Les coups de coeur d'Éric Moreault

Orphée (Infographie Le Soleil)

Agrandir

Infographie Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

J'aime

Arts

J'aime

Les coups de coeur culturels de nos équipes »

Jóhann Jóhannsson a composé les trames sonores des trois derniers longs métrages de Denis Villeneuve, dont L'arrivée, qui sera en salle le 11 novembre, et se chargera aussi de Blade Runner 2049. Son travail sur Sicario, une musique oppressante à la Nine Inch Nails, m'avait renversé. J'étais curieux de découvrir Orphée, qui est d'une tout autre nature. L'Islandais propose un amalgame de musique classique et électronique qui incite à la rêverie, parfois appuyé sur un seul piano, d'autres fois avec des cordes, mais toujours avec un petit élément discordant comme ceux qui jaillissent dans nos songes. Quinze fragments oniriques divins qui évoquent le mythe du musicien grec avec panache. Magique.

Born to Run

Bruce Springsteen incarne, comme auteur-compositeur-interprète, un certain idéal fraternel américain, mélange de compassion, d'entraide et d'humanisme. Mais aussi une charge folle de liberté. Avant même sa sortie, j'ai réservé un exemplaire de son autobiographie, curieux de lire dans ses propres mots le récit du parcours singulier du «Boss». Qui puise profondément, comme beaucoup, dans son enfance au New Jersey. Born to Run ne démontre pas les hautes qualités littéraires et introspectives de Chroniques, Volume 1 de Bob Dylan, mais Springsteen ne se fait pas avare de détails, évoquant même son combat contre la dépression et sa rédemption dans la musique. Un must.

Demain

Orphée (Fournie par Mars Films) - image 5.0

Agrandir

Fournie par Mars Films

Des documentaires alarmants (et alarmistes), j'en ai vu un et un autre quand je couvrais l'environnement au Soleil. Alors, j'ai (beaucoup trop) attendu avant d'aller voir Demain. L'excellent film de Cyril Dion et Mélanie Laurent évolue dans un autre registre. Le ton est optimiste, sans être fleur bleue, encore moins prêchi-prêcha. Bien sûr, les constats sont là, limpides et très bien vulgarisés. Mais les cinéastes se sont plutôt concentrés sur les solutions, très souvent des initiatives locales. Ils imbriquent aussi leurs cinq chapitres en un cycle complet : agriculture, énergie, économie, démocratie et éducation. Remarquez sur quelle note se conclut Demain : éducation. L'avenir commence aujourd'hui et il devrait débuter par ce film qui démontre que tout est à portée de main. À voir.

Exposition Pierre Bonnard

Orphée (Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche) - image 7.0

Agrandir

Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche

Honnêtement, les impressionnistes, ce n'est pas mon truc du tout. On ne peut pas donc pas dire que j'étais fébrile à l'idée de découvrir la rétrospective sur Pierre Bonnard au Musée national des beaux-arts. Curieux, tout de même puisqu'il s'agit de la première exposition internationale d'envergure dans le nouveau pavillon du Musée. J'ai été conquis par ce surprenant corpus, d'une facture très moderne. Son utilisation vibrante de la couleur charme. Il y a un foisonnement sur les toiles - le peintre français aimait jouer des textures - qui attire l'oeil et retient l'attention. J'ai aussi été frappé par l'originalité des compositions, très cinématographiques (Bonnard était aussi photographe). À découvrir.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer