il y aura un vernissage V.I.P. le 16 octobre à 17h et un vernissage grand public le 17 à 17h.

Info : www.foireartactuel.com

Autres artistes de la Foire

Thierry Arcand-Bossé Québec (Lacerte art contemporain)

Carol Bernier Montréal (Galerie Michel Guimont)

Louis Bouvier Montréal

Charles-Étienne Brochu Québec

Cooke-Sasseville Québec

Marc-Antoine Côté Québec

Annie Descôteaux Montréal

Anouk Desloges Québec-Toronto

Cynthia Dinan-Mitchell Québec 

Massimo Guerrera Montréal (Galerie Joyce Yahouda)

Amélie Laurence Fortin Québec

Virginie Mercure Québec

Nadie Ostiguy Lévis

Pierre&Marie Québec

Sarah Pupo Montréal

Max Wyse Montréal

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer