Les coups de coeur de Jean-Nicolas Patoine

Breaking Bad (Infographie Le Soleil)

Agrandir

Infographie Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

J'aime

Arts

J'aime

Les coups de coeur culturels de nos équipes »

(Québec) Breaking Bad

Aaron Paul (Jesse Pinkman) et Bryan Cranston (Walter... (Photothèque La Presse) - image 2.0

Agrandir

Aaron Paul (Jesse Pinkman) et Bryan Cranston (Walter White) dans la saison 5 de Breaking Bad.

Photothèque La Presse

J'aurais pu parler de plus récent ou de plus obscur, mais que voulez-vous? Si j'avais à choisir une série pour cette fameuse île déserte (où se trouve bien sûr lecteur Blu-ray et télé 50 pouces), j'opterais pour Breaking Bad. Ce récit d'un prof sans histoire - Walter White - qui devient caïd de la drogue - Heisenberg - m'habite encore. Il y a tous ces moments de tension extrême. Il y a cette réalisation inventive. Il y a ces personnages magnifiques, du beau-frère policier Hank - à la fois «mononcle» jovial et enquêteur rusé - au terrifiant Gus Fring (magnifique Giancarlo Esposito). Mais ce qui me plaît par-dessus tout, c'est la relation tordue entre Walter et son «protégé», Jesse Pinkman. Bryan Cranston et Aaron Paul ont une chimie incroyable. Ils offrent des performances époustouflantes, en particulier Cranston, en Walt attachant... et détestable.

Sens dessus dessous

Sens dessus dessous... (Fournie par Disney Pixar) - image 4.0

Agrandir

Sens dessus dessous

Fournie par Disney Pixar

Que se passe-t-il dans notre tête? Le film animé Sens dessus dessous répond à la question en plongeant dans celle de Riley, une préadolescente en pleine crise. Pendant que la jeune fille doit composer avec un déménagement pénible, Joie, Colère, Tristesse, Peur et Dégoût tentent de réparer les pots cassés. La palme revient ici aux scénaristes, dont l'oeuvre est assez simple pour délecter les enfants et assez complexe pour émerveiller les adultes. Les écoutes supplémentaires, incontournables avec de jeunes enfants, nous révèlent chaque fois de nouveaux détails. Tout fonctionne dans ce scénario, qui s'attaque pourtant à un sujet casse-gueule, les émotions. Mon personnage préféré : Bing Bong, l'ami imaginaire, qui fait rire mes enfants à son arrivée et pleurer leur père à son départ. Dans l'excellente traduction, Xavier Dolan est hilarant dans le rôle de Peur.

Art Angels, de Grimes

La pochette de l'album Art Angels de Grimes... - image 6.0

Agrandir

La pochette de l'album Art Angels de Grimes

Musicalement, je vis un peu dans le passé. J'écoute surtout du vieux rock et du progressif, de Jethro Tull aux Beatles, en passant par Gentle Giant. Mon amour pour Art Angels de Grimes relève donc d'un étrange anachronisme. Comment cet album pop, résolument moderne, a-t-il pu s'inscrire à mon panthéon des incontournables? Par la qualité des chansons, tout simplement. L'artiste britanno-colombienne, de son vrai nom Claire Boucher, y présente 14 pièces touffues, aux sonorités exaltantes, toutes très accrocheuses. Certes, sa voix enfantine en dérangera plusieurs, mais elle se marie parfaitement à sa musique (parfois, elle me fait un peu penser aux Chipmunks. Pas l'idéal...). Art Angels s'est retrouvé sur plusieurs listes des meilleurs albums de l'année 2015, dont celle du prestigieux magazine britannique New Musical Express (NME), où il domine la compétition.

Only Solitaire blog

Presque autant que la musique, j'aime lire sur la musique. Il y a un an, j'ai découvert le site Web (abandonné) et le blogue (bien actif) de George Starostin, un Russe, chercheur en linguistique, aussi maniaque de musique. Maniaque, c'est le mot. Il a créé un site (starling.rinet.ru/music/index.htm) en 1998, dans lequel il s'est pendant près de 10 ans évertué à faire les critiques de tous les albums de ses groupes favoris. En 2007, il abandonne cette formule et lance deux ans plus tard son blogue (only-solitaire.blogspot.com). Encore plus intense, Starostin y livre ses impressions sur tous les artistes musicaux de l'Univers (j'exagère à peine), et ce, en ordre alphabétique! Chaque jour, une nouvelle critique. Après sept ans de ce manège, il amorce à peine les «C»! Il y a d'autres sites du genre, mais Starostin se démarque par sa plume savoureuse et la profondeur de son propos.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer