Boston: le secret de la longévité

Les années passent, Boston ne vieillit pas. Le...

Agrandir

Les années passent, Boston ne vieillit pas. Le groupe né en 1976 devrait se trouver au sommet de son art lorsqu'il se présentera sur les Plaines, le 13 juillet.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Festival d'été

Arts

Festival d'été

Qu'il s'agisse de la programmation, des artistes qui viendront et des performances qu'ils offriront, vivez le Festival d'été de Québec au jour le jour avec l'équipe du Soleil. Ce rendez-vous culminera du 9 au 19 juillet 2015. »

(Québec) Ce qui pousse les membres du groupe Boston à garder la flamme allumée depuis bientôt 40 ans? Simple. L'amour de la musique et le goût de la scène. «Quand on regarde dans la foule, qu'on voit les gens sourire et chanter avec nous, c'est la plus belle sensation au monde, explique le guitariste Gary Pihl. Ça peut seulement nous donner envie de continuer.»

Les années passent, Boston ne vieillit pas. Le groupe né en 1976 devrait se trouver au sommet de son art lorsqu'il se présentera sur les Plaines, le 13 juillet. On prétend qu'il sonne encore mieux sur scène que sur disque. «C'est ce que nos fans nous disent, indique Gary Pihl. C'est très flatteur.»

Pihl est d'abord guitariste, mais comme les autres membres du groupe, sa participation ne se limite pas à cet instrument. Il joue également des claviers et il participe aux choeurs. «Nous faisons tout ce que nous pouvons pour recréer le son de Boston. Parce que ce sont non seulement les guitares, mais aussi les harmonies vocales qui font ce son.»

Après la disparition tragique de Brad Delp, l'«homme à la voix d'or», en 2007, Tommy DeCarlo est devenu la voix principale de Boston. DeCarlo travaillait chez Home Depot et n'avait jamais fait partie d'un groupe de sa vie lorsqu'il a été découvert grâce à une vidéo postée sur MySpace. «Il a enregistré nos chansons et les a mises sur Internet, et c'est ainsi que sa voix est venue à nos oreilles, raconte Pihl. Avec Tommy, on dit que nous sonnons exactement comme sur les disques. Je crois qu'on ne peut pas être meilleurs que ça. C'est une superbe addition au groupe.»

Gary Pihl, lui, admire Boston depuis longtemps lorsqu'il se joint officiellement à la formation en 1985. «En 1976, je faisais partie d'un groupe de la région de San Francisco et nous jouions déjà quelques chansons de Boston tellement nous les aimions. L'année suivante, j'ai joint le groupe de Sammy Hagar. On nous a demandé d'assurer la première partie des spectacles de Boston à la fin de la toute première tournée du groupe. Ils nous ont aimés et nous les avons aimés, si bien qu'ils nous ont dit : "Hé, les gars, vous devriez ouvrir l'ensemble de notre deuxième tournée à travers les États-Unis et le Canada!" Et c'est exactemement ce que nous avons fait, de 1978 à 1979. C'est à ce moment que nous avons vraiment fait connaissance. En 1985, lorsque Sammy a quitté notre groupe pour se joindre à Van Halen, Tom Scholz m'a demandé de travailler avec lui sur l'album Third Stage. J'ai toujours été là depuis.»

La passion des amplis

Préserver la qualité musicale et répondre aux exigences des fans fait partie du défi de la longévité. Une partie de la démarche se trouve dans le son lui-même. «Comme vous le savez peut-être, Tom (Scholz) a conçu les amplificateurs que nous utilisons sur scène. Ils possèdent un son très particulier. Il n'y a pas à dire, ces amplis sonnent comme Boston. Je suis certain que nous sommes le seul groupe au monde qui joue sur ses propres amplificateurs [de marque Rockman]. J'ai effectivement travaillé pendant 10 ans avec Tom pour construire ces amplis. Nous avions en commun une passion pour l'électronique. C'est d'ailleurs un peu comme ça que Tom et moi sommes devenus amis. Pendant les tournées, quand j'étais encore avec Sammy Hagar, je questionnais Tom à propos de son son. Je le trouvais trop bon! Je l'ai ensuite aidé à faire la démonstration de ses produits lors de foires commerciales.»

Un son unique

C'est fou toute la musique qui se faisait à Boston, fin 70, début 80. The Cars, Aerosmith, le J. Geils Band ou 'Til Tuesday, chaque groupe avait un son qui lui était propre. En raison de sa polyvalence, de ses chansons rock pop, de certaines chansons aux accents métal même, Boston apportait une note particulière dans le tableau. Le côté rock progressif de Boston était assez unique. À l'époque, c'est peut-être le seul groupe américain d'importance à avoir osé creuser ce filon. «C'était sûrement unique, assure Pihl. Je me souviens que j'étais dans ma voiture quand j'ai entendu More than a feeling pour la première fois. J'étais complètement étonné du son que Boston s'était donné. Certaines chansons étaient assez longues, par exemple le medley Foreplay/Long Time. Mais les radios les aimaient et on les faisait beaucoup jouer. C'est toujours le cas aujourd'hui.»

Vous voulez y aller?

Qui :Boston

Où : plaines d'Abraham

Quand : aujourd'hui à 21h30

Accès : laissez-passer

Info :www.infofestival.com

BOSTON 2015 LIVE

Tom Scholz: guitare principale, claviers, choeurs (membre fondateur)

Tracy Ferrie :guitare basse, choeurs(membre depuis 2008)

Jeff Neal : batterie, percussions, choeurs (membre depuis 2002)

Tommy DeCarlo : chant, claviers, percussions (membre depuis 2008)

Beth Cohen : claviers, choeurs et guitare(membre depuis 2012)

Gary Pihl : guitare, claviers, choeurs (membre depuis 1985)

Le guitariste Tom Scholz du groupe Boston... (Photo tirée du site de Boston) - image 3.0

Agrandir

Le guitariste Tom Scholz du groupe Boston

Photo tirée du site de Boston

Un gars très spécial

Tom Scholz a marqué à sa manière et de plusieurs façons l'histoire de la musique rock. Pas étonnant que la compagnie Gibson fabrique depuis l'an dernier un modèle de guitare qui porte son nom. «Vous savez, le nom de Tom Scholzfigure sur la liste des 100 meilleurs guitaristes de tous les temps et sur la liste des meilleurs claviéristes de tous les temps, note Gary Pihl. Personne d'autre au monde n'apparaît sur ces deux listes en même temps. Il va sans dire qu'on lui doit quelques-unes des meilleures chansons rock de tous les temps. Il a aussi conçu les amplis sur lesquels nous jouons et il a été l'ingénieur et le producteur des albums du groupe. C'est un gars très spécial. Ça a été un privilège de travailler avec lui toutes ces années.»

Pochette du disque Boston sorti en 1976... (Photo tirée du site de Boston) - image 4.0

Agrandir

Pochette du disque Boston sorti en 1976

Photo tirée du site de Boston

Fèves, chou ou guitares de l'espace?

Quand est venu le temps de choisir l'image qui apparaîtrait sur son premier disque, les membres fondateurs de Boston ont choisi la moins mauvaise des idées soumises par la compagnie de disques. «Le groupe s'appelait déjà Boston, rappelle Gary Pihl. L'une des premières propositions représentait un gros contenant de Boston baked beans. Le groupe l'a rejetée. La compagnie est revenue avec une photo d'un chou Boston - je ne savais même pas qu'une telle chose existait! - que le groupe a refusée également. Ensuite, un artiste s'est présenté avec ce concept de terre qui explose, avec ces villes qui s'échappent au moyen de leurs propres vaisseaux spatiaux en forme de guitare. L'une des guitares représente la ville de Boston. Le groupe a vu l'image et s'est dit : "C'est ce qu'il nous faut. Allons-y avec celle-là!"»

Un des plus grands groupes de tous les temps

Boston a vendu des albums à l'époque où les albums se vendaient par millions. Boston, lancé en août 1976, atteint le troisième rang et obtient 17 fois la certification platine aux États-Unis. Il a conservé le record du premier album le plus vendu pendant des années. Le 45 tours More than a feeling s'est hissé au cinquième rang des ventes aux États-Unis en 1976. Foreplay/Long Time, pièce rock d'inspiration progressive de presque huit minutes, a atteint le 22e rang quelques mois plus tard.

Partager

À lire aussi

  • Boston indémodable

    Festival d'été

    Boston indémodable

    Il a beau ne pas avoir placé une pièce dans le top 100 du palmarès Billboard depuis plus de 20 ans, le groupe Boston a attiré une foule très... »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer