Une nuit sur les Plaines pour Pink

Venues de Brossard, les soeurs Roxanne et Mélodie... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Venues de Brossard, les soeurs Roxanne et Mélodie (à gauche), accompagnées d'une amie de la famille, Marilyne et de leur mère Anne-Lise sont débarquées aux petites heures.

Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Festival d'été

Arts

Festival d'été

Qu'il s'agisse de la programmation, des artistes qui viendront et des performances qu'ils offriront, vivez le Festival d'été de Québec au jour le jour avec l'équipe du Soleil. Ce rendez-vous culminera du 6 au 16 juillet 2017. »

<p>Fanny Lévesque</p>

(Québec) Des fans de la première heure (c'est le cas de le dire) ont passé une partie de la nuit de vendredi devant l'entrée des plaines d'Abraham pour ne rien manquer du spectacle de Pink, samedi soir.

Venues de Brossard, Mélodie et Marilyne sont débarquées aux petites heures. Le duo d'amies de la Rive-Sud de Montréal, mordues de musique, a érigé un «campement maison» à 3h15 pour être exact. Les barrières de sécurité leur servaient de piquets de tente pour tenir une toile qu'elles avaient amenée pour éviter la pluie. 

Les deux copines ont assisté à la prestation de Kendrick Lamar vendredi et ont «campé» dans leur voiture pour revenir s'installer près des portes, qui n'allaient ouvrir que 15 heures plus tard. «On est des bonnes itinérantes», lâche à la blague Marilyne, allongée sur son sac de couchage étendu sur son lit de camp. 

Encore «en pyjama» au moment de la visite du Soleil, elles prévoyaient aller se changer en fin de matinée. Rien ne manquait, vêtements de rechange, nourriture, eau et de quoi se désennuyer. La mère et la soeur de Mélodie, Anne-Lise et Roxanne, ont roulé dans la nuit pour rejoindre les filles sur le site vers 4h du matin. 

Vers 10h30, le petit clan n'avait pas du tout l'air d'avoir dormi sur la corde à linge. «Coucher dehors, c'est la recette pour avoir de bonnes places», assure Mélodie. Il faut comprendre que les filles sont loin d'en être à leurs premières expériences. Elles courent les spectacles à travers le Québec et même ailleurs depuis 2007. 

«L'énergie d'un show, l'émotion que procure la musique», c'est difficile à battre, estime Mélodie. Par année, les mélomanes peuvent voir jusqu'à 20 prestations. Elles ont déjà suivi la tournée de leur groupe fétiche, Hedley, qu'elles ont vu au moins... 40 fois! Pittsburgh, Boston ou Québec... rien ne les arrête.

Sans surprise, elles ont déjà vu la performance de Pink, à quatre reprises pour Mélodie, mais qu'à cela ne tienne, elles voulaient la revoir. «La première fois que je l'ai vue en show, j'ai juste pleuré», assume Mélodie, 26 ans. Après sa prestation à Québec, le clan a prévu le même modus operandi pour être aux premières loges du spectacle des Backstreet Boys. 

Une passion dans la famille

Et la maman de Mélodie et Roxanne n'est jamais bien loin. «C'est une passion dans la famille, mon mari joue dans deux bands. C'était notre point commun il y a 35 ans et ça l'est encore aujourd'hui. Les filles ont ça aussi maintenant», raconte Anne-Lise, qui n'hésite pas à faire 20 heures de route pour être de l'aventure. 

«En 2007, les filles n'étaient pas très vieilles, il était hors de question qu'elles dorment dehors seules, alors j'ai commencé à les suivre», dit-elle. «On fait ça, on part en roadtrip. Il y en a pour qui ce sont les voyages, chez nous, c'est la musique. On met de l'argent de côté pour voir les shows. La musique fait partie de nos vies.»

Un trio d'amies de Québec avait jeté l'ancre devant les Plaines vers 7h30. Après avoir vu les Bruno Mars et Simple Plan, il n'était pas question de rater Pink, qu'elles n'avaient pas encore eu la chance de la voir sur scène. «On trippe sur Pink, quand j'ai vu les images du show à Montréal, je me suis dit qu'il ne fallait pas la manquer», a lancé une d'entre elles. 

«J'aime aussi la femme qu'elle est, c'est un bon modèle pour les filles, elle parle pour la majorité d'entre nous contrairement à d'autres vedettes pop», a indiqué la vingtenaire. À deux pas, une famille de Rivière-du-Loup avait fait le chemin pour le spectacle. «On la suit depuis longtemps et on ne l'a jamais vue encore. Fallait être ici de bonne heure.»




À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer