Bilan positif pour le Festival d'été

La venue du groupe britannique The Rolling Stones... (Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

La venue du groupe britannique The Rolling Stones s'est imposée comme la locomotive du FEQ 2015. «C'est le plus gros spectacle de notre histoire», a souligné le directeur de la programmation du FEQ, Louis Bellavance (à droite).

Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Festival d'été

Arts

Festival d'été

Qu'il s'agisse de la programmation, des artistes qui viendront et des performances qu'ils offriront, vivez le Festival d'été de Québec au jour le jour avec l'équipe du Soleil. Ce rendez-vous culminera du 7 et 17 juillet 2016. »

(Québec) Des objectifs financiers atteints, un nombre de visiteurs de l'extérieur doublé, une visibilité internationale accrue et deux spectacles - ceux des Rolling Stones et du duo allemand Milky Chance - qui ont battu des records d'achalandage sur leurs scènes respectives. L'organisation du Festival d'été de Québec (FEQ) a brossé un bilan positif du rendez-vous qui s'est terminé dimanche, après 11 jours de spectacles.

Si elle n'a pas écoulé tous ses laissez-passer, l'équipe du FEQ a quand même atteint «tous ses objectifs de vente», a indiqué lundi le directeur général de l'événement, Daniel Gélinas. «Rassurez-vous, le Festival d'été est pleinement sain sur le plan financier, a-t-il ajouté. Ç'a bien été, on a vendu plus que l'année passée. Et l'année passée, ça avait déjà bien été.»

La venue du groupe britannique The Rolling Stones s'est imposée comme la locomotive du FEQ 2015. «C'est le plus gros spectacle de notre histoire», souligne le directeur de la programmation, Louis Bellavance. L'organisation a confirmé lundi que «plus de 100 000 personnes» ont assisté au spectacle de la bande de Mick Jagger sur les plaines d'Abraham. Parmi les bons coups, le programmateur cite aussi la visite du chanteur Keith Urban, qui a permis au FEQ de relever sur la grande scène le défi du country, un genre jusqu'ici sous-représenté. 

«Palme d'or» aux Foo Fighters

Pour Louis Bellavance, la «palme d'or» 2015 revient toutefois aux Foo Fighters, qui ont monté sur les planches dans l'orage et dont le concert a été interrompu après quatre chansons. «Ce 20 minutes-là va marquer tous ceux qui l'ont vu, estime-t-il. Ç'a été un grand spectacle. Court, mais absolument phénoménal.»

Au-delà des artistes internationaux, l'organisation du FEQ s'est réjouie lundi d'avoir pu compter sur une importante couverture médiatique à l'extérieur du Québec. «Ce qui est arrivé de mieux dans ce festival-là, c'est d'avoir acquis le statut d'événement musical international reconnu par la plupart des grands médias internationaux, estime Daniel Gélinas. On y travaillait depuis plusieurs années. On ne l'avait pas fait vraiment [auparavant]. Là, on l'a atteint. [...] On doit protéger ça et faire en sorte que le festival continue de se développer. Parce que oui, il va encore se développer.»

S'il n'a pas cité de chiffres lundi, Daniel Gélinas a aussi avancé que par rapport à l'an dernier, le Festival d'été a attiré deux fois plus de visiteurs de l'extérieur de la province.

Satisfait du nombre de laissez-passer vendus, le directeur général n'entrevoit pas de changements majeurs dans la stratégie de billetterie du FEQ. «Notre modèle fait en sorte qu'il y a du monde sur le terrain tout le temps, que c'est la fête de manière constante et continuelle», croit Daniel Gélinas. Un bilan plus poussé sera toutefois fait dans les prochaines semaines. «Je ne dis pas qu'il n'y aura pas de petites nuances ou modifications, précise le directeur général. Mais je ne pense pas qu'il y aura des décisions très différentes. Ç'a bien été.»

Déjà dans la grille de l'an prochain

Le Festival d'été vient tout juste de se terminer, mais le programmateur Louis Bellavance pense déjà à l'an prochain. Et le succès du rendez-vous 2015 lui donne de l'élan, selon ce qu'il a confié lundi. «Il y a un gros vent de positivisme qui nous souffle dans le dos après cette édition-là, observe-t-il. Oui, il y a eu les Stones et les Foo Fighters. Mais Keith Urban, les retombées de ça sont énormes à Nashville. Le téléphone sonne de partout. On est dans une très belle position.» Alors que la venue des Rolling Stones, notamment, a fait converger dans la capitale plusieurs acteurs de l'industrie, Louis Bellavance dit avoir eu l'occasion de faire avancer plusieurs dossiers. «On a déjà des trucs d'attachés ou presque. Et on a des pistes très solides. On a eu des discussions avec des agents sur des trucs très, très concrets», laisse-t-il entendre. 

Déplacements records pour le RTC

Le Réseau de transport de la Capitale (RTC) a orchestré 256 000 déplacements pendant les 11 jours du Festival d'été de Québec (FEQ). C'est un sommet pour le transporteur public, qui avait effectué 249 000 déplacements pendant la même période l'an dernier. Les ventes de titres FestiBUS, qui permettent aux festivaliers de profiter de prix réduits, étaient également en hausse de 16 % par rapport à 2014. En plus d'ajouter des véhicules sur les parcours populaires, le RTC a créé ces dernières années des navettes événementielles. Les 410 (Lebourgneuf), 430 (Charlesbourg) et 450 (Beauport) embarquent les clients rassemblés dans des stationnements incitatifs pour ensuite filer rapidement vers les lieux des festivités. Après les spectacles, le trajet est inversé. 

Avec Annie Morin

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer