Anti-Flag: toujours volubiles, toujours politisés

Anti-Flag joueront à l'Impérial le lundi 13 juillet....

Agrandir

Anti-Flag joueront à l'Impérial le lundi 13 juillet.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Festival d'été

Arts

Festival d'été

Qu'il s'agisse de la programmation, des artistes qui viendront et des performances qu'ils offriront, vivez le Festival d'été de Québec au jour le jour avec l'équipe du Soleil. Ce rendez-vous culminera du 9 au 19 juillet 2015. »

<p>Ian Bussières</p>

(Québec) Près de 20 ans après la parution de leur premier album Die For Your Government, qui les a propulsés à l'avant-scène d'une nouvelle vague de groupes punks militants, les gars d'Anti-Flag, qui se produiront à l'Impérial le 13 juillet à l'occasion du Festival d'été, demeurent toujours aussi volubiles et politisés. Ce n'est pas pour rien qu'ils ont intitulé leur dernier album AmericanSpring.

«Le printemps arabe est arrivé dans une partie du monde qui est tellement totalitaire que les gens pensaient qu'aucun changement n'y était possible mais, soudainement, un grand changement est tout de même survenu. Vous n'avez qu'à regarder l'Égypte et la Tunisie», explique le chanteur et guitariste Justin Cathal Geever, alias Justin Sane, en entrevue téléphonique avec Le Soleil.

«Et en Amérique aussi, souvent on croit que rien ne peut changer, que les pauvres resteront toujours pauvres. Mais il est important de voir que les choses peuvent changer. Même si certains perçoivent le printemps arabe comme un échec, moi je continue de le voir comme le premier pas vers quelque chose de mieux», poursuit Justin.

«Tu n'as qu'à penser au mouvement pour les droits civiques aux États-Unis : les gens se sont battus pendant des décennies et il reste encore des choses à régler, comme on peut le voir avec des événements comme ceux de Ferguson et les autres cas de jeunes Noirs abattus par la police. Les grands changements nécessitent beaucoup de temps », enchaîne le musicien de 42 ans.

Politique et communication

C'est cet intérêt marqué pour la politique et ce qui se passe partout dans le monde qui a amené Justin à terminer des études en communication. «J'ai toujours été passionné à propos de tout ça et la musique, pour moi, c'est une façon d'approfondir et de communiquer cet intérêt. Les chansons que nous avons écrites n'ont peut-être pas arrêté la guerre, mais je sais au moins qu'elles ont eu un effet sur certaines personnes qui ont choisi de ne pas entrer dans l'armée et aller combattre à la guerre après les avoir entendues.»

Car au-delà des paroles et de la politique, il y a bien sûr la musique qui guide le message du groupe de Pittsburgh et un album que Geever et ses acolytes Chris Barker, Chris Head et Pat Thetic voulaient plus grand que nature.

«On a traversé une phase où on ne savait pas si on ferait un autre album, mais je n'ai jamais arrêté d'écrire des chansons. Et finalement on s'est dit que si on faisait un album, il valait mieux qu'il soit spécial. Nos deux derniers albums étaient corrects, mais nous nous sommes vraiment poussés au maximum pour celui-là», indique Justin.

Quelques amis

Le quatuor a même quitté la Pennsylvanie pour enregistrer en Californie, s'assurant du même coup la participation de quelques amis, comme Tim Armstrong de Rancid qui prête sa voix à Brandenburg Gate et Tom Morello de Rage Against the Machine qui gratte de la six cordes sur Without End.

«Et surtout, il y a Kenny Carkeet d'Awolnation qui a accepté de produire l'album. Je voulais Kenny, car il a grandi en écoutant Anti-Flag et il comprend le groupe. C'est aussi un gars qui est plus jeune que nous et qui a le pouls de la musique contemporaine. Il sait comment nous amener ailleurs sans pour autant nous dénaturer», poursuit le chanteur, heureux que l'influence du claviériste et guitariste soit perceptible sur American Spring.

Puisque notre entrevue avait lieu quelques semaines seulement après la parution du dernier album, Justin n'était pas prêt à spéculer à savoir si Anti-Flag hésiterait à lancer d'autres albums dans la conjoncture actuelle de l'industrie de la musique.

«Soyons clairs, nous allons toujours faire de la musique, il y aura un autre album, mais je ne sais pas quand. Nous sommes tous un peu plus vieux. Anti-Flag est un emploi à temps plein pour nous tous, mais c'est aussi l'endroit le plus cool au monde», conclut-il.

Un batteur mystérieux et survolté

Avec ses cheveux blond platine dressés sur sa tête comme s'il s'était mis les doigts dans une prise de courant, ses yeux ronds et sa langue qu'il balance de gauche à droite de sa bouche au rythme de son jeu rapide sur ses fûts, le batteur d'Anti-Flag Pat Thetic dégage sur scène une énergie survoltée. Il est aussi le plus mystérieux des quatre membres du groupe puisqu'il est le seul dont le nom véritable n'a jamais été révélé. «Pat est une personne très intense qui aime toujours tout pousser à l'extrême. C'est aussi tout un batteur, probablement l'un des plus sous-évalués», déclare le chanteur Justin Cathal Geever, qui n'est cependant pas prêt à lever le voile sur la véritable identité de son acolyte et ami. «Ha ha! Tu n'as jamais trouvé son nom de famille, hein? Bien, si jamais tu le trouves, je vais devoir te tuer, mon gars!», rigole le chanteur. «En fait, Pat est un criminel international qui est recherché activement depuis des années», termine-t-il sans préciser la nature du «crime». Parions sur la contrebande de boissons énergisantes pour sa consommation personnelle!

Vous voulez y aller?

Quoi : Anti-Flag (invités : Single Mothers, The OBGM's)

Où : Impérial de Québec,252, rue Saint-Joseph Est

Quand :lundi 13 juillet, 21h50

Billets : laissez-passer du FEQ ou 15 $ à la porte

Téléphone : 418 523-4540

Site Web :www.infofestival.com

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer