Les festivaliers ont choisi le RTC

Durant les 11 jours du Festival d'été de... (Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

Durant les 11 jours du Festival d'été de Québec, les autobus du RTC ont effectué 315 000 déplacements partout en ville.

Le Soleil, Pascal Ratthé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Festival d'été

Arts

Festival d'été

Qu'il s'agisse de la programmation, des artistes qui viendront et des performances qu'ils offriront, vivez le Festival d'été de Québec au jour le jour avec l'équipe du Soleil. Ce rendez-vous culminera du 6 au 16 juillet 2017. »

(Québec) Les festivaliers ont été plus nombreux à troquer l'auto pour l'autobus afin de se rendre sur les sites du Festival d'été. Le Réseau de transport de la capitale (RTC) enregistre une hausse des déplacements de 42 % dans ses navettes dédiées par rapport à l'an dernier.

«Les gens comprennent de plus en plus que c'est plus simple et plus rapide de prendre l'autobus», commente Rémy Normand, président du RTC. Durant les 11 jours de l'événement, les navettes du RTC ont effectué 101 000 déplacements, dont 23 % sont attribuables à la mise en place de la nouvelle navette 420, qui a desservi l'ouest de la ville. Le stationnement incitatif du boulevard Hochelaga a même affiché complet à huit reprises.

«Les gens nous ont dit qu'enfin, ils pouvaient se rendre directement au Festival sans être obligés de se barrer les pieds dans tous les arrêts en s'en allant», soutient M. Normand. La création de cette navette a en partie soulagé les parcours Métrobus et permis de desservir les festivaliers en provenance de la Rive-Sud, de Saint-Augustin ou de Portneuf, qui ont décidé de stationner leurs voitures dans l'ouest avant de rejoindre le centre-ville en autobus. 

La soirée la plus achalandée pour les chauffeurs a été celle du samedi 8 juillet, alors que P!nk était la tête d'affiche sur les plaines d'Abraham. Le RTC évalue avoir effectué 46 800 déplacements dans ses différents parcours. «Pour le retour à la maison, la première vague d'autobus est partie sans problème, mais ça a été plus difficile pour la deuxième, car les autobus avaient de la difficulté à revenir en ville», explique M. Normand. Malgré les délais d'attente inhabituels ce soir-là, M. Normand soutient que le RTC n'a pas enregistré beaucoup de plaintes. 

Festi-BUS

Cette année, plus rares ont été les festivaliers qui vident leurs poches de monnaie lorsqu'ils entrent dans l'autobus, préférant plutôt planifier à long terme. Le RTC a vendu 24 % plus de titres Festi-BUS que l'an dernier. Ces titres de transport permettaient d'utiliser l'autobus de façon illimitée pendant le festival pour 31 $ ou d'obtenir dix droits de passage pour 22 $. 

Pour la première fois, des employés du RTC se sont déplacés directement dans les stationnements incitatifs pour vendre des cartes Opus, une initiative qui a porté ses fruits et apporté des «revenus frais» au RTC, selon M. Normand. Une initiative qu'il souhaite voir se répéter au cours des prochaines années. 




À lire aussi

  • Mission accomplie pour le 50e

    Festival d'été

    Mission accomplie pour le 50e

    «Étonner, surprendre, faire plaisir, dépasser les attentes». Sans parler d'année record en matière d'achalandage, les organisateurs du Festival d'été... »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer