Les coups de coeur de Normand Provencher

    (Infographie Le Soleil)

Agrandir

Infographie Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

J'aime

Arts

J'aime

Les coups de coeur culturels de nos équipes »

Toutes ces grandes questions sans réponse

L'écrivain américain Douglas Kennedy (L'homme qui voulait vivre sa vie) se dévoile sans pudeur dans ce bouquin rempli de confessions sur sa vie personnelle qui, apprenons-nous, n'a pas toujours été jojo.

Bonheur, infortune, divorce, spiritualité, pardon, mort, autant de grandes questions que l'auteur aborde, sous une plume touchante, sans jamais donner dans la psychopop à cinq sous, Dieu merci.

Kennedy relate aussi un séjour à Québec, l'une de ses villes préférées, où il a été initié au patinage par un «Québécois jovial», un soir d'hiver, à place D'Youville, alors qu'il traversait une période noire de sa vie. Des enseignements de ce professeur, il a retenu ces quelques conseils qu'il applique depuis à son quotidien: «Ne sois pas si raide. Pense à ton équilibre. Arrange-toi pour glisser.»

C'est le coeur qui meurt en dernier

Denise Filiatreault dans C'est le coeur qui meurt... - image 4.0

Agrandir

Denise Filiatreault dans C'est le coeur qui meurt en dernier

Presque toute l'équipe de l'excellente télésérie Au secours de Béatrice est réunie pour ce drame mené avec intelligence et profondeur par le réalisateur Alexis Durand-Brault.

L'adaptation du roman de Robert Lalonde diffuse son émotion à petites doses, à travers le récit d'un écrivain taciturne, emmuré dans un lourd secret (Gabriel Sabourin), face à une mère acariâtre, atteinte de la maladie d'Alzheimer, qui aspire à mourir dans la dignité (Denise Filiatrault).

La présence de Sophie Lorain, son alter ego de jeunesse, est également un choix judicieux. Le scénario multiplie avec doigté les allers-retours entre présent et années 70 sur fond de trame musicale signée Coeur de pirate. Un de mes meilleurs longs métrages québécois des dernières années.

Stranger Things

Pour le plus grand plaisir de l'amateur de fantastique et d'épouvante, cette télésérie en huit épisodes des jumeaux Matt et Ross Duffer, produite par Netflix, multiplie les clins d'oeil à quelques classiques du genre.

Le récit, qui gravite autour de la disparition mystérieuse d'un gamin dans une petite ville de l'Indiana des années 80, rappelle un moment E.T.Poltergeist et Alien; l'instant d'après, les romans de Stephen King.

Winona Ryder, en mère monoparentale éplorée, confrontée à des phénomènes surnaturels, mène le bal, en compagnie d'une distribution jeunesse cinq étoiles, dont l'excellente Millie Bobby Brown, en mystérieuse adolescente androgyne. La musique de The Clash, Peter Gabriel et autres Jefferson Airplane ajoute au plaisir. La suite est attendue pour la fin octobre. On a déjà hâte.

Paloma

Depuis 25 ans, la musique de Daniel Bélanger squatte mes oreilles. J'aime la sensibilité du bonhomme, l'à-propos de ses textes, ses arrangements subtils, sa discrétion aussi, car contrairement à tant d'autres, il ne cherche pas en permanence le feu des projecteurs. Ce que j'ai pu écouter, une fois et une autre, Rêver mieux, paru en 2001, son meilleur album selon moi.

Ce Paloma, qu'il a entièrement écrit et composé, en plus d'y jouer plusieurs instruments, est à classer dans la catégorie de ses bons crus. Les entraînants Il y a tant à faire et Tout viendra s'effacer invitent à se retrousser les manches et à surmonter les coups durs de la vie.

Un succulent amuse-gueule en attendant de le voir sur la scène du Grand Théâtre la semaine prochaine.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer