Les 1000 Québécois Fringants, inconditionnels admirateurs

Vers 16h mardi, Dean Kalaidjian, Mélanie Perreault, Sarah... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Vers 16h mardi, Dean Kalaidjian, Mélanie Perreault, Sarah Lavoie et Anne-Sophie L'Italien (en haut) et Yanick Drainville et Gwen Duchaine (en bas), tous membres des Québécois Fringants, attendaient déjà patiemment l'ouverture des portes.

Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Festival d'été

Arts

Festival d'été

Qu'il s'agisse de la programmation, des artistes qui viendront et des performances qu'ils offriront, vivez le Festival d'été de Québec au jour le jour avec l'équipe du Soleil. Ce rendez-vous culminera du 6 au 16 juillet 2017. »

(Québec) Ils sont 1000 - cap atteint justement cette semaine - à faire partie de ce groupe d'inconditionnels admirateurs des Cowboys Fringants. Et ils n'allaient pas manquer l'occasion de voir leur groupe préféré sur les Plaines mardi soir.

Lors du passage du Soleil à l'entrée de la Croix du Sacrifice, vers 16h, une dizaine de membres des Québécois Fringants, attendaient déjà patiemment l'ouverture des portes. Ils étaient d'ailleurs pratiquement seuls sur les lieux.

Dans le groupe, Mélanie Perreault et sa fille, Sarah Lavoie, avaient la bonne humeur contagieuse lorsqu'ils parlaient de leur groupe fétiche. Tout comme la Française Gwen Duchaine, qui s'amuse à se décrire comme «une Québécoise tricotée en France». Celle-ci indique que c'est d'ailleurs la musique - plus précisément celle des Trois Accords et des Cowboys Fringants - qui l'a fait immigré au Québec avec sa famille en 2008.

Et le champion des champions, Dean Kalaidjian, qui a assisté mardi soir à son 185e spectacle des Cowboys.

Les fans ont raconté au Soleil qu'ils organisent des road trips pour suivre le groupe dans sa tournée. Mélanie, Sarah, Gwen et Anne-Sophie L'Italien, une autre Québécoise Fringante, ont d'ailleurs récemment fait le chemin entre Saint-Casimir et La Tuque pour assister aux spectacles des Cowboys. «On visite le Québec grâce à eux», blague Gwen Duchaine.

Et en 2018, certains membres comptent traverser l'océan pour voir le groupe en prestation en Suisse. Rien de moins.

«Un mode de vie»

Parce qu'être fan des Cowboys, «c'est un mode de vie», affirme Gwen. «On organise nos horaires en fonction» de leurs spectacles, ajoute celle qui a obtenu deux jours de congé au travail pour être sur les Plaines mardi soir.

Tannés de voir les mêmes quatre musiciens en spectacle à répétition? Jamais, répondent en coeur ceux qui peuvent assister à plusieurs dizaines de performances des Cowboys Fringants chaque année. Parce que justement, ce n'est jamais une répétition. «C'est jamais le même show

Et en groupe, «les avant-shows [sont] vraiment plus le fun», dit Sarah Lavoie. Tout comme les spectacles eux-mêmes, parce que les Québécois Fringants se retrouvent entre passionnés - toujours à droite de la scène - à entonner les chansons, et même à exécuter des chorégraphies...

Le groupe des Québécois Fringants est d'abord né sous la forme d'un forum en 2000. En 2013, l'ensemble a déménagé sur Facebook. Il compte aujourd'hui 1004 membres, venant principalement du Québec, mais également de la France, de la Belgique et de la Suisse.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer