Muse: une finale en force

À plus d'une reprise, Matt Bellamy a démontré... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

À plus d'une reprise, Matt Bellamy a démontré ce qu'il pouvait faire à la six cordes, y compris avec ses dents ou en la malmenant sur son ampli.

Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Festival d'été

Arts

Festival d'été

Qu'il s'agisse de la programmation, des artistes qui viendront et des performances qu'ils offriront, vivez le Festival d'été de Québec au jour le jour avec l'équipe du Soleil. Ce rendez-vous culminera du 6 au 16 juillet 2017. »

(Québec) CRITIQUE / Muse s'est chargé d'achever le 50e Festival d'été de Québec en puissance. Le trio anglais, qu'on connaît bien pour ses productions étoffées et qui aime les artifices, a cette fois misé davantage sur l'énergie pour conquérir la foule - et ç'a sacrément bien marché.

Chris Wolstenholme jouait sur sa basse à deux manches,... (Le Soleil, Erick Labbé) - image 1.0

Agrandir

Chris Wolstenholme jouait sur sa basse à deux manches, dont une moitié est activée par un écran tactile.

Le Soleil, Erick Labbé

En cinq visites à Québec, c'était la première fois que Muse montait sur une scène extérieure. Oubliez les drones, les pyramides inversées ou les plateformes qui montent du sol. Ce qu'on avait en premier lieu, c'était trois musiciens en pleine possession de leur art. On pouvait en effet réaliser à quel point la troupe qui réunit Matt Bellamy (voix, guitares), Chris Wolstenholme (basse, choeurs) et Dominic Howard (batterie) a une cohésion unique et sait faire résonner son matériel - avec l'apport du musicien de tournée Morgan Nicholls.

Les gars ont ouvert en douceur avec leur nouveau simple, Dig Down, puis ont commencé à donner une idée de la puissance qu'ils pouvaient déployer avec Psycho.

Les festivaliers avaient une fois de plus répondu massivement à l'appel. Ils réagissaient dès qu'ils reconnaissent les titres et ne se faisaient pas prier pour chanter. Il faut dire que Muse leur avait concocté un pertinente plongée dans son répertoire, avec des chansons évidentes, certes, mais aussi des segments instrumentaux réussis, comme The 2nd Law: Isolated System, agrémenté de jeux de percussions.

Un passage apprécié de Muse, qui a notamment... (Le Soleil, Erick Labbé) - image 3.0

Agrandir

Un passage apprécié de Muse, qui a notamment permis de voir d'autres facettes du groupe.

Le Soleil, Erick Labbé

«Merci Québec, vous êtes hallucinants», a lancé le... (Le Soleil, Erick Labbé) - image 3.1

Agrandir

«Merci Québec, vous êtes hallucinants», a lancé le batteur Dominic Howard à la foule.

Le Soleil, Erick Labbé

Les trois compères se sont tous donnés, Bellamy en tête. Ce dernier était bien conscient qu'avec moins de gadgets autour de lui, il en avait davantage sur les épaules. À plus d'une reprise il a démontré ce qu'il pouvait faire à la six cordes, y compris avec ses dents ou en la malmenant sur son ampli. Il est descendu dans la foule durant Starlight, chantant, serrant des mains et signant, même, des affiches.

Oui, Muse était survolté, mais même dans un cadre extérieur, il y avait de la place pour des éléments visuels et pour la technologie. Hormis les écrans géants à l'arrière, qui abritaient des projections et des jeux visuels intéressants, on a pu voir Bellamy qui arborait des lunettes spéciales durant Madness : les paroles de la chanson apparaissaient dans ses verres, tandis que Wolstenholme, lui, jouait sur sa basse à deux manches, dont une moitié est activée par un écran tactile. Pour couronner tout ça, ballons géants et confettis ont plu sur la foule en fin de parcours.

Après 1h15 de concert, les fans ne voulaient pas voir les Britanniques quitter. Ils sont revenus pour une Uprising où la foule chantait presque aussi fort que le band pouvait jouer - c'est pas peu dire - et une Knights of Cydonia incendiaire.

«Merci Québec, vous êtes hallucinants», a lancé Dominic Howard, en prenant le micro après les remerciements de Bellamy.

Un passage apprécié de Muse, qui a permis de voir d'autres facettes du groupe, de renouer avec les classiques et qui fera patienter les fans avant le prochain album, qu'on attend pour l'an prochain.

Mondo Cozmo

Pendant que Mondo Cozmo montait sur les planches, en première partie, nous étions occupés à discuter avec Dominic Howard, de Muse, en coulisses, puis à transcrire et écrire l'entrevue. On a donc manqué une bonne part du concert, mais on a pu voir que la formation de Josh Ostrander a su se distinguer. La reprise de Bitter Sweet Symphony, de Verve, ainsi que le hit Shine ont été de grandes réussites.

***

La liste des chansons de Muse

  1. Dig Down
  2. Psycho
  3. Interlude
  4. Hysteria
  5. Resistance
  6. Plug In Baby
  7. The 2nd Law: Isolated System
  8. Stockholm Syndrome
  9. Supermassive Black Hole
  10. New Kind of Kick
  11. Madness
  12. Dead Inside
  13. Starlight
  14. Time is Running Out
  15. Mercy
  16. Uprising (au rappel)
  17. Knights of Cydonia

Live Blog Le Festival d"été en direct



À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer