De Rosaireville aux Plaines

Lisa LeBlanc et quelques membres de sa famille.... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Lisa LeBlanc et quelques membres de sa famille.

Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Festival d'été

Arts

Festival d'été

Qu'il s'agisse de la programmation, des artistes qui viendront et des performances qu'ils offriront, vivez le Festival d'été de Québec au jour le jour avec l'équipe du Soleil. Ce rendez-vous culminera du 6 au 16 juillet 2017. »

(Québec) «Quand ils nous ont dit qu'il pouvait y avoir quelque chose comme 80 000 personnes devant cette scène-là, on est venu les yeux ronds... On vient d'un village de 40 personnes!» lance Laurette Blanchard. Quelques heures avant de monter sur la grande scène des plaines d'Abraham, la tante de Lisa LeBlanc ne cachait pas son enthousiasme, mardi après-midi.

Quand le Festival d'été de Québec (FEQ) lui a laissé carte blanche pour monter un spectacle sur les Plaines, la chanteuse acadienne a voulu rendre hommage à ses racines musicales. C'est ainsi que sa mère, Diane LeBlanc, et ses tantes Laurette Blanchard et Noëlla Arsenault se sont retrouvées à entonner Aujourd'hui, ma vie c'est d'la marde devant un auditoire autrement plus grand que celui qu'attirent généralement leurs chorales d'église. 

«On était allées à son lancement et quand elle nous a dit qu'elle voudrait nous ravoir, on était contente. On s'est dit : "Ouf! C'est gros!" Mais on était contente de venir parce qu'elle aime beaucoup avoir de la famille avec elle. Par bouts, elle peut être longtemps sans avoir de famille alentour. Donc pour elle, c'est spécial. Et pour nous, c'est le fun, c'est une belle expérience», raconte Mme Leblanc, qui arrivait d'un séjour en Ontario et qui ses remis les chansons de sa fille en tête pendant le trajet.

Ses belles-soeurs, elles, ont été conduites du Nouveau-Brunswick à Québec par une amie, Erma Gallant. «On a chanté tout le long!», rigole Mme Blanchard. Les trois dames ont profité de leur séjour dans la capitale pour visiter le Vieux-Québec, faire un peu de magasinage et, accessoirement (!), prendre part mardi après-midi à un test de son aux côtés du groupe metal Voivod, autre invité spécial de Lisa LeBlanc. 

Dans notre entrevue publiée mardi, l'auteure-compositrice-interprète racontait que sa passion pour la musique est notamment ancrée dans les jams qui ont meublé de nombreuses fêtes de famille. De leur côté, sa mère et ses tantes n'ont pas manqué de souligner que la Lisa, elle rocke depuis un bon moment. «Lisa, elle a commencé à chanter toute petite. Une fois, à l'église, le prêtre était en train de parler et elle était tannée. Elle s'est mise à chanter We Will Rock You de Queen! Tout le monde riait!» relate tout sourire sa tante Noëlla, soulignant au passage qu'elle est «bien fière» de sa nièce. 

«Elle a travaillé fort, mais elle a eu de bonnes personnes pour l'accompagner», ajoute maman Diane, qui a elle-même fait partie d'un groupe de musique dans sa jeunesse. Elle dit n'avoir jamais tenté de dissuader sa fille de poursuivre ses ambitions artistiques, même lorsqu'il fallait qu'elle la chaperonne alors qu'elle était encore mineure et qu'elle a commencé à jouer dans les bars.

«Je lui ai dit que si, plus tard, elle voulait retourner aux études, il n'est jamais trop tard, note Mme LeBlanc. Quand tu es passionné, il faut le faire. Et quand tu es jeune, que tu n'as pas d'enfants, c'est le temps de le faire.»




À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer