• Le Soleil > 
  • Arts > 
  • Expositions 
  • Le cabinet de curiosités de l'Université Laval: courtepointe d'objets inattendus 

Le cabinet de curiosités de l'Université Laval: courtepointe d'objets inattendus

  • Le thème du cabinet de curiosités pour cette nouvelle exposition s'est imposé de lui-même. Les réserves de l'Université Laval, situées en grande partie dans le pavillon Louis-Jacques-Casault, sont une vraie caverne d'Ali Baba. (Le Soleil, Pascal Ratthé)

    Plein écran

    Le thème du cabinet de curiosités pour cette nouvelle exposition s'est imposé de lui-même. Les réserves de l'Université Laval, situées en grande partie dans le pavillon Louis-Jacques-Casault, sont une vraie caverne d'Ali Baba.

    Le Soleil, Pascal Ratthé

  • 1 / 16
  • L'Université a bâti au fil du temps une impressionnante réserve d'artefacts, principalement dans le domaine de l'histoire naturelle. (Le Soleil, Pascal Ratthé)

    Plein écran

    L'Université a bâti au fil du temps une impressionnante réserve d'artefacts, principalement dans le domaine de l'histoire naturelle.

    Le Soleil, Pascal Ratthé

  • 2 / 16
  • Les découvertes exposées sont pour le moins variées et inattendues. (Le Soleil, Pascal Ratthé)

    Plein écran

    Les découvertes exposées sont pour le moins variées et inattendues.

    Le Soleil, Pascal Ratthé

  • 3 / 16
  • Trousseau de baptême avec garnitures de dentelle et de broderie, Québec (Saint-Laurent, île d'Orléans), 1896. Fabriqué par les soeurs du Bon-Pasteur, ce trousseau provient d'une collection présentée lors du projet Horizon textile 82. L'ensemble de trois robes a appartenu à Joseph Gosselin et Marie-Firmine Desrochers. Don de Madeleine Gosselin (1983). Collections de l'Université Laval (Le Soleil, Pascal Ratthé)

    Plein écran

    Trousseau de baptême avec garnitures de dentelle et de broderie, Québec (Saint-Laurent, île d'Orléans), 1896. Fabriqué par les soeurs du Bon-Pasteur, ce trousseau provient d'une collection présentée lors du projet Horizon textile 82. L'ensemble de trois robes a appartenu à Joseph Gosselin et Marie-Firmine Desrochers. Don de Madeleine Gosselin (1983). Collections de l'Université Laval

    Le Soleil, Pascal Ratthé

  • 4 / 16
  • <i>La Vierge à l'oiseau, </i>France, 1926. Réplique en plâtre recouverte de peinture. D'après <i>La Vierge à l'oiseau</i> (XIV<sup>e</sup> siècle) de l'église Notre-Dame-du-Mathuret, à Riom, la statue représente une femme debout qui porte un enfant sur son bras gauche. La réplique a été réalisée par l'atelier de moulage du Musée de sculpture comparée au palais du Trocadéro. Don de l'École des beaux-arts de Québec (1970). (Le Soleil, Pascal Ratthé)

    Plein écran

    La Vierge à l'oiseau, France, 1926. Réplique en plâtre recouverte de peinture. D'après La Vierge à l'oiseau (XIVe siècle) de l'église Notre-Dame-du-Mathuret, à Riom, la statue représente une femme debout qui porte un enfant sur son bras gauche. La réplique a été réalisée par l'atelier de moulage du Musée de sculpture comparée au palais du Trocadéro. Don de l'École des beaux-arts de Québec (1970).

    Le Soleil, Pascal Ratthé

  • 5 / 16
  • Boîte de couleurs de René Richard, Baie-Saint-Paul, 1982. Don de la Fondation René-Richard (1982). Collections de l'Université Laval (Le Soleil, Pascal Ratthé)

    Plein écran

    Boîte de couleurs de René Richard, Baie-Saint-Paul, 1982. Don de la Fondation René-Richard (1982). Collections de l'Université Laval

    Le Soleil, Pascal Ratthé

  • 6 / 16
  • Spécimen mâle d'un ours polaire (<i>ursus maritimus</i>) de la famille des <i>ursidae</i>. Pensionnaire au Jardin zoologique de Québec depuis 1936, la bête a été abattue en 1942 lors d'un triste accident au cours duquel le gardien des trois ours a perdu la vie. Don du Musée du Québec (années 1970). Collections de l'Université Laval (Le Soleil, Pascal Ratthé)

    Plein écran

    Spécimen mâle d'un ours polaire (ursus maritimus) de la famille des ursidae. Pensionnaire au Jardin zoologique de Québec depuis 1936, la bête a été abattue en 1942 lors d'un triste accident au cours duquel le gardien des trois ours a perdu la vie. Don du Musée du Québec (années 1970). Collections de l'Université Laval

    Le Soleil, Pascal Ratthé

  • 7 / 16
  • Orignal albinos Québec 1949. Spécimen mâle d'orignal (<i>alces alces</i>) de la famille des <i>cervidae</i>, d'environs deux ans. Ce dernier a été abattu par Aimé Imbeault, trappeur de La Reine, en Abitibi. Le montage taxidermique a été confié à Holt Renfrew. Don du Musée du Québec (années 1970). Collections de l'Université Laval (Le Soleil, Pascal Ratthé)

    Plein écran

    Orignal albinos Québec 1949. Spécimen mâle d'orignal (alces alces) de la famille des cervidae, d'environs deux ans. Ce dernier a été abattu par Aimé Imbeault, trappeur de La Reine, en Abitibi. Le montage taxidermique a été confié à Holt Renfrew. Don du Musée du Québec (années 1970). Collections de l'Université Laval

    Le Soleil, Pascal Ratthé

  • 8 / 16
  •  (Le Soleil, Pascal Ratthé)

    Plein écran

    Le Soleil, Pascal Ratthé

  • 9 / 16
  • Tête momifiée, Andes, vers le XIII<sup>e</sup> siècle, de l'époque précolombienne. Don du Dr Claude Fortier (1986). Collections de l'Université Laval (Le Soleil, Pascal Ratthé)

    Plein écran

    Tête momifiée, Andes, vers le XIIIe siècle, de l'époque précolombienne. Don du Dr Claude Fortier (1986). Collections de l'Université Laval

    Le Soleil, Pascal Ratthé

  • 10 / 16
  • <br /><i></i> (Le Soleil, Pascal Ratthé)

    Plein écran


    Le Soleil, Pascal Ratthé

  • 11 / 16
  • En bas, à droite: épreuves d'atelier du roman <i>Maria</i> <i>Chapdelaine </i>de Louis Hémon, publié aux éditions Mornay, en 1933.<i> <br /></i> (Le Soleil, Pascal Ratthé)

    Plein écran

    En bas, à droite: épreuves d'atelier du roman Maria Chapdelaine de Louis Hémon, publié aux éditions Mornay, en 1933.

    Le Soleil, Pascal Ratthé

  • 12 / 16
  •  (Le Soleil, Pascal Ratthé)

    Plein écran

    Le Soleil, Pascal Ratthé

  • 13 / 16
  • Tête de jeune homme, Soli (Chypre), période romaine. Réplique en fibre de verre de la tête d'une statue en bronze. Découverte par les chercheurs de l'Université Laval, la tête originale est conservée au Musée de Nicosie. Deux répliques en fibre de verre ont été réalisées par le Musée de Bâle (Suisse). (Le Soleil, Pascal Ratthé)

    Plein écran

    Tête de jeune homme, Soli (Chypre), période romaine. Réplique en fibre de verre de la tête d'une statue en bronze. Découverte par les chercheurs de l'Université Laval, la tête originale est conservée au Musée de Nicosie. Deux répliques en fibre de verre ont été réalisées par le Musée de Bâle (Suisse).

    Le Soleil, Pascal Ratthé

  • 14 / 16
  • Spécimen adulte naturalisé d'ara rouge (<i>ara macao</i>) appartenant à la famille des <i>psittacidae</i>. Don du Musée du Québec (années 1970). Collections de l'Université Laval (Le Soleil, Pascal Ratthé)

    Plein écran

    Spécimen adulte naturalisé d'ara rouge (ara macao) appartenant à la famille des psittacidae. Don du Musée du Québec (années 1970). Collections de l'Université Laval

    Le Soleil, Pascal Ratthé

  • 15 / 16
  • Appareil pour extraire les ovules d'une lapine, Québec. Deuxième moitié du XX<sup>e</sup> siècle. L'appareil qui comprend 22 pièces (verre) a été réalisé par le souffleur de verre Fernand Bouchard de l'Université Laval. Collections de l'Université Laval (Le Soleil, Pascal Ratthé)

    Plein écran

    Appareil pour extraire les ovules d'une lapine, Québec. Deuxième moitié du XXe siècle. L'appareil qui comprend 22 pièces (verre) a été réalisé par le souffleur de verre Fernand Bouchard de l'Université Laval. Collections de l'Université Laval

    Le Soleil, Pascal Ratthé

  • 16 / 16

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Isabelle Houde</p>

(Québec) Zoo de Québec, 1942. Le gardien de César, Marius et Fanny, trois ours polaires, entre dans leur enclos. Le malheur frappe : les mammifères attaquent l'employé du zoo, qui y perd la vie. Les trois ours sont abattus à leur tour... Mais l'un deux tient encore debout, aujourd'hui. Et c'est l'Université Laval qui est devenue la gardienne de ce spécimen - empaillé, évidemment -, à l'histoire inattendue.

Des objets comme celui-là, les collections de l'Université Laval en rassemblent 1,3 million. Des collections d'insectes de l'abbé Léon Provancher aux poteries chypriotes datant de 1000 ans avant Jésus-Christ, l'Université a bâti au fil du temps une impressionnante réserve d'artefacts, principalement dans le domaine de l'histoire naturelle. Et c'est pour mettre en valeur la diversité de ses réserves muséales que l'institution a placé sa nouvelle exposition automnale sous le thème du cabinet de curiosités. 

«C'est une source infinie de sujets de recherche», a souligné Gisèle Wagner, chargée de conservation et de restauration à la Bibliothèque de l'Université Laval. «Ce sont des objets dont l'histoire n'est jamais terminée», a-t-elle ajouté, notant que les collections de la plus vieille institution d'enseignement francophone en Amérique sont un bien commun. 

Caverne d'Ali Baba

Le thème du cabinet de curiosités pour cette nouvelle exposition s'est imposé de lui-même. Les réserves de l'Université Laval, situées en grande partie dans le pavillon Louis-Jacques-Casault, sont une vraie caverne d'Ali Baba. Choisir les objets qui sont montrés présentement au premier étage de la bibliothèque du pavillon Jean-Charles-Bonenfant n'a pas été chose facile, confirme la responsable de l'exposition, Stéphanie Bois-Houde. 

Au nombre de ces curiosités, on retrouve notamment un spécimen très rare d'orignal albinos, abattu par Aimé Imbeault en Abitibi, et empaillé par Holt Renfrew, en 1949. La famille du chasseur en a fait don à l'Université dans les années 70. Une tête momifiée datant du XIIIe siècle, trouvée dans les Andes et donnée par le docteur Claude Fortier retient aussi l'attention. 

Dans un autre coin, une vitrine victorienne conçue à Québec et montrant différents spécimens d'oiseaux du Québec étonne autant par sa forme que son contenu, juste à côté d'une oeuvre et des crayons de l'artiste René Richard, qui a fait un legs important à l'Université.

Photos, livres rares (dont un exemplaire complet de l'Encyclopédie de Diderot), minéraux, cartes géographiques, ensembles textiles, moulages de sculptures célèbres, planches d'herbiers... Les découvertes présentées jusqu'à la fin de janvier sont pour le moins variées et inattendues. Des postes d'écoute permettent de découvrir l'histoire de certains objets-clés de l'exposition. 

Vous voulez y aller?

  • Quoi : exposition Le cabinet des curiosités
  • : premier étage du pavillon Jean-Charles-Bonenfant de l'Université Laval
  • Quand : jusqu'au 30 janvier
  • Coût : gratuit

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer
  • Un cabinet de curiosités à l'Université Laval
    Le thème du cabinet de curiosités pour cette nouvelle exposition s'est imposé de lui-même. Les réserves de l'Université Laval, situées en grande partie dans le pavillon Louis-Jacques-Casault, sont une vraie caverne d'Ali Baba. (Le Soleil, Pascal Ratthé)

    Le Soleil, Pascal Ratthé

    Le thème du cabinet de curiosités pour cette nouvelle exposition s'est imposé de lui-même. Les réserves de l'Université Laval, situées en grande partie dans le pavillon Louis-Jacques-Casault, sont une vraie caverne d'Ali Baba.

  • Un cabinet de curiosités à l'Université Laval
    L'Université a bâti au fil du temps une impressionnante réserve d'artefacts, principalement dans le domaine de l'histoire naturelle. (Le Soleil, Pascal Ratthé)

    Le Soleil, Pascal Ratthé

    L'Université a bâti au fil du temps une impressionnante réserve d'artefacts, principalement dans le domaine de l'histoire naturelle.

  • Un cabinet de curiosités à l'Université Laval
    Les découvertes exposées sont pour le moins variées et inattendues. (Le Soleil, Pascal Ratthé)

    Le Soleil, Pascal Ratthé

    Les découvertes exposées sont pour le moins variées et inattendues.

  • Un cabinet de curiosités à l'Université Laval
    Trousseau de baptême avec garnitures de dentelle et de broderie, Québec (Saint-Laurent, île d'Orléans), 1896. Fabriqué par les soeurs du Bon-Pasteur, ce trousseau provient d'une collection présentée lors du projet Horizon textile 82. L'ensemble de trois robes a appartenu à Joseph Gosselin et Marie-Firmine Desrochers. Don de Madeleine Gosselin (1983). Collections de l'Université Laval (Le Soleil, Pascal Ratthé)

    Le Soleil, Pascal Ratthé

    Trousseau de baptême avec garnitures de dentelle et de broderie, Québec (Saint-Laurent, île d'Orléans), 1896. Fabriqué par les soeurs du Bon-Pasteur, ce trousseau provient d'une collection présentée lors du projet Horizon textile 82. L'ensemble de trois robes a appartenu à Joseph Gosselin et Marie-Firmine Desrochers. Don de Madeleine Gosselin (1983). Collections de l'Université Laval

  • Un cabinet de curiosités à l'Université Laval
    <i>La Vierge à l'oiseau, </i>France, 1926. Réplique en plâtre recouverte de peinture. D'après <i>La Vierge à l'oiseau</i> (XIV<sup>e</sup> siècle) de l'église Notre-Dame-du-Mathuret, à Riom, la statue représente une femme debout qui porte un enfant sur son bras gauche. La réplique a été réalisée par l'atelier de moulage du Musée de sculpture comparée au palais du Trocadéro. Don de l'École des beaux-arts de Québec (1970). (Le Soleil, Pascal Ratthé)

    Le Soleil, Pascal Ratthé

    La Vierge à l'oiseau, France, 1926. Réplique en plâtre recouverte de peinture. D'après La Vierge à l'oiseau (XIVe siècle) de l'église Notre-Dame-du-Mathuret, à Riom, la statue représente une femme debout qui porte un enfant sur son bras gauche. La réplique a été réalisée par l'atelier de moulage du Musée de sculpture comparée au palais du Trocadéro. Don de l'École des beaux-arts de Québec (1970).

  • Un cabinet de curiosités à l'Université Laval
    Boîte de couleurs de René Richard, Baie-Saint-Paul, 1982. Don de la Fondation René-Richard (1982). Collections de l'Université Laval (Le Soleil, Pascal Ratthé)

    Le Soleil, Pascal Ratthé

    Boîte de couleurs de René Richard, Baie-Saint-Paul, 1982. Don de la Fondation René-Richard (1982). Collections de l'Université Laval

  • Un cabinet de curiosités à l'Université Laval
    Spécimen mâle d'un ours polaire (<i>ursus maritimus</i>) de la famille des <i>ursidae</i>. Pensionnaire au Jardin zoologique de Québec depuis 1936, la bête a été abattue en 1942 lors d'un triste accident au cours duquel le gardien des trois ours a perdu la vie. Don du Musée du Québec (années 1970). Collections de l'Université Laval (Le Soleil, Pascal Ratthé)

    Le Soleil, Pascal Ratthé

    Spécimen mâle d'un ours polaire (ursus maritimus) de la famille des ursidae. Pensionnaire au Jardin zoologique de Québec depuis 1936, la bête a été abattue en 1942 lors d'un triste accident au cours duquel le gardien des trois ours a perdu la vie. Don du Musée du Québec (années 1970). Collections de l'Université Laval

  • Un cabinet de curiosités à l'Université Laval
    Orignal albinos Québec 1949. Spécimen mâle d'orignal (<i>alces alces</i>) de la famille des <i>cervidae</i>, d'environs deux ans. Ce dernier a été abattu par Aimé Imbeault, trappeur de La Reine, en Abitibi. Le montage taxidermique a été confié à Holt Renfrew. Don du Musée du Québec (années 1970). Collections de l'Université Laval (Le Soleil, Pascal Ratthé)

    Le Soleil, Pascal Ratthé

    Orignal albinos Québec 1949. Spécimen mâle d'orignal (alces alces) de la famille des cervidae, d'environs deux ans. Ce dernier a été abattu par Aimé Imbeault, trappeur de La Reine, en Abitibi. Le montage taxidermique a été confié à Holt Renfrew. Don du Musée du Québec (années 1970). Collections de l'Université Laval

  • Un cabinet de curiosités à l'Université Laval
     (Le Soleil, Pascal Ratthé)

    Le Soleil, Pascal Ratthé

  • Un cabinet de curiosités à l'Université Laval
    Tête momifiée, Andes, vers le XIII<sup>e</sup> siècle, de l'époque précolombienne. Don du Dr Claude Fortier (1986). Collections de l'Université Laval (Le Soleil, Pascal Ratthé)

    Le Soleil, Pascal Ratthé

    Tête momifiée, Andes, vers le XIIIe siècle, de l'époque précolombienne. Don du Dr Claude Fortier (1986). Collections de l'Université Laval

  • Un cabinet de curiosités à l'Université Laval
    <br /><i></i> (Le Soleil, Pascal Ratthé)

    Le Soleil, Pascal Ratthé


  • Un cabinet de curiosités à l'Université Laval
    En bas, à droite: épreuves d'atelier du roman <i>Maria</i> <i>Chapdelaine </i>de Louis Hémon, publié aux éditions Mornay, en 1933.<i> <br /></i> (Le Soleil, Pascal Ratthé)

    Le Soleil, Pascal Ratthé

    En bas, à droite: épreuves d'atelier du roman Maria Chapdelaine de Louis Hémon, publié aux éditions Mornay, en 1933.

  • Un cabinet de curiosités à l'Université Laval
     (Le Soleil, Pascal Ratthé)

    Le Soleil, Pascal Ratthé

  • Un cabinet de curiosités à l'Université Laval
    Tête de jeune homme, Soli (Chypre), période romaine. Réplique en fibre de verre de la tête d'une statue en bronze. Découverte par les chercheurs de l'Université Laval, la tête originale est conservée au Musée de Nicosie. Deux répliques en fibre de verre ont été réalisées par le Musée de Bâle (Suisse). (Le Soleil, Pascal Ratthé)

    Le Soleil, Pascal Ratthé

    Tête de jeune homme, Soli (Chypre), période romaine. Réplique en fibre de verre de la tête d'une statue en bronze. Découverte par les chercheurs de l'Université Laval, la tête originale est conservée au Musée de Nicosie. Deux répliques en fibre de verre ont été réalisées par le Musée de Bâle (Suisse).

  • Un cabinet de curiosités à l'Université Laval
    Spécimen adulte naturalisé d'ara rouge (<i>ara macao</i>) appartenant à la famille des <i>psittacidae</i>. Don du Musée du Québec (années 1970). Collections de l'Université Laval (Le Soleil, Pascal Ratthé)

    Le Soleil, Pascal Ratthé

    Spécimen adulte naturalisé d'ara rouge (ara macao) appartenant à la famille des psittacidae. Don du Musée du Québec (années 1970). Collections de l'Université Laval

  • Un cabinet de curiosités à l'Université Laval
    Appareil pour extraire les ovules d'une lapine, Québec. Deuxième moitié du XX<sup>e</sup> siècle. L'appareil qui comprend 22 pièces (verre) a été réalisé par le souffleur de verre Fernand Bouchard de l'Université Laval. Collections de l'Université Laval (Le Soleil, Pascal Ratthé)

    Le Soleil, Pascal Ratthé

    Appareil pour extraire les ovules d'une lapine, Québec. Deuxième moitié du XXe siècle. L'appareil qui comprend 22 pièces (verre) a été réalisé par le souffleur de verre Fernand Bouchard de l'Université Laval. Collections de l'Université Laval