Bobby Bazini : bon groove et foule cool

Bobby Bazini a animé la scène du parc... (Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

Bobby Bazini a animé la scène du parc de la Francophonie mercredi soir.

Le Soleil, Pascal Ratthé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Festival d'été

Arts

Festival d'été

Qu'il s'agisse de la programmation, des artistes qui viendront et des performances qu'ils offriront, vivez le Festival d'été de Québec au jour le jour avec l'équipe du Soleil. Ce rendez-vous culminera du 6 au 16 juillet 2017. »

(Québec) CRITIQUE / Avec au programme la pop trempée dans le soul de Bobby Bazini, ça s'annonçait comme une soirée groovy, mercredi, au parc de la Francophonie. Les promesses ont été tenues - avec en prime une dose d'esprit de famille -, dans un site qui a fait le plein de festivaliers enthousiastes et résolument cool. Décidément, les jours se suivent, mais ne se ressemblent pas au Pigeonnier!

Après la turbulente soirée hip-hop de Migos, le parc de la Francophonie a une nouvelle fois affiché complet mercredi, dans une ambiance nettement plus bon enfant. Tout sourire, Bobby Bazini s'y est posé avec un spectacle rodé, les bras chargés de ses airs pop rassembleurs. Entouré d'une formation d'une redoutable efficacité (incluant deux choristes) et bien servie par la sonorisation du site, il les a livrés avec un aplomb certain et beaucoup de charisme. 

Strangers n'a pas tardé à donner le ton au chapitre du groove, Leonard Cohen a été amenée par une très jolie intro tout en cordes et Bubblegum a apporté juste ce qu'il fallait de sucré au bon moment, tout comme I Wanna Know What It Is, d'ailleurs. Après un segment acoustique en tête à tête avec son public lors duquel il a notamment revisité Le train du nord de Félix Leclerc, Bazini a été rejoint par son frère Kevin Bazinet (sorti vainqueur du concours télévisé La voix en 2015) le temps d'un petit détour chez les Bee Gees. Au rappel, Wish You Were Here a été bercée de bras illuminant le site à la lueur des téléphones cellulaires. Et ça s'est terminé dans la joie, au son de C'est la vie

Fidèle à ses habitudes, le chanteur a préféré laisser parler ses chansons plutôt que de s'épancher auprès de son public entre celles-ci. Ses quelques interventions ont été balancées à toute allure. Comme cette présentation de Darkness, une chanson «enregistrée pour mon dernier album, mais qui n'est pas dessus, mais que j'aimais tellement que j'ai décidé de la faire en tournée et que les gens demandaient alors elle est finalement sortie sur iTunes.» Ouf, respire, Bobby! 

Qu'à cela ne tienne, on lui pardonne ces petites maladresses tant sa présence s'avère magnétique lorsqu'il donne corps à sa musique. C'est bien là l'essentiel.

Matt Holubowski

Juste avant, Matt Holubowski a été accueilli à bras ouverts dans un parc de la Francophonie qui allait sous peu afficher complet. Lauréat du prix Espoir-FEQ, l'auteur-compositeur-interprète avait une heure pour mettre la foule dans sa poche. Elle était finalement conquise d'avance.

Dans un créneau musical pas trop loin de ce que propose Patrick Watson, celui qui s'est fait connaître en 2015 à La voix a pigé dans ses albums Solitudes et Ogen, Old Man, bien accompagné d'un groupe où les cordes étaient reines. Celles-ci ont particulièrement brillé dans Sweet Surreal (tout comme la voix de tête du chanteur) ou dans The Folly of Pretending

Si les beats de la soirée électro des Plaines ont rejoint le Pigeonnier à quelques reprises, Holubowski et ses complices ont créé un cocon musical assez solide pour leur résister. Et eux aussi ont momentanément donné aux festivaliers l'occasion de bouger avec une Exhale/Inhale rythmée, réjouissante et chaudement applaudie.

Leif Vollebekk

En début de soirée, le discret Leif Vollebekk a mis la table tout en douceur, dans une prestation d'une quarantaine de minutes qui a fait la part belle aux titres de son album Twin Solitude, paru l'hiver dernier. Au clavier ou à la guitare, l'auteur-compositeur-interprète montréalais a brodé une bulle intimiste dans un parc de la Francophonie déjà bien rempli de festivaliers, qui lui ont prêté une oreille attentive.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer