Sites patrimoniaux: quatre «repères commémoratifs» pour Québec

Luce Pelletier est derrière plusieurs projets d'art public,... (Photo Luce Pelletier)

Agrandir

Luce Pelletier est derrière plusieurs projets d'art public, dont quelques-un à Québec même, comme Être rivière, une sculpture-banc en forme de poisson installée en bordure de la rivière Saint-Charles.

Photo Luce Pelletier

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Isabelle Houde</p>

(Québec) Les sites patrimoniaux de Sillery, de Beauport, de Charlesbourg et du Vieux-Québec seront parés à l'automne prochain et au printemps 2015 de nouveaux monuments évoquant leur histoire.

La Ville de Québec a commandé à l'artiste Luce Pelletier quatre «repères commémoratifs», des oeuvres d'art public qui seront livrées à temps pour souligner le 50e anniversaire de la désignation de ces sites patrimoniaux.

Les élus du conseil exécutif de la Ville ont entériné l'attribution d'un contrat évalué à 180 000 $ pour la réalisation de ces quatre oeuvres par Luce Pelletier. Le montant viendra à parts égales du ministère de la Culture et de la Ville de Québec.

C'est pour un précédent concours organisé pour doter la place Saint-Thomas-de-Villeneuve, dans Beauport, d'une oeuvre d'art public, que Luce Pelletier a élaboré le concept qui sera repris dans les autres sites patrimoniaux.

«J'avais travaillé à partir d'éléments symboliques et de repères commémoratifs. Ce n'est pas la pièce qui a été retenue pour ce projet-là, mais la Ville la trouvait bien intéressante. Finalement, j'ai eu des échos et une commande pour les sites patrimoniaux», raconte Luce Pelletier.

«Échafaudage d'éléments»

L'artiste de Québec gardera le même style et la même facture pour l'ensemble des monuments. «Ce sera un peu sous forme de totem, comme un échafaudage d'éléments qui reflète l'idée des strates dans l'histoire. Ce sont des formes qui s'imbriquent les unes dans les autres», détaille-t-elle. Chaque oeuvre reflétera les caractéristiques historiques particulières à son site attitré, que ce soit le patrimoine bâti, les activités commerciales et industrielles, les formes urbaines...

Luce Pelletier est derrière plusieurs projets d'art public, dont quelques-un à Québec même, comme Être rivière, une sculpture-banc en forme de poisson installée en bordure de la rivière Saint-Charles. Elle s'apprête d'ailleurs à inaugurer une nouvelle oeuvre, Le roi du fleuve, au début du mois de juin, au parc John Munn, près de la Barberie dans Saint-Roch.

Par ailleurs, les élus du conseil exécutif de la Ville de Québec ont aussi entériné le renouvellement d'une subvention de 200 000 $ pour la tenue du festival littéraire Québec en toutes lettres. La prochaine édition aura lieu du 9 au 19 octobre. Depuis sa création il y a cinq ans, le festival a pu compter sur l'aide de la Ville de Québec.

Pour en savoir plus sur l'artiste: www.lucepelletier.com

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer