Festival d'été: festivités payantes

Le Festival d'été a joué ses dernières notes...

Agrandir

Le Festival d'été a joué ses dernières notes de musique dimanche.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Festival d'été

Arts

Festival d'été

Qu'il s'agisse de la programmation, des artistes qui viendront et des performances qu'ils offriront, vivez le Festival d'été de Québec au jour le jour avec l'équipe du Soleil. Ce rendez-vous culminera du 7 et 17 juillet 2016. »

(Québec) Après 11 jours de festivités et près de 300 spectacles, le Festival d'été a joué ses dernières notes de musique dimanche. Malgré les caprices de dame nature, les restaurateurs et les hôteliers se disent tout de même satisfaits de l'achalandage.

Chaque année, des milliers de visiteurs viennent séjourner dans capitale lors de l'événement, qui présente des groupes de partout sur la planète. Cette année, le 11 juillet, soir des Foo Fighters, et le 15 juillet, avec les Rolling Stones, ont été les deux soirées les plus lucratives.

Au restaurant L'Atelier Tartares & Cocktails situé sur la Grande Allée, ce sont entre 1500 et 2000 couverts qui ont été servis chaque jour. «Ça a été de très bons chiffres pour moi, sauf, naturellement, les journées de pluie», affirme au Soleil le copropriétaire de l'établissement, Fabio Monti. «C'est dommage, car il y a eu beaucoup de pluie cette année comparativement à l'habitude. Ça casse un peu le party

Malgré la température, M. Monti est satisfait du nombre de personnes qui sont venues se rassasier à son restaurant d'environ 330 places. «C'est les plus belles journées de l'année et les plus payantes. Nous étions prêts pour le Festival d'été. Ça fait quand même déjà trois ans que nous sommes ici. Nous n'avons manqué de rien. La nourriture est toujours sortie de la cuisine en moyenne en bas de 15 à 20 minutes», souligne-t-il. «Le restaurant était toujours plein.»

Du côté du complexe Maurice Nightclub, la clientèle a aussi été au rendez-vous. «C'est un succès sur toute la ligne», pour le directeur Cédric Paquet. «Nous avons débuté le Festival d'été en force avec Skrillex en after show [le 9 juillet]. Le Maurice va beaucoup mieux que l'année dernière. Les chiffres sont meilleurs.»

Quant au restaurant du Maurice, le 575 Cuisine Chok, le baptême du feu s'est bien déroulé. «Nous avons ouvert en plein Festival d'été, ça a été beaucoup de travail», explique M. Paquet. Mais nous sommes très contents. Nous avons eu des journées au-delà de 300 repas; nous avons même frôlé les 400.»

À partir de cette semaine, le 575 Cuisine Chok, va aussi être ouvert sur l'heure du midi.

Complet pour les Stones

Du 9 au 19 juillet, la majorité des établissements hôteliers du centre-ville de Québec ont affiché complet. Sans surprise, c'est le soir des Rolling Stones qui s'est avéré le plus payant. D'ailleurs, plusieurs hôtels de la région ont dû refuser des festivaliers, et ce, même s'ils avaient augmenté leurs prix. Au Hilton Québec, le directeur général Dany Thibault salue le fait que le Festival d'été ait été programmé un peu plus tard cette année. «Cela nous a permis de prolonger la saison. Les vacances sont commencées, cela aide à l'achalandage. Le timing était parfait» note-t-il. L'an dernier, le Festival s'était déroulé du 3 au 13 juillet.

«Nous avons été complets durant huit jours cette année», ajoute M. Thibault. «Avec les Rolling Stones, il y a des gens qui sont venus de l'étranger spécifiquement pour eux. C'est de l'argent neuf, cela aide à faire tourner l'économie.» Le Hilton compte 571 chambres, dont les prix varient entre 200 $ et 399 $.

Pour la présidente de l'Association des hôteliers de la région de Québec [AHRQ], Michelle Doré, le Festival d'été est une période importante dans l'année qui permet aux établissements de renflouer leurs coffres.

«La température n'a pas aidé pour certains; par contre, la majorité des hôtels du centre-ville ont été toujours à pleine capacité», soutient la propriétaire de l'hôtel Champlain (54 chambres), de l'auberge Place d'Armes (21 chambres) et de l'hôtel Jardin Sainte-Anne (18 chambres). «Le soir des Stones, les gens essayaient même plus de se trouver une chambre. C'était la folie totale. Sur 54 chambres, le lendemain, j'avais 52 départs. [...] Les prix [pour une chambre] étaient hauts durant le Festival, mais les hôteliers n'ont pas ambitionné.»

L'organisation du Festival tiendra une conférence de presse aujourd'hui à 11h, lors de laquelle elle dévoilera son bilan pour la cuvée 2015. Après avoir été dans le rouge en 2013, le Festival avait renoué l'an dernier avec la rentabilité. 

Pour cette année, rappelons que l'organisation avait gonflé son budget de programmation de 25 % et que ce ne sont pas tous les laissez-passer qui ont trouvé preneurs. Les responsables du Festival n'ont pas voulu commenter, dimanche.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer