Le grand cirque des Cowboys Fringants

Les Cowboys Fringants ont offert tout un cirque... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Les Cowboys Fringants ont offert tout un cirque aux festivaliers réunis sur les Plaines mardi soir.

Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Festival d'été

Arts

Festival d'été

Qu'il s'agisse de la programmation, des artistes qui viendront et des performances qu'ils offriront, vivez le Festival d'été de Québec au jour le jour avec l'équipe du Soleil. Ce rendez-vous culminera du 6 au 16 juillet 2017. »

(Québec) CRITIQUE / À ceux qui se demandaient ce que ça prendrait pour qu'un spectacle des Cowboys Fringants soit encore plus festif, le groupe a donné la réponse en mille mardi : des clowns. Au point culminant d'un très solide plateau triple déployé sur les plaines d'Abraham, ces experts certifiés en party depuis deux décennies ont offert tout un cirque aux festivaliers. 

Clowns plus ou moins trash, cracheurs de feu, jongleurs, lanceurs de confettis, sculpteurs d'animaux en ballons... Les Cowboys ont reçu la visite de singuliers personnages à leur retour au Festival d'été de Québec (FEQ) après 10 ans d'absence. Un apport chouette et rigolo arrivé un peu comme la cerise sur le gâteau. Parce que l'essence de la fête, le groupe la porte en lui. Et il était bien résolu mardi à ne pas faire mentir sa réputation.

Karl Tremblay et sa bande sont arrivés bien armés au parc des Champs-de-Bataille : une formation bonifiée (notamment d'une efficace section de cuivres), une énergie irrésistible et un généreux programme traversant ses 20 ans de carrière, truffé d'airs fédérateurs que la foule ne s'est pas fait prier pour chanter en choeur. 

«Les Cowboys ont 20 ans cette année. Ça fait vraiment chaud au coeur de voir qu'il y a encore du monde qui vient nous voir en show», a d'entrée de jeu déclaré le chanteur. Plus tard, alors que les cellulaires s'allumaient jusqu'au fond des Plaines pendant Les étoiles filantes, il s'est extasié devant «le plus grand nombre de lucioles qu'on a vu à un spectacle». 

Entre les sportives La manifestationLa reineJoyeux calvaireLe shack à Hector ou Marine marchande - qui a été l'occasion d'une visite éclair de Frannie Holder de Random Recipe - le sautillant parterre n'a pas eu souvent de répit mardi soir. 

Et les Cowboys non plus, d'ailleurs. Particulièrement motivé, le bassiste Jérôme Dupras a pris son rôle d'animateur de foule au sérieux, allant jusqu'à se dévêtir, ne gardant qu'une flamboyante paire de bobettes roses fluo pour se lancer dans une séance de body surfing. 

Après avoir profité de la présence du groupe Voivod pour revisiter la pièce Heavy Metal, qui mentionne justement le groupe québécois, les Cowboys Fringants ont mis fin à leur festive communion dans la douceur avec le classique Toune d'automne et la rassembleuse Tant qu'on aura de l'amour, qui a permis à des festivaliers de finir le concert sur scène. 

On ne pourra toutefois pas vous dire ce que les projections signées par l'artiste de Québec Martin Bureau ont apporté à l'ensemble puisqu'elles étaient invisibles de la zone réservée aux médias sur les Plaines, qui n'offre qu'une vue partielle de la scène.

Le concert de Lisa LeBlanc était aussi jouissif... (Le Soleil, Erick Labbé) - image 4.0

Agrandir

Le concert de Lisa LeBlanc était aussi jouissif que contrasté.

Le Soleil, Erick Labbé

Lisa LeBlanc

Plus tôt en soirée, la scène des Plaines a été le théâtre d'un concert de Lisa LeBlanc aussi jouissif que contrasté. Radieuse dans sa chemise à franges, l'auteure-compositrice-interprète acadienne aurait difficilement pu faire meilleur usage de la carte blanche qui lui a offert le FEQ pour la soirée de mardi. 

Dans le domaine de l'attendrissant, on ne peut que saluer la décision de la colorée chanteuse de convier sur la grande scène sa mère et ses tantes. Celles-ci ont notamment créé une «chorale du bonheur» le temps du désormais classique Aujourd'hui, ma vie c'est d'la marde... Et ce même si c'est semble-t-il la chanson de sa fille que maman LeBlanc aime le moins. Lisa et sa mère ont aussi livré Kraft Dinner en rappel, dans un duo touchant tout plein.

Côté pesant, la rencontre entre LeBlanc et le groupe metal Voivod a fait des étincelles. Celle qui sait déjà très bien rocker merci s'est payée la totale en partageant le micro avec Snake pour faire honneur à Ace of Spades de Motörhead. Des guitares dans tous les sens - dont celle de Mico Roy des Hôtesses d'Hilaire, un autre invité de l'Acadienne -, deux batteries à l'oeuvre et un tsunami de décibels et de bonne humeur. Croisée en coulisses quelques heures avant le spectacle, Lisa LeBlanc avait mentionné que tout le monde avait «pogné de quoi» lorsque son groupe et elle ont répété avec Voivod. Pour reprendre son expression, on a aussi «pogné de quoi» sur les Plaines mardi. Et on en aurait pris davantage!

Les Goules

En début de soirée, le groupe de Québec Les Goules s'est montré égal à lui-même en catapultant sur les Plaines 45 minutes de rock bien tassé. Aussi cinglant que grandiloquent, le chanteur Keith Kouna n'a pas ménagé ses efforts pour faire honneur au lieu. «Je me souviens non pas des Wolfe, Montcalm et de tous ces corps sanguinolents qui ont bâti notre beau pays. Fuck it!» a-t-il lancé avant d'en appeler à la mémoire de tous les partys pas toujours chics, chics qu'ont accueillis les plaines d'Abraham... Et dénonçant au passage les barrières, fouilles et autres mesures de sécurité qui sont désormais le propre des rassemblements comme le FEQ. 

Entre une Parle parle mitraillée en début de programme, l'incontournable Coat de cuir, le toujours percutant Crabe et la «chanson d'amour» des Goules Pendaison - dont le propos se résume à : «on va te pendre, mon gros tabar...» - la formation a offert une entrée en matière bien déjantée, qui a inclus une cymbale malmenée par un bâton de golf et un solo de clavier joué par un organe génital. C'est ça qui est ça.




À lire aussi

  • De Rosaireville aux Plaines

    Festival d'été

    De Rosaireville aux Plaines

    «Quand ils nous ont dit qu'il pouvait y avoir quelque chose comme 80 000 personnes devant cette scène-là, on est venu les yeux ronds... On vient d'un... »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer