Les coups de coeur d'Yves Therrien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

J'aime

Arts

J'aime

Les coups de coeur culturels de nos équipes »

(Québec) Brigitte Boisjoli chante Patsy Cline

Brigitte Boisjoli chante Patsy Cline (Photothèque Le Soleil, Yan Doublet) - image 2.0

Agrandir

Photothèque Le Soleil, Yan Doublet

J'ai assisté au spectacle de Brigitte Boisjoli à l'Espace Félix-Leclerc au début d'août. Pendant plus de deux heures, ce fut un déferlement d'énergie dans la salle où elle présentait son spectacle sur Patsy Cline. Il n'y avait pas que du country pendant la soirée, mais d'autres classiques musicaux toujours enveloppés de l'énergie foudroyante et pétillante de la chanteuse, tant dans les prestations que dans son dialogue avec la salle. D'une grande générosité, Brigitte Boisjoli a pris le temps de signer de nombreux autographes après le spectacle. N'importe qui ayant l'esprit chagrin sortait de la salle regaillardi. Elle a tellement d'énergie que l'on devrait prendre son sang pour fabriquer des vaccins à injecter à tous les amorphes!

***

L'ombre de Jesse

Dès la première émission, j'étais rivé au fauteuil. Fasciné par l'intrigue, j'avais hâte de voir comment les amis Mark, Danny, Slade et Pru finiraient par découvrir la vérité sur la disparition de Jesse, 20 ans plus tôt. Dans cette télésérie très britannique soufflant le chaud et le froid, on passait du présent au passé dans des scènes d'actions parfois troublantes et souvent touchantes. Un meurtrier en série d'enfants affirme avoir tué le jeune Jesse, mais son ADN se retrouve sur deux scènes de crime. Pourtant, si ce meurtrier n'a pas tué l'enfant, il détient la clef de l'énigme. Jesse est toujours vivant, son frère et ses amis l'ont côtoyé sans jamais le reconnaître. Ouf! Une série qui tient en haleine du début à la fin.

***

La trilogie Diogène

Dans cette brique de 1400 pages rédigée par Douglas Preston et Lincoln Child regroupant trois enquêtes d'Aloysius Pendergast, il ne faut pas avoir peur en lisant quelques atrocités sanguinolentes imbriquées dans des tissus de mensonges, de fausses croyances religieuses, de science et de fantastique. Pourtant, l'esprit vif et les analyses hors standard de Pendergast permettront de dénouer les impasses. Le style d'écriture vif, rempli d'imagerie, de connaissances de l'histoire et des arts dans un contexte policier en Amérique et en Europe, donne des histoires bien ficelées. À la fin de chaque chapitre, la tentation était grande d'entreprendre le suivant, même en pleine nuit, tant je voulais connaître la suite.

***

Star Trek : Entreprise

La série Star Trek : Entreprise, du moins la troisième saison diffusée sur Ztélé, comporte un lot étonnant de rencontres et de voyages dans des mondes fascinants. Le capitaine Jonathan Archer, T'Pol la Vulcaine et tous les autres sont à la poursuite des Xindis pour les empêcher de construire une arme qui détruira la Terre. C'est loin de la première série en noir et blanc des années 60 et 70. L'esprit vulcain de T'Pol est loin d'être aussi raffiné que celui de Spock. La série garde une bonne partie des racines originales et l'esprit d'aventure de Kirk et de sa bande. On y retrouve le côté conciliant des humains aux côtés de la froideur et de l'arrogance des Vulcains surprotecteurs. Malgré quelques déceptions, je continue de suivre la série.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer