Plus de confort pour les festivaliers

Les écrans géants situés de chaque côté de... (Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Les écrans géants situés de chaque côté de la scène seront changés. Ils deviendront verticaux, un peu à l'instar de ceux qu'on a pu voir lors du spectacle d'AC/DC en août dernier.

Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Festival d'été

Arts

Festival d'été

Qu'il s'agisse de la programmation, des artistes qui viendront et des performances qu'ils offriront, vivez le Festival d'été de Québec au jour le jour avec l'équipe du Soleil. Ce rendez-vous culminera du 7 et 17 juillet 2016. »

(Québec) Le Festival d'été de Québec (FEQ) fait le pari du confort. L'organisation fait chuter de 150 000 à 120 000 le nombre de laissez-passer émis et réaménage les sites des plaines d'Abraham et du parc de la Francophonie.

C'est dans le souci d'améliorer l'expérience des festivaliers, pour éviter entre autres qu'ils ne soient trop tassés, que le FEQ procède à ces changements. Dans l'éventualité où tous les laissez-passer seront écoulés, des billets quotidiens pourront être émis, dans des quantités variables, selon les concerts présentés. Ceci permettra donc une expérience plus à la carte sur les Plaines.

Autre élément important pour le vaste site : on installera, dans le secteur attenant au bistro SAQ, des gradins. Cette zone sera nommée Signature et comptera quelque 2000 sièges réservés. On pourra y accéder durant la durée de l'événement moyennant une carte vendue entre 350 $ et 400 $. Ces cartes seront disponibles à compter du 16 mars à midi.

Le directeur général Daniel Gélinas affirme que la baisse du nombre de laissez-passer en circulation sera compensée par les revenus des billets journaliers, les cartes de la zone Signature, ainsi que celles de la zone avant-scène. Bien que différents secteurs des Plaines soient maintenant payants, il assure que l'événement ne perd pas de vue son côté démocratique.

«Oui, on ajoute un nouveau produit qui va répondre à une demande qui, j'en suis certain, va être énorme, mais en même temps on réduit la grosseur de certains équipements pour permettre à plus de gens d'avoir une meilleure vue sur le stage. Il y a une chose qui va toujours demeurer au Festival d'été, à moins que quelqu'un d'autre arrive ici, c'est que l'avant-scène appartient aux festivaliers.»

Pour être précis, la moitié de l'avant-scène demeure réservée aux festivaliers, ainsi que tout le secteur passé le secteur de la régie. Fait à noter, ladite régie fondera de 50 %, en largeur et en hauteur, de façon à réduire les zones obstruées.

On changera par ailleurs les écrans géants situés de chaque côté de la scène : ils deviendront verticaux, un peu à l'instar de ceux qu'on a pu voir lors du spectacle d'AC/DC. Ils feront 9,1 mètres sur 12,2 m (30 pieds sur 40).

Le parc de la Francophonie subira aussi d'importantes modifications (voir autre texte), tandis que les différentes installations qui étaient à la place George-V migreront sur le terrain en face de l'Assemblée nationale. Un grand écran y sera installé, de même qu'une scène où les groupes émergents pourront se produire.

Rappelons enfin que le FEQ se tiendra cette année du 7 au 17 juillet et accueillera entre autres Sting, Peter Gabriel et Red Hot Chili Peppers. La programmation complète sera dévoilée le 15 mars.

Le Festival d'été de Québec (FEQ) fait le pari... (Festival d'été de Québec) - image 4.0

Agrandir

Festival d'été de Québec

Un parc de la Francophonie agrandi

Les festivaliers attendent depuis longtemps l'ajout d'une scène intermédiaire, plus grande que celle du parc de la Francophonie et moins vaste que celle des Plaines. Ils n'en auront pas cette année, mais en revanche, ils ont auront un parc de la Francophonie agrandi.

Le FEQ a en effet préféré agrandir la capacité d'accueil de son site existant en la faisant passer de 6500 à 10 000 places. On déplacera la zone VIP sur l'un des côtés et on débordera sur les rues avoisinantes, en particulier sur la rue Saint-Amable, où un grand écran s'ajoutera.

Le directeur général Daniel Gélinas estime qu'avec cette nouvelle capacité, bien des irritants disparaîtront pour les festivaliers. Le directeur de la programmation, Louis Bellavance, aura pour sa part davantage de marge de manoeuvre pour signer des formations qu'on voit rarement en dehors du festival, car ces artistes sont jugés trop coûteux par les diffuseurs traditionnels. À ses yeux, il n'était pas nécessaire de faire grimper la capacité d'accueil jusqu'à 30 000 personnes et, surtout, il tenait à ne pas se retrouver excentré.

«On a fait des focus groups et parmi les choses qui sont importantes, c'est l'esprit de fête. Et l'esprit de fête est lié à la proximité des sites. Si tu déconnectes un site et que tu l'envoies ailleurs juste pour avoir une plus grande capacité, tu détruis un peu l'esprit de fête que tu veux créer autour du Festival, parce que ça va devenir une nouvelle destination. Ça va devenir un one nighter parce que tu vas aller juste à une place et tu ne vivras pas le reste. Notre solution était donc de voir ce qu'on pouvait faire dans nos sites actuels plutôt que d'aller ailleurs.»  

Le fameux arbre rendra l'âme

L'arrivée de gradins payants sur les plaines d'Abraham ne ferait pas de sens si les utilisateurs devaient avoir la vue obstruée. Aussi le Festival d'été de Québec s'est-il entendu avec la Commission des Champs de Bataille Nationaux (CCBN) et le fameux arbre, qu'on pouvait voir à la droite de la scène, lorsqu'on y faisait face, sera abattu. Nathalie Allaire, à la CCBN précise que le FEQ devra, en contrepartie, prévoir un dédommagement qui prendra la forme d'un plan d'aménagement dont les détails sont à venir. «L'autre chose qui est importante, c'est que nous avons spécifié au FEQ qu'en tout temps l'accès véhiculaire et piétonnier doit demeurer accessible durant le montage et le démontage [des gradins]», précise Mme Allaire.  

Le retour du colosse d'aluminium?

On s'attendait à ce que le Festival d'été donne des détails, mardi, à propos du départ du colosse d'aluminium, l'immense scène que l'organisation a utilisée au cours des trois dernières années. Le FEQ avait déjà indiqué au Soleil qu'il y aurait des changements à ce chapitre, tout comme la firme Unisson Structures qui nous avait indiqué que le contrat n'était pas renouvelé. Or mardi, Daniel Gélinas, le dg du Festival, est apparu hésitant sur ce dossier, tout comme les gens d'Unisson, qui n'ont pas voulu commenter. Est-ce à dire que le colosse d'aluminium sera de retour? «Ce n'est pas encore tout à fait fini... Ce n'est pas réglé», a indiqué Daniel Gélinas, évasif. «On ne sait pas encore.» 

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer