Musées d'État: des rapprochements déjà en cours

L'important, c'est de respecter chacun notre projet culturel... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

L'important, c'est de respecter chacun notre projet culturel et notre mission, mais si on peut partager et que ça peut nous coûter moins cher, on va le faire», a expliqué Michel Côté, directeur général du Musée de la civilisation.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Isabelle Houde</p>

(Québec) S'il n'est absolument pas question de «fusionner» ou de «marier» leurs gestions respectives, les directeurs des deux musées nationaux de Québec confirment que des rapprochements administratifs sont déjà en cours pour favoriser les économies, devant une situation financière toujours aussi difficile.

«Un mariage culturel, ça voudrait dire des missions... (Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche) - image 1.0

Agrandir

«Un mariage culturel, ça voudrait dire des missions qui s'entremêlent et il n'y a eu aucune discussion de cet ordre-là. Je n'ai pas fait de demande à Michel [Côté] et Michel ne m'en a pas fait. Il n'y a eu aucun échange de bagues!» estime Line Ouellet, directrice générale du MNBAQ.

Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche

Le Soleil rapportait mardi qu'une lettre en provenance du cabinet du ministère de la Culture et des Communications envoyée au Secrétariat du Conseil du trésor évoquait des «rapprochements» entre les différentes sociétés d'État, telles que le Musée national des beaux-arts du Québec (MNBAQ) et le Musée de la civilisation de Québec (MCQ), ou encore entre le Grand Théâtre et la Place des Arts de Montréal. Les économies prévues s'élevaient à «5 % du budget de fonctionnement de chacune de ces sociétés d'État», soit près de 3 millions $ par année.

Tant du côté du MNBAQ que du MCQ, on confirme qu'il y a une collaboration sur plusieurs aspects. Les deux institutions partagent par exemple une même réserve, note Michel Côté, directeur général du Musée de la civilisation. Line Ouellet, son homologue au MNBAQ, parle aussi des prêts entre collections qui se font régulièrement. 

«Compte tenu de la situation budgétaire difficile que tout le monde connaît, on regarde plus attentivement si on pourrait faire des choses ensemble pour diminuer les dépenses. L'important, c'est de respecter chacun notre projet culturel et notre mission, mais si on peut partager et que ça peut nous coûter moins cher, on va le faire», a expliqué Michel Côté, notant que la marge de manoeuvre, en dehors des dépenses fixes des musées en énergie, en sécurité et en taxes municipales, entre autres, est assez mince. 

«C'est clairement dans l'objectif des quatre grands musées au Québec de travailler ensemble pour mieux diffuser la culture. Ça nous tient tous à coeur et nous avons tous des missions qui ont leur autonomie et une identité très forte. Et on croit que cette mission est accomplie au mieux à l'intérieur de chacune de nos institutions et qu'elle peut s'additionner dans certains cas par des projets communs ou par des rapprochements administratifs», a déclaré de son côté Line Ouellet. «Mais un mariage culturel, ça voudrait dire des missions qui s'entremêlent et il n'y a eu aucune discussion de cet ordre-là. Je n'ai pas fait de demande à Michel [Côté] et Michel ne m'en a pas fait. Il n'y a eu aucun échange de bagues», a lancé en riant la directrice générale du MNBAQ. 

Les deux directeurs ont donné comme exemple de collaborations des publicités communes hors Québec, ou encore des appels d'offres groupés pour des services (déneigement, services informatiques) qui n'ont pas de conséquences fondamentales sur la mission. Ils ont aussi souligné que le Plan culturel numérique, annoncé la semaine dernière par la ministre de la Culture, Hélène David, sera une belle occasion de parfaire ces collaborations entre musées. 

La ministre Hélène David a de son côté expliqué en point de presse que ces rapprochements donnent suite aux recommandations du rapport Corbo sur l'état du réseau muséal, qui proposait «d'avoir beaucoup plus de collaboration au niveau des collections muséales et au niveau de la gestion, de l'informatique, des ressources humaines, de la reddition de comptes». «J'ai demandé à M. Corbo de continuer le travail qu'il avait fait dans ce rapport sur le réseau muséal et c'est ce qu'il est en train de faire», a-t-elle souligné mardi.

Avec Jean-Marc Salvet 

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer