Backstreet Boys: nostalgie hurlante

Devant la joyeuse foule monstre qu'ils ont attirée... (Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Devant la joyeuse foule monstre qu'ils ont attirée dimanche sur les plaines d'Abraham, nul ne pourra nier que le pouvoir d'attraction des Backstreet Boys est demeuré intact.

Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Festival d'été

Arts

Festival d'été

Qu'il s'agisse de la programmation, des artistes qui viendront et des performances qu'ils offriront, vivez le Festival d'été de Québec au jour le jour avec l'équipe du Soleil. Ce rendez-vous culminera du 6 au 16 juillet 2017. »

(Québec) CRITIQUE / En 20 ans, ils ont pris quelques rides, les Backstreet Boys (les mauvaises langues diront que certaines de leurs chorégraphies aussi!). Mais devant la joyeuse foule monstre qu'ils ont attirée dimanche sur les plaines d'Abraham, nul ne pourra nier que leur pouvoir d'attraction est demeuré intact.

Howie et A.J.... (Le Soleil, Yan Doublet) - image 1.0

Agrandir

Howie et A.J.

Le Soleil, Yan Doublet

L'heure n'était pas à la nouveauté sur la grande scène du Festival d'été. C'est plutôt à un grand bal de nostalgie que nous conviait le boy band chouchou des Québécoises (le féminin s'impose ici). Une nostalgie hurlante, devons-nous préciser. Gageons qu'il y aura plusieurs fans aphones lundi matin. Et ceux qui ne s'étaient pas munis de bouchons risquent de souffrir de surdité temporaire! 

Précisons-le d'entrée de jeu : l'auteure de ces lignes n'est pas de celles qui se sont pâmées devant Nick, Brian, A.J., Kevin et Howie dans son adolescence, quand les Backstreet Boys étaient au sommet de leur popularité. Mais le répertoire des Floridiens a tellement fait le plein de succès dans les années 90 et au début des années 2000 que quiconque écoutait un tant soit peu la radio ou MusiquePlus à cette époque se trouvait en terrain connu, dimanche.

Les Backstreet Boys ont livré un florilège de hits, renouant souvent avec leurs steppettes d'antan, en formation groupée ou plantés derrière leur pied de micro à faire des jeux de bras synchronisés. J'avoue avoir rigolé et lancé à ma voisine un «mon Dieu que c'est quétaine» devant la chorégraphie de chaises de As Long As You Love Me. Mais pour le reste, il était rudement difficile de résister à l'enthousiasme qui régnait sur les Plaines, dimanche. Dans la foule, certes, mais aussi sur les planches. 

Spectacle rodé

Le quintette a offert exactement ce que les... (Le Soleil, Yan Doublet) - image 2.0

Agrandir

Le quintette a offert exactement ce que les nombreuses admiratrices avaient envie d'entendre : la musique qui a bercé leur adolescence et des «je t'aime» tout plein.

Le Soleil, Yan Doublet

Nick Carter... (Le Soleil, Yan Doublet) - image 2.1

Agrandir

Nick Carter

Le Soleil, Yan Doublet

Arrivés sur scène tout de blanc vêtus à l'exception de flamboyantes bottes argentées - ils arboreront plus tard les paillettes et le cuir rouge et noir -, les Boys se sont tour à tour adressés à la foule, pour le plus grand plaisir de cette dernière. 

A.J. a mentionné que c'était probablement le plus gros spectacle des Backstreet Boys à vie avant de lancer un «Je t'aime» en français. Nick Carter l'a aussi fait, sous les cris stridents : selon le niveau de décibels venus du parterre, on pourrait conclure que c'est encore le plus jeune des Boys qui a le plus la cote. Kevin a remercié le public d'ici en rappelant qu'il était la raison de leur succès aux États-Unis. Et Brian a pris un malin plaisir à faire chanter les fans, qui ont répondu avec coeur, d'une seule voix.

Âgés entre 37 et 45 ans, ce sont des Backstreet Boys portés par leur résidence à Las Vegas (ils ont d'ailleurs répété intégralement le programme musical sur les Plaines) et bien en forme qui ont servi à leurs admiratrices un spectacle rodé. Outre les problèmes de gorge de Brian Littrell qui se sont manifestés à quelques reprises - le plus cruellement dans la version a cappella de All I Have to Give -, on peut dire que les Boys étaient aussi bien en voix. 

Le quintette a finalement offert exactement ce que les nombreuses admiratrices avaient envie d'entendre : la musique qui a bercé leur adolescence, des «je t'aime» tout plein et dans un cas, un baiser plaqué sur le front par Nick Carter. Il faudrait être grincheux au max pour trouver à redire à ça.

En pleine forme, Jonathan Roy a majoritairement puisé... (Le Soleil, Yan Doublet) - image 4.0

Agrandir

En pleine forme, Jonathan Roy a majoritairement puisé dans son album Mr Optimist Blues, en plus de s'offrir un duo de reprises.

Le Soleil, Yan Doublet

Jonathan Roy

Gageons que Jonathan Roy se souviendra longtemps de sa prestation de dimanche soir sur les plaines d'Abraham. Non seulement a-t-il pu montrer de quel bois il se chauffe devant une foule déjà bien dense en début de soirée, il est reparti avec une plaque attestant la certification or du simple Daniella Denmark... Qui lui a de surcroît été remise devant les siens. 

En pleine forme, l'ex-hockeyeur devenu chanteur - et accessoirement le protégé de Corey Hart - a majoritairement puisé dans son album Mr Optimist Blues, en plus de s'offrir un duo de reprises. Au reggae de sa pièce You're My Ace, il a répliqué par une relecture de Three Little Birds du maître Bob Marley. Et parce qu'on est au Québec et «qu'il faut bien faire une chanson en français», Roy est allé piger chez Alex Nevsky (On leur a fait croire) plutôt que de revenir à son propre répertoire francophone. 

Jonathan Roy a terminé une solide prestation en livrant justement la pièce qui lui avait valu une récompense quelques minutes plus tôt, devant un parterre sautillant. Il avait l'air radieux. Avec raison!

Nick Jonas a multiplié les commentaires charmeurs -... (Le Soleil, Yan Doublet) - image 5.0

Agrandir

Nick Jonas a multiplié les commentaires charmeurs - voire un brin racoleurs! - pour maintenir l'enthousiasme des spectatrices.

Le Soleil, Yan Doublet

Nick Jonas

Le public des Plaines, qui semblait déjà de bien bonne humeur après la visite de Jonathan Roy, s'est réchauffé - et ses cordes vocales aussi! - encore davantage sous les bons soins de Nick Jonas. Il faut dire que le Texan sait s'y prendre pour mettre une foule dans sa poche. 

Dès le début, il est allé la chercher en demandant aux festivaliers, jusqu'au fond du site, d'agiter leurs bras. Il s'est offert un bain de foule pendant Remember I Told You. Et il a multiplié les commentaires charmeurs - voire un brin racoleurs! - pour maintenir l'enthousiasme des spectatrices (majoritaires, disons-le) jusqu'au succès Jealous, gardé pour la fin de cette énergique brochette pop. 

Rappelant qu'il était aussi excité que les fans de voir les Backstreet Boys, qui ont semble-t-il donné un bon coup de pouce à ses frères et lui lorsqu'ils formaient un groupe en leur offrant de faire des premières parties de spectacles, Nick Jonas a classé son expérience de dimanche comme l'un de ses plus beaux spectacles à vie. Bon, soyons bons joueurs et croyons-le sur parole!

La liste des chansons des BSB

  1. Larger Than Life
  2. The One
  3. Get Down (You're the One for Me)
  4. Drowning
  5. Incomplete
  6. Quit Playing Games (With My Heart)
  7. Show Me the Meaning of Being Lonely
  8. I'll Never Break Your Heart
  9. Anywhere for You
  10. Darlin'
  11. Undone
  12. As Long as You Love Me
  13. The Call
  14. We've Got It Goin' On
  15. Get Another Boyfriend
  16. More Than That
  17. All I Have to Give
  18. Shape of My Heart
  19. I Want It That Way
  20. Everybody (Backstreet's Back)

Live Blog Le Festival d"été en direct



À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer