Dead Obies: nouvelles vagues

La formation Dead Obies... (Photo German Moreno)

Agrandir

La formation Dead Obies

Photo German Moreno

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Festival d'été

Arts

Festival d'été

Qu'il s'agisse de la programmation, des artistes qui viendront et des performances qu'ils offriront, vivez le Festival d'été de Québec au jour le jour avec l'équipe du Soleil. Ce rendez-vous culminera du 6 au 16 juillet 2017. »

(Québec) L'an dernier, au Festival d'été de Québec (FEQ), la formation Dead Obies a prouvé qu'elle méritait son prix Espoir FEQ en volant la vedette à la tête d'affiche House of Pain au parc de la Francophonie. Cette année, les rappeurs montréalais sont de retour sur la grande scène des plaines d'Abraham, où ils paveront la voie à la star Kendrick Lamar. Et ils ne se feront pas prier pour le faire.

«C'est un bel honneur, confirme Gregory Beaudin-Kerr, alias Snail Kid. En général, faire des premières parties, même quand c'est des bands qu'on aime bien, ça peut être le fun, mais ça arrive que les crowds se mélangent difficilement. Là, c'est vraiment spécial parce que c'est un artiste sur lequel on tripe vraiment beaucoup. De pouvoir voir le spectacle, de voir notre nom à côté du sien, c'est vraiment un bel honneur pour nous.»

Vendredi soir, le sextuor s'offrira ses premières plaines d'Abraham. Un baptême qui survient un an après qu'il soit reparti du FEQ avec le prix Espoir remis par le Festival à une proposition artistique jugée «exceptionnelle».

«C'était une super bonne mention pour nous, note le rappeur. On ne s'attendait pas à ça pantoute. C'était une autre preuve que tranquillement, il y a une sorte de reconnaissance pour le rap et pour ce qu'on fait en général. J'ai l'impression que ça n'aurait pas été possible il y a cinq ans. Quand ça arrive, c'est comme une consécration pour nous.»

Des percées de ce genre, les Dead Obies en ont vécu plusieurs depuis 2013, année où ils se sont démarqués au concours des Francouvertes et qui s'est terminée par la parution de Montréal $ud, un premier album qui a fait grand bruit sur la scène hip-hop d'ici. Alors que les portes commencent à s'ouvrir en France, la pièce Where They @, tirée du deuxième album complet Gesamtkunstwerk, a franchi le cap des deux millions d'écoutes sur la plateforme Spotify. Avec des textes franglais bien dégourdis et des prestations scéniques qui galvanisent ses fans, le groupe creuse un sillon dans un terreau de plus en plus fertile au Québec pour une nouvelle vague rap dont il est un incontournable représentant.

«Au moment où ç'a éclaté, c'était assez inattendu, avoue Snail Kid. Ça faisait longtemps qu'on suivait le rap au Québec et il y avait rarement eu des portes qui s'ouvraient pour des artistes qu'on respectait beaucoup. On ne s'attendait pas à ce que ce soit différent pour nous. On est tombé dans un beau time and space, quelque part. Mondialement, le rap finit par faire partie de la pop. C'est rendu indéniable même au Québec, qui, des fois, est un peu en marge de la pop mondiale. En ce moment, pour les jeunes et les un peu moins jeunes aussi, [le rap] est moins une bibitte à apprivoiser. Je pense qu'on a clairement profité de ça.»

Engouement

Snail Kid a eu une nouvelle preuve de l'engouement lors de la tournée L'osstidtour, à laquelle il a pris part avec son groupe Brown, qu'il forme avec son frère Jam et son père Robin Kerr. Aux côtés du collectif Alaclair Ensemble et du rappeur Koriass, ils sillonnent le Québec depuis novembre (ils sont notamment attendus au Festivent le 4 août). Et la réponse des fans a selon les dires de Snail Kid été plus que positive.

«On peut faire six ou huit heures de route pour débarquer dans des salles pleines de gens qui sont inspirés par ces bands-là, avance-t-il. C'est super beau à voir. Et ce n'est pas quelque chose que je voyais beaucoup dans le rap au Québec quand j'étais plus jeune. [...] C'est un beau petit bassin de musique qui se passe en ce moment et je pense que les jeunes y trouvent beaucoup leur compte. C'est comme la première fois que je vois des jeunes Québécois inspirés par d'autres jeunes Québécois. C'est vraiment intéressant.»

***

Vous voulez y aller?

  • Qui: Dead Obies
  • Quand: 7 juillet à 19h
  • Où: plaines d'Abraham
  • Accès: Laissez-passer du FEQ
  • Info: infofestival.com




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer