Le Festival d'été est le «meilleur au monde», selon Les Inrocks

Au-delà de la musique, c'est l'organisation «exemplaire» du... (Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Au-delà de la musique, c'est l'organisation «exemplaire» du FEQ et le «bon esprit du public québécois» que salue Les Inrocks.

Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Festival d'été

Arts

Festival d'été

Qu'il s'agisse de la programmation, des artistes qui viendront et des performances qu'ils offriront, vivez le Festival d'été de Québec au jour le jour avec l'équipe du Soleil. Ce rendez-vous culminera du 7 et 17 juillet 2016. »

(Québec) Le renommé magazine culturel français Les Inrockuptibles avait dépêché un journaliste à Québec pour la durée du Festival d'été (FEQ), et ce dernier n'est pas revenu déçu. Le FEQ est «bien le meilleur du monde, et de loin», titre-t-il dans un article paru samedi. 

Envoyé de l'autre côté de l'Atlantique pour la couverture de la 49e édition du FEQ, le journaliste Francis Dordor a été charmé par «cette gigantesque kermesse québécoise», bien que certaines têtes d'affiche l'ont laissé sur son appétit, Red Hot Chili Peppers (RHCP) en tête de liste. 

Au-delà de la musique, c'est l'organisation «exemplaire» du FEQ et le «bon esprit du public québécois» que saluent Les Inrocks. Le journaliste applaudit l'atteinte, grâce aux multiples scènes, du difficile équilibre entre le gigantisme d'un festival d'envergure et l'intimité de plus petits rendez-vous. 

On mentionne au passage les historiques plaines d'Abraham, qui ont vu «les troupes françaises conduites par le valeureux marquis de Montcalm se prendre une cuisante déculottée, infligée par l'ennemi héréditaire, l'Anglais perfide». 

Anthony Kiedis, «un charisme de balai»

Anthony Kiedis, le chanteur de Red Hot Chili... (Le Soleil, Pascal Ratthé) - image 2.0

Agrandir

Anthony Kiedis, le chanteur de Red Hot Chili Peppers

Le Soleil, Pascal Ratthé

Si Les Inrocks sont élogieux envers l'organisation du FEQ, la musique de deux des principales têtes d'affiche, Rammstein et Red Hot Chili Peppers, ne semble guère avoir impressionné l'auteur de l'article. Il ne se gêne pas pour l'écrire. 

Les RHCP se «liquéfiaient devant nous» sur la scène Bell, relate-t-il. Le chanteur Anthony Kiedis est quant à lui «affligé d'un charisme de balai-brosse, qui plus est doté d'une expressivité vocale équivalente à celle d'un sèche-cheveux».

Les autres musiciens du groupe obtiennent des descriptions à peine plus élogieuses. Remplaçant de John Frusciante, le guitariste Josh Klinghoffer «débite d'efficaces solos comme d'autres de la saucisse». Le batteur Chad Smith, de son côté, «fait monter la mayonnaise avec un entêtement et une puissance qui en dit long sur une obstination à maintenir un projet où, à l'évidence, l'on ne se pose plus la question d'une raison d'être autre que commerciale».

Red Hot Chili Peppers n'a finalement pas évolué ni enregistré de bon album depuis 25 ans, conclut le journaliste, visiblement pas un amateur du populaire opus Stadium Arcadium, paru en 2006. 

À Rammstein, il accorde le crédit d'être drôlement divertissant sur une scène, malgré une musique tenant davantage de «la pure déflagration». 

Quels artistes ont donc aimés, musicalement, Les Inrocks, au Festival d'été de Québec? L'élégant Bryan Ferry, The Decemberists, Neil Finn, Inna Modja, Daby Touré et Lee Fields, pour en nommer quelques-uns.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer