Les coups de coeur de Marc Allard

The Late Show with Stephen Colbert (Infographie Le Soleil)

Agrandir

Infographie Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

J'aime

Arts

J'aime

Les coups de coeur culturels de nos équipes »

Marc Allard
Le Soleil

(Québec) The Late Show with Stephen Colbert

The Late Show with Stephen Colbert (Archives AP, Richard Boeth) - image 2.0

Agrandir

Archives AP, Richard Boeth

L'an dernier, les patrons de CBS se demandaient s'ils n'avaient pas raté leur coup en nommant Stephen Colbert à la succession de David Letterman. Son Late Show traînait loin derrière le Tonight Show de Jimmy Fallon. Mais l'élection de Donald Trump a reviré l'audimat. Colbert, un maître de la satire politique, ne s'est pas gêné pour descendre en flammes les abominations quotidiennes de l'administration républicaine. Sur YouTube, difficile de ne pas se taper sur les cuisses en regardant les abrasifs monologues de ce porte-parole de l'indignation collective. Ses cotes d'écoute dépassent maintenant celles de Fallon. «Je dois dire que Donald Trump a beaucoup fait pour moi au cours de ses 100 premiers jours», a récemment blagué Colbert.

***

Carrie & Lowell Live

Quand on ne se sait plus quoi écouter, il y a des disques auxquels on revient comme à la maison. Les albums en direct comblent à la fois notre appétit pour la nouveauté et le confort. Ces temps-ci, je ne me lasse pas d'entendre Carrie & Lowell Live, du prodige folk pop Sufjan Stevens, paru ce printemps. En fermant les yeux, on a l'impression d'être là avec les spectateurs dans un théâtre de Charleston, en Caroline du Sud, à se remplir les oreilles des chansons intimes et poignantes du multi-instrumentiste. Je frissonne aux premières notes de Fourth of July ou Death with Dignity. Et je me régale de la reprise surprise de Hotline Bling, de Drake, à la fin de l'album.

***

L'Art de la niaque : comment la passion et la persévérance forgent les destins

Le titre est horrible en français, mais ne vous y fiez pas. Censé débarquer cette semaine dans les librairies, L'Art de la niaque : comment la passion et la persévérance forgent les destins, est la traduction de Grit, un fabuleux livre d'Angela Duckworth. Cette neuropsychologue américaine est reconnue pour ses recherches sur la «ténacité», un mélange mesurable de passion et de persévérance qui est le meilleur prédicteur de succès professionnel et personnel. Dans son livre, Duckworth nous explique entre autres pourquoi l'effort vaut deux fois plus que le talent, comment se fixer des objectifs et trouver sa voie, et à quel point les parents et les enseignants peuvent nous aider ou nous nuire. On en ressort plus combattif - avec la niaque, quoi.

***

Bloodline

Bloodline... - image 8.0

Agrandir

Bloodline

Les Rayburn sont une famille modèle de l'archipel des Key West, en Floride - tissée serrée, engagée dans sa communauté, propriétaire d'un hôtel réputé sur le bord de la mer. Mais ce beau vernis va commencer à craquer lorsque Dany, le fils qui a mal tourné, décide de revenir se rebeller aux Keys et fait remonter à la surface de douloureux souvenirs. Ses frères et sa soeur seront contraints de poser des gestes ineffaçables. La haletante fin de la deuxième saison en annonce une troisième - et dernière - sous haute tension. Les dix nouveaux épisodes seront dévoilés le 26 mai sur Netflix. En attendant, la télégloutonnerie s'impose pour dévorer les deux premières saisons en vitesse.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer