Red Hot Chili Peppers, à l'heure de Getaway

Red Hot Chili Peppers... (Photo Steve Keros)

Agrandir

Red Hot Chili Peppers

Photo Steve Keros

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Festival d'été

Arts

Festival d'été

Qu'il s'agisse de la programmation, des artistes qui viendront et des performances qu'ils offriront, vivez le Festival d'été de Québec au jour le jour avec l'équipe du Soleil. Ce rendez-vous culminera du 7 et 17 juillet 2016. »

(Québec) De l'eau a coulé sous les ponts depuis la dernière visite des Red Hot Chili Peppers à Québec, il y a 10 ans. Deux albums, un guitariste et une rencontre avec le réalisateur Danger Mouse ont jalonné le parcours des Californiens qui fouleront les plaines d'Abraham samedi. Mise à jour.

L'arrivée de Klinghoffer

Formé en 1983, à Los Angeles, Red Hot Chili Peppers compte, depuis ses débuts, Anthony Kiedis au chant et Flea à la basse. Chad Smith, arrivé en 1988, est pour sa part devenu aussi précieux qu'un membre original. Toutefois, le poste de guitariste a connu un va-et-vient régulier. John Frusciante, présent de 1988 à 1992, semblait être de retour pour de bon en 1998... or il est reparti en 2009. Josh Klinghoffer est désormais à bord. C'est lui qu'on peut entendre sur I'm With You (2011) et The Getaway, paru en mai.

Les «non» de Bowie et Eno

Selon Antony Kiedis, sa troupe a essayé à maintes reprises de travailler avec David Bowie. Le Tin White Duke aurait décliné chaque fois, que ce soit pour réaliser By the Way ou Stadium Arcadium. «Au départ, on l'appelait et il disait toujours non, respectueusement», a confié le chanteur à l'animateur de radio Steve Jones, des Sex Pistols. «Par la suite, on écrivait de longs courriels, expliquant tout, et pourquoi c'était important d'avoir quelqu'un pour guider notre navire, et il a toujours respectueusement refusé.» Kiedis a aussi confié que les Peppers auraient approché Brian Eno huit fois pour jouer le même rôle, en vain.

L'apport de Brian Burton

C'est à Danger Mouse (The Black Keys, Norah Jones) que les Red Hot ont confié la réalisation du récent The Getaway. Des chansons avaient été enregistrées avant la rencontre avec celui qui est né Brian Burton, puis abandonnées. «Il voulait voir ce qui arriverait quand nous serions en studio et débutions quelque chose de neuf», a relaté Kiedis à l'émission de radio The Kevin & Bean Show. «Au départ, il y avait une affinité et un mariage dans les autres chansons, mais nous nous sommes dit que pour que ça fonctionne, on devait lui faire confiance, abandonner nos vieilles idées, notre ancienne façon de fonctionner et dire "si cela va marcher, on devra se lancer en bas de la falaise et voir ce qui surviendra."»

Les souvenirs de Frusciante

Bien que John Frusicante ne soit plus dans l'équation Red Hot Chili Peppers depuis sept ans, Anthony Kiedis ne cache pas s'ennuyer fortement de lui. Dans une entrevue avec la télé argentine, il a raconté comment le processus d'écriture était naturel avec le guitariste. «Jamais j'ai rencontré quelqu'un avec lequel il était si facile d'écrire des chansons, et de très bonnes chansons.» Depuis son départ, Frusciante mène une carrière solo qui l'a notamment mené dans les terres de la musique électronique.

Devenir Metallica

En fin de semaine dernière, les Red Hot Chili Peppers étaient interpellés en Biélorussie par des agents des douanes. Les représentants des autorités ont alors eu une demande singulière: que les musiciens signent des albums et des photos de... Metallica. «Nous avons essayé de leur expliquer que nous n'étions pas Metallica, mais ils ont insisté pour que nous signions de toute façon. Ils avaient le pouvoir», a raconté Flea dans son compte Facebook, en précisant qu'il aimait Metallica, bien qu'il ne soit pas Robert Trujillo.

Santé et sobriété

Le 14 mai, le groupe a dû annuler un concert lorsque Anthony Kiedis a été victime de douleurs intenses à l'estomac juste avant de monter sur scène. Une autre représentation a été annulée avant que les Californiens ne reprennent la route. Kiedis a assuré dans une entrevue australienne, relayée par The Pulse of Radio, qu'il n'était nullement question d'une rechute de dépendance à la drogue ou à l'alcool, blâmant des complications liées à un virus intestinal. «J'aime être sobre, j'ai aussi parfois aimé être drogué. Être sobre pour moi est un plaisir, j'en tire beaucoup de joie; ça fonctionne pour moi. Je vais faire du surf, des activités avec mon fils, je fais de la musique, je suis bien.»

Les voûtes des Peppers

À l'instar de Prince, les Red Hot Chili Peppers auraient une tonne de matériel en banque qui pourrait faire surface un jour ou l'autre. Le bassiste Flea en a fait mention lors d'une entrevue accordée à la chaîne iHeart Radio. «Je ne dois pas penser à ce que les compagnies de disques pourraient faire paraître quand on quittera notre enveloppe mortelle. On a beaucoup de matériel, de tous nos albums. On écrit toujours davantage que ce dont on a besoin - on peut écrire de 40 à 50 chansons pour un album. Ce ne sont pas toujours les meilleures chansons que l'on conserve, mais celles qui vont bien ensemble, de façon à créer un tout.»

***

Vous voulez y aller?

  • Qui: Red Hot Chili Peppers
  • Quand: samedi, 21h30
  • Où: plaines d'Abraham
  • Accès: laissez-passer
  • Info: infofestival.com

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer