The Black Lips: comment ne pas rater sa première impression

Devant une salle bien remplie, les quatre gars... (Photo Sébastien Dion, Festival d'été de Québec)

Agrandir

Devant une salle bien remplie, les quatre gars des Black Lips ont offert toute une prestation avec leur rock garage à tendance psychédélique.

Photo Sébastien Dion, Festival d'été de Québec

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Festival d'été

Arts

Festival d'été

Qu'il s'agisse de la programmation, des artistes qui viendront et des performances qu'ils offriront, vivez le Festival d'été de Québec au jour le jour avec l'équipe du Soleil. Ce rendez-vous culminera du 9 au 19 juillet 2015. »

<p>Ian Bussières</p>

(Québec) Même s'ils ont joué dans plusieurs endroits où aucun groupe rock n'avait joué auparavant, les Black Lips n'avaient jamais mis les pieds à Québec en plus de 15 ans de carrière. Et on peut dire qu'ils n'ont pas raté leur première impression dimanche soir à l'Impérial à l'occasion du Festival d'été de Québec (FEQ).

Devant une salle bien remplie, les quatre gars d'Atlanta ont offert toute une prestation avec leur rock garage à tendance psychédélique. Le public a aimé au point où les Lips regrettaient de ne pas s'être pointés à Québec plus tôt. «Nous n'étions pas venus ici avant, mais nous allons revenir, c'est sûr», a lancé le guitariste Cole Alexander en début de spectacle. «Et assez vite. C'est le party ici!» a ajouté le bassiste Jared Swilley.

Bien rodé avec le retour de Jack Hines comme second guitariste après une absence de dix ans, le quatuor offre un rock solide, mais surtout toute une présence sur scène. Il faut voir Alexander avec sa tunique sortie tout droit des années 60 ou alors les deux guitaristes qui, chacun leur tour, décident d'aller faire du body surfing dans la foule.

L'un des attraits des Black Lips demeure aussi leurs harmonies vocales, car les pièces se passent souvent à trois voix, Alexander, Swilley et le batteur Joe Bradley alternant comme chanteur principal. Et encore aujourd'hui, il demeure rafraîchissant de voir un batteur qui, à l'image d'un Grant Hart ou d'un Gil Moore, peut se mettre à chanter sans perdre le rythme.

Bref, le rock garage et le punk avaient beau ne pas être la carte forte du FEQ cette année, la soirée réussie d'hier soir a racheté un peu ce manque. La seule chose qu'on pourrait déplorer est que les Black Lips ont à peine dépassé les 70 minutes, mais ils sont déjà un peu pardonnés pour avoir présenté un spectacle sans aucun temps mort.

METZ

Tout juste avant les Black Lips, le trio METZ d'Ottawa avait balancé des tonnes de décibels aux oreilles des spectateurs. Signés sur la renommée étiquette Sub Pop, les trois rockeurs ont brassé la cabane et démontré que la puissance peut se trouver dans le petit nombre.

La distorsion est toujours à son maximum, le chanteur Alex Edkins s'époumone et se lance dans des solos délirants, mais c'est le batteur Hayden Menzies qui impressionne le plus. On croirait voir King Kong ou Conan le Barbare installé sur le tabouret tellement il tape fort pour faire résonner ses peaux.

Ponctuation

C'est Ponctuation, un pur produit de la scène locale, qui avait lancé les hostilités avec une prestation de bon rock garage bien tassé. Avec une voix qui rappelle parfois Plastic Bertrand, mais en beaucoup moins déplaisant, Guillaume Chiasson balance les pièces les unes après les autres en grattant sa six cordes alors que son frère Maxime tient le rythme derrière ses fûts.

Sur disque, Guillaume se charge aussi de la basse (il joue aussi de cet instrument dans le groupe montréalais Jésuslesfilles), mais Ponctuation passe de duo à trio sur scène avec l'ajout de la jeune bassiste Laurence Gauthier-Brown, qui était encore au Cégep Sainte-Foy il n'y a pas si longtemps.

Âgée d'à peine 21 ans, la nouvelle venue est talentueuse et a aussi le «swing» pour suivre les frangins : short court et bas de nylon noirs, balançant parfois sa longue chevelure au rythme de la musique. Pour ceux qui auraient voulu en entendre davantage, le groupe de Québec sera au Cercle vendredi.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer