Les Rolling Stones tatoués sur le coeur... et les bras!

Trois générations d'amoureux des Rolling Stones : Richard... (Le Soleil, Caroline Grégoire)

Agrandir

Trois générations d'amoureux des Rolling Stones : Richard Dollard, sa fille Ashleay et sa petite-fille Zoé.

Le Soleil, Caroline Grégoire

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Festival d'été

Arts

Festival d'été

Qu'il s'agisse de la programmation, des artistes qui viendront et des performances qu'ils offriront, vivez le Festival d'été de Québec au jour le jour avec l'équipe du Soleil. Ce rendez-vous culminera du 7 et 17 juillet 2016. »

(Québec) Comme la fougue du groupe lui-même, l'amour de Richard Dollard pour les Rolling Stones ne faiblit pas avec le temps. Tellement, qu'après avoir converti sa fille Ashleay à la musique des légendaires rockeurs, il fait de même aujourd'hui avec sa petite fille Zoé, âgée de deux ans. Et la magie semble opérer chez l'enfant, qui appelle Keith Richards «uncle Keith».

Le Soleil a rencontré les trois générations d'amateurs (Richard,... (Le Soleil, Caroline Grégoire) - image 1.0

Agrandir

Le Soleil a rencontré les trois générations d'amateurs (Richard, Ashleay et Zoé) dans la maison familiale de Sainte-Foy. On y retrouve des peintures des membres des Rolling Stones, et des souvenirs des différents spectacles auxquels ils ont assisté.

Le Soleil, Caroline Grégoire

Aux yeux de Richard Dollard, la singularité des... (Le Soleil, Caroline Grégoire) - image 1.1

Agrandir

Aux yeux de Richard Dollard, la singularité des Rolling Stones réside dans leur énergie.

Le Soleil, Caroline Grégoire

«C'est la trame sonore de ma vie», lance d'entrée de jeu l'enseignant retraité Richard Dollard, à propos de la musique des Rolling Stones. Il les a découverts à l'âge de 11 ans, et ne les a toujours pas lâchés, 51 ans plus tard. Il a les Rolling Stones tatoués sur le coeur... et sur les bras. La langue emblématique du groupe, et les paroles «Wild horses couldn't drag me away», que sa fille et lui se sont récemment fait tatouer de manière à ce que les paroles soient lisibles «lorsqu'on serre quelqu'un dans nos bras».

La chanson Wild Horses est d'ailleurs LA chanson de Richard et d'Ashleay, sur laquelle ils ont dansé au mariage d'Ashleay.

«Keith [Richards] était en tournée quand son premier enfant est né», raconte la femme de 27 ans, attentivement écoutée par son père, qui s'assure que ses propos sont exacts. «Il a écrit cette chanson-là pour lui dire que les chevaux sauvages ne l'arracheraient pas à lui.» Des propos qui émeuvent grandement les deux mélomanes, et qui illustrent bien leur relation.

Le Soleil a rencontré les trois générations d'amateurs (Richard, Ashleay et Zoé) dans la maison familiale de Sainte-Foy. On y retrouve des peintures des membres des Rolling Stones, et des souvenirs des différents spectacles auxquels ils ont assisté. Impossible de ne pas comprendre par ces éléments l'amour qu'éprouvent les Dollard pour Mick Jagger et sa bande. Même la porte d'entrée de la maison est emblématique, avec son rouge Rolling Stones.

Richard Dollard a vu cinq fois les Stones en spectacle. Il les aura vu six fois après mercredi. La première fois, c'était à Montréal, en 1972, se souvient-il. Il était alors âgé de presque 20 ans. «Le warm-up band, c'était Stevie Wonder. Waw!» Et le billet coûtait moins de 8 $, rappelle-t-il, devant le regard jaloux de sa fille.

Un peu plus tard, Richard a également effectué un aller-retour à Buffalo en 24 heures pour assister au spectacle des Rolling Stones.

De son propre aveu, il s'agit d'une des nombreuses folies qu'il a faites par amour du groupe.

Un amour qui vient notamment du plaisir de jouer des Rolling Stones.

«J'aime leur nonchalance et leur amour pour la musique», dit Ashleay, alors parcourue d'un frisson. C'est que la femme a grandi avec le groupe, et avec bien d'autres d'ailleurs. Le risque de grandir avec un mélomane : en devenir un soi-même.

Ashleay raconte au Soleil qu'à trois ans, elle avait été en mesure d'identifier la chanson d'Eric Clapton qui jouait dans un magasin, lorsque questionnée par son père. Mélomane, je vous dis!

Énergie

Aux yeux du père, la singularité des Rolling Stones réside dans leur énergie.

«J'écoute les Beatles pour quelque chose de plus cérébral. Les Rolling Stones, c'est plus le guts, le rock n'roll. Ça énergise, je trouve.» Il précise qu'il n'y a pas de réelle compétition entre les Beatles et les Rolling Stones. Ils sont sur un pied d'égalité, mais offrent une musique complètement différente, tout simplement.

Et à l'intérieur même du groupe, Keith Richards, «c'est notre homme!»

«C'est comme un grand bébé, et je dis ça avec amour», lance Ashleay, à propos du légendaire guitariste. Le père et la fille s'entendent pour dire qu'il apporte une spontanéité, une juvénilité à l'ensemble.

N'empêche, Ashleay apprécie également le «je-m'en-foutisme» de Mick Jagger.

Ashleay et Richard seront sur les plaines d'Abraham mercredi soir pour assister au spectacle des Rolling Stones. À tous les festivaliers qui hésitent encore à s'y présenter, Richard répond qu'il s'agit d'une leçon d'éducation musicale. «Ce serait comme avoir la chance de voir Beethoven live

Le public invité à choisir entre quatre chansons

Les Rolling Stones ont lancé un appel au public de Québec, hier, question de le satisfaire encore davantage lors du concert de demain soir. Le quatuor invite les festivaliers qui seront présents sur les Plaines à voter parmi quatre pièces pour qu'une d'entre elles soit incluse à la feuille de route de la soirée. Les titres proposés sont Street Fighting Man, Doo Doo Doo Doo Doo (Heartbreaker), When The Whip Comes Down et Live With Me. Pour voter, rendez-vous au http://goo.gl/C8658D ou #StonesFEQ sur le réseau social Twitter. David Rémillard

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer