Rammstein: de nouvelles créations, mais pas d'échéance

Sur cette photo réalisée par l'artiste Bryan Adams,...

Agrandir

Sur cette photo réalisée par l'artiste Bryan Adams, les six membres de Rammstein, dont le chanteur Till Lindemann à l'avant et le guitariste Richard Z. Kruspe à l'extrême droite.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Les six complices de Rammstein se sont réunis à l'automne question de voir où ils en étaient musicalement et d'avoir une meilleure idée de ce qui pourrait les attendre dans les mois ou années à venir.

Comme l'industrie du disque a profondément changé, ils savaient d'emblée qu'ils n'avaient plus aucune règle à respecter quant à la sortie d'un album. Leur préoccupation a surtout été de voir s'ils avaient toujours le feu sacré pour créer collectivement.

«Ça fait presque 24 ans qu'on est ensemble et en vieillissant, les choses ne deviennent pas plus faciles dans le groupe, alors notre première règle était de voir si quelque chose ressortirait de notre rencontre et sinon, ce n'était pas plus grave, on ne voulait pas se mettre de pression, raconte Richard Z. Kruspe. On croit qu'on doit être très égocentrique dans le processus d'enregistrement. On ne veut pas faire un bon album pour le public, on veut le faire pour en premier lieu pour nous et on croit qu'éventuellement, ça donnera quelque chose de bon pour les fans.»

La réunion au sommet s'est bien déroulée. Le guitariste confie même avoir été surpris à quel point l'atmosphère était bonne et il est confiant quede nouvelles créations feront surface, sans pour autant vouloir dire quand.

«J'étais parmi ceux qui craignaient de se réunir et de retourner dans les vieilles querelles. On a beaucoup parlé, comme d'habitude, on a jammé, joué et c'était cool. C'est trop tôt pour dire quand ce sera prêt et je ne veux pas donner de date pour ne pas créer d'attente. Mais on le sent bien et ce qui en ressortira, que ce soit un album ou quelques chansons, ce sera bien, mais on n'a aucun calendrier à respecter pour l'instant, même si ça prend cinq ans. On veut tirer le meilleur de nous-mêmes.»

L'allemand d'abord

Rammstein est distinctif à bien des égards. En raison des spectacles, certes, mais aussi de sa musique et de la langue qu'il a choisie. La troupe qui réunit six musiciens de l'Allemagne de l'Est n'a pas de tenté de faire de courbettes à la planète en choisissant le langage le plus rassembleur.

Il est arrivé à Till Lindemann de chanter quelques lignes en anglais, en français ou même en russe, mais c'est en demeurant fidèle à l'allemand que le groupe atteint les sommets. «Notre chanteur est tellement un bon parolier en allemand que ça ne marcherait pas avec lui en anglais, explique Richard Z. Kruspe. Quand il écrit en allemand, c'est de la poésie pour moi. Pourquoi on tuerait quelque chose qui fait du sens? On essaie toujours d'être différent, de ne pas faire ce que les autres gens font. On a fait notre propre route, de manière intuitive.»

Du métal industriel revu au piano

Rammstein a lancé une parution singulière à la fin 2015: le livre XXI -Klavier, sorte de compagnon au coffret XXI, qui s'attarde à la discographie complète. Ce livre regroupe 13 partitions de chansons du groupe réarrangées pour le piano.

Vous vous demandez comment du métal industriel peut sonner de cette manière? Un disque, où l'on peut entendre ces pièces revues et corrigées, est inclus. «Ce n'est pas si étrange pour nous d'avoir ces chansons interprétées au piano, soutient Richard Z. Kruspe. Nous avons un bon ami qui est impliqué dans ce genre musical, qui est dans un autre secteur et on fait confiance à ses goûts et ses idées. On essaie des choses et on se met d'accord sur ce qu'on trouve bon et ce qu'on ne trouve pas bon, puis on va de l'avant.»

Est-ce à dire que Rammstein a déjà songé à donner des concerts dépouillés, de facture acoustique? Kruspe affirme que oui: «Nous avons eu cette idée, il y a plusieurs années, de faire une tournée acoustique, mais pour une raison pour une autre, ça ne s'est jamais matérialisé. Vous savez ce que c'est, vous vieillissez le temps, passe. Qui sait, peut-être qu'on le fera quand on aura 70 ans!»

Partager

À lire aussi

  • Rammstein, recréer la magie

    Festival d'été

    Rammstein, recréer la magie

    Quand on évoque le passage de Rammstein sur les plaines d'Abraham en 2010, les images qui surgissent dans la tête du guitariste Richard Z. Kruspe... »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer