George Clooney et Amal Alamuddin: vive les mariés!

Amal Alamuddin et George Clooney... (Photo AP, Luca Bruno)

Agrandir

Amal Alamuddin et George Clooney

Photo AP, Luca Bruno

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Josée Guimond

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Québec) Oyez, oyez, le célibataire le plus convoité de Hollywood n'est plus disponible: George Clooney, 53 ans, a épousé (deux fois plutôt qu'une) l'avocate Amal Alamuddin, 36 ans, la fin de semaine dernière.

Après une rumeur sur le Web l'été passé, comme quoi les amoureux auraient voulu faire ça à Québec (on n'y croyait pas!), ils se sont dit «oui» à Venise.

En rafale, voici quelques détails. Parmi la centaine d'invités (qui ont tous reçu un sac-cadeau et un iPod qui contenait une playlist créée par le couple): Anna Wintour, Emily Blunt, Matt Damon, Bono, Bill Murray et Cindy Crawford (son mari, Rande Gerber, est un grand ami de George).

N'étaient pas là: Brad et Angelina (Clooney n'était pas non plus à leur mariage) et Ben Affleck. Dans les deux cas, pas de chicane à signaler.

Côté chiffons, la mariée portait une robe Oscar de la Renta et le marié, un smoking Giorgio Armani et des boutons de manchettes (offerts par la promise) sur lesquels était inscrit «George» en arabe. Les photos des noces ont été vendues à People et Hello!, au profit d'oeuvres de charité.

«Je me sens sacrément bien» d'être marié, a déclaré le nouvel époux aux deux magazines. Des projets, Monsieur et Madame Clooney? «Nous sommes ouverts à tout.» À suivre.

****

Brad Pitt: avec pas de défaut

Parlant de mariage, Brad Pitt a accepté de parler du sien avec le GQ britannique. «Je ne pense pas que ce soit juste un titre, c'est beaucoup plus que ça. C'est un engagement profond», estime l'acteur de 50 ans, père de six enfants.

Un engagement qui l'a amené à lever le pied, côté carrière. «J'ai ralenti depuis un certain temps, et j'opère lentement une transition vers d'autres choses. Et honnêtement, je veux passer plus de temps avec mes enfants avant qu'ils ne soient trop grands et partent de la maison.» Heureux avec les siens, Brad demeure lucide. «J'ai toujours cru que le bonheur, c'était surfait. Ce sont les moments difficiles qui façonnent les prochains moments formidables. C'est comme une série de compromis, de gains et de pertes.»

Questionné sur George Clooney (dont il a raté les noces en raison du tournage de By the Sea, aussi avec Angelina et réalisé par celle-ci), Pitt avoue être beaucoup plus «solitaire» que son ami. «George est très accessible. Il est vraiment drôle et c'est un bonheur d'être près de lui. Je suis plus calme de nature. Et venant du fin fond de la campagne [NDLR: Shawnee, en Oklahoma], je suis probablement plus réservé.» Ce n'est pas un défaut, tsé.

****

Tom Selleck: un homme, une moustache

Du côté du GQ américain, le magazine s'est entretenu avec monsieur Magnum, P.I., Tom Selleck. L'acteur est toujours actif à la télévision et joue actuellement dans la cinquième saison de Blue Bloods (CBS).

À 69 ans, Selleck (qui a eu la chance d'avoir James Garner comme mentor) est bien heureux de «servir d'exemple» à ses jeunes collègues masculins. «Je joue un patriarche et c'est un personnage positif. Il n'est pas sans défaut, mais il n'est pas idiot, comme la plupart des pères à la télé. Homer Simpson est idiot.» (Peut-être pas le meilleur exemple, M. Tom?)

Il a d'ailleurs jadis refusé de lire à sa fille les histoires de nounours de La famille Berenstain (offert en DVD, pour les parents intéressés), parce que le papa ours était toujours (selon lui) niaiseux.

Aussi, impossible de parler à Tom Selleck sans l'interroger sur ce qui est presque sa marque de commerce, sa luxuriante moustache. Le conseil de celui qui a déjà été surnommé «le parrain de la moustache», aux aspirants moustachus? «Passez d'abord la puberté» avant d'espérer une pilosité digne de ce nom. «Et c'est en partie génétique: vous en aurez une [moustache] ou pas.» Les gars, on prend des notes.

****

Nicolas Cage... (Photothèque Le Soleil) - image 2.0

Agrandir

Nicolas Cage

Photothèque Le Soleil

Nicolas Cage: l'incompris

Terminons avec quelqu'un qui se fait rare en entrevue (et dans les bons films), Nicolas Cage.

Notre homme a discuté récemment avec le magazine anglais The Times et a parlé notamment de ses étranges choix de carrière. «Je suis fier des risques que j'ai pris. Ça n'a pas toujours fonctionné, mais quand je fais quelque chose, je le fais à fond. Tolstoï a déjà parlé de "l'effet": qu'il en résulte de l'amour ou de la haine, vos actions créent un effet. Au bout du compte, que les gens aiment ça ou pas, au moins, vous avez fait quelque chose. Et ça me réconforte de penser ça», a expliqué l'acteur de 50 ans quand le magazine lui a souligné que pour un acteur oscarisé (Leaving Las Vegas), plusieurs de ses récents films étaient assez mauvais, merci (Ghost Rider ou Drive Angry, quelqu'un?).

Plutôt que de reconnaître que lesdits longs-métrages étaient juste poches, Cage a simplement estimé que les critiques ne le comprennent pas toujours. «Souvent, je me sens comme un outsider. Quand tu es doté d'une façon de penser originale et différente et d'une imagination hautement active, tu peux vite te faire ostraciser. Tu peux te sentir isolé et incompris.»

Quel sympathique bonhomme... #pantoute!

****

Sources: wikipedia.org, people.com, accesshollywood.com, imdb.com, twitter.com, hollywoodreporter.com, usmagazine.com, theguardian.com, billboard.com

En vitesse

› Rod Stewart est poursuivi pour 10 000 $ par un spectateur: le chanteur lui aurait... botté un ballon de soccer dans le visage (et cassé le nez) lors d'un spectacle à Las Vegas, en 2012.

› La voiture de Jennifer Lopez (avec ses deux enfants à bord...) a été emboutie à un feu rouge par un conducteur ivre, samedi dernier, à Malibu. Personne n'a été blessé... et le chauffard a été arrêté.

› Justin Bieber s'est perforé un tympan en plongeant à partir d'une falaise, selon ce qu'il a lui-même écrit sur Twitter.

› La mère de Robert Downey Jr, Elsie, est décédée le 22 septembre à 80 ans.

› Chelsea Clinton, fille de Bill et Hillary, a donné naissance à une petite fille (Charlotte) le 26 septembre.

› Katie Holmes est devenue la première ambassadrice mondiale pour les produits de beauté Olay.

› Après seulement 14 mois de mariage, la femme du rappeur Wiz Khalifa, Amber Rose, a demandé le divorce.

Stevie Nicks... (Photothèque Le Soleil) - image 4.0

Agrandir

Stevie Nicks

Photothèque Le Soleil

Dans le rétroviseur

Stevie Nicks a fait récemment des révélations surprenantes à Billboard. D'abord, la chanteuse de Fleetwood Mac a raconté qu'après sa séparation avec Lindsey Buckingham, à la fin des années 70, elle avait fréquenté Don Henley... de qui elle était tombée enceinte. «Si j'avais épousé Don, que j'avais eu cet enfant, et que ça avait été une fille, je l'aurais appelée Sara.»

Mais, d'un commun accord avec Henley, elle a mis fin à sa grossesse. Comme exutoire, elle a alors écrit... Sara (1979), confirmant ainsi que cette chanson parle de leur «enfant jamais née», comme l'avait par le passé déclaré Don Henley.

Par ailleurs, Nicks a affirmé que la drogue a failli lui être fatale, à la fin des années 80. «Le médecin m'a dit que si je prenais une ligne de cocaïne de plus, je pourrais faire une hémorragie cérébrale. Comme je ne voulais pas me suicider, j'ai arrêté.»

Stevie semblant avoir beaucoup d'anecdotes à raconter, Billboard a suggéré qu'elle écrive ses mémoires. «Le monde n'est pas prêt pour mes mémoires. Si j'écrivais tout ce qui m'est vraiment arrivé entre 1972 et aujourd'hui, plusieurs personnes seraient très fâchées contre moi.» Un bon teaser.

LeBron James... (PHOTO ANDREW WEBER, USA TODAY) - image 5.0

Agrandir

LeBron James

PHOTO ANDREW WEBER, USA TODAY

En chiffres

67

LeBron James aime les défis, et pas juste au basketball. «Chaque été, je me lance un défi. L'été dernier [en 2013], j'ai cessé de manger des bonbons, juste pour voir si j'étais capable de le faire.»

Cette année, il a «coupé» davantage: pendant 67 jours, il n'a mangé ni sucre raffiné, ni glucides, ni produits laitiers, que «de la viande, du poisson, des légumes et des fruits», a raconté l'athlète de 29 ans à Sports Illustrated et CNN, pour expliquer sa récente perte de poids.

Ce qu'il a trouvé le plus dur? Se passer de crêpes, de biscuits aux pépites de chocolat et de crème glacée. Un homme à la dent sucrée.

Marc Martel... (Photo tirée de YouTube) - image 6.0

Agrandir

Marc Martel

Photo tirée de YouTube

Sur le Web

Duo en solo

Le chanteur Marc Martel, connu pour avoir redonné vie à Freddie Mercury dans Queen Extravaganza, fait actuellement sensation sur le Web avec son interprétation d'un «duo» Luciano Pavarotti-Freddie Mercury. Impressionnant.

goo.gl/yeHvJt

Gazouillis de stars

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer