L'animateur Bill Carroll en ville pour son ami Pat Smear

Bill Carroll et son épouse Sylvie Lapointe verront... (Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

Bill Carroll et son épouse Sylvie Lapointe verront pour la première fois leur ami Pat un spectacle à grand déploiement, samedi soir, sur les Plaines d'Abraham.

Le Soleil, Pascal Ratthé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Festival d'été

Arts

Festival d'été

Qu'il s'agisse de la programmation, des artistes qui viendront et des performances qu'ils offriront, vivez le Festival d'été de Québec au jour le jour avec l'équipe du Soleil. Ce rendez-vous culminera du 9 au 19 juillet 2015. »

<p>Ian Bussières</p>

(Québec) L'animateur radiophonique Bill Carroll, qui produit chaque jour une émission de radio dans le marché de Los Angeles et une autre dans le marché de Toronto, est de passage à Québec avec son épouse Sylvie Lapointe afin de voir à l'oeuvre pour la première fois son ami Pat Smear, guitariste des Foo Fighters, dans un spectacle à grand déploiement.

«Nous les avons vus souvent à Los Angeles, dans des spectacles surprises ou dans de petites salles avant qu'ils partent en tournée, mais, honnêtement, je n'ai vu aucun de leurs spectacles dans de grands amphithéâtres ou sur des scènes extérieures», avoue l'homme de 55 ans qui a été classé cette année cinquième animateur de radio local ayant le plus d'influence en Amérique par le magazine Newsmax.

Ce n'est pas non plus une surprise si Québec a été le lieu choisi par Bill Carroll pour cette première. «Mon épouse Sylvie Lapointe est native de Québec et elle me parle depuis des années de son Festival d'été. Quand j'ai su que Pat et les Foo Fighters allaient être là, je me suis dit que ce serait une belle occasion», explique l'animateur qui se passionne pour la politique et la musique.

«J'ai vu les Foo Fighters au moins six fois, dont au mythique bar Roxy de Los Angeles et dans un spectacle donné au restaurant Rock n' Roll Pizza devant 50 personnes. Ça va être un peu spécial de voir mon ami devant 100 000 personnes, car, pour nous, il est simplement Pat et il est oncle Pat pour nos enfants. On ne le voit pas comme une rockstar», explique Carroll.

Bill et Sylvie se sont connus à Toronto, où Bill oeuvrait alors comme animateur matinal et où Sylvie travaillait pour Air France. Ils se sont mariés à Québec en 2003 et ont tenu la réception au Château Frontenac, où Le Soleil les a rencontrés jeudi.

En 2010, ils se sont envolés pour la Californie, où Bill a décroché un emploi à la station KFI AM 640. «J'ai toujours voulu faire de la radio aux États-Unis, alors j'ai envoyé des démos à L.A., New York et Chicago, et le directeur des programmes de KFI a rappelé. Nous sommes demeurés en contact pendant deux ans jusqu'à ce que le bon poste se présente», explique-t-il.

Le couple s'est donc installé à Los Angeles et a pu renouer avec une bonne amie que Bill avait connue dans les médias torontois. Rebecca Gibb, fille du guitariste du groupe punk The Battered Wives John Gibb, avait elle aussi pris la route de la Californie et était maintenant mariée à un certain Georg Ruthenberg, alias Pat Smear, ex-guitariste des Germs et de Nirvana.

Musique et politique

«Pour tout le monde, c'est Pat. Il n'y a vraiment personne qui l'appelle Georg, même si c'est son vrai nom!» fait d'ailleurs remarquerSylvie Lapointe.

«Pat venait tout juste de revenir avec les Foo Fighters quand on a déménagé là-bas, explique l'animateur. Nous ne sommes pas devenus proches du jour au lendemain, car il est un gars très privé, mais éventuellement nous sommes devenus de très bons amis. Quand les Foo Fighters ne sont pas en tournée, Pat et Rebecca dînent avec moi et Sylvie tous les dimanches.»

Cette amitié entre un animateur à tendance conservatrice et un punk rockeur pourrait paraître étonnante à première vue, mais Bill Carroll n'y voit rien de surprenant. «Pat est un gars très intéressé par la politique. Il écoute beaucoup mon émission de radio et me texte pendant qu'il écoute. Nous parlons souvent de politique. Des fois on est d'accord, des fois on n'est pas d'accord. Et j'adore sa musique», résume l'animateur.

Étonnamment, il ajoute qu'il n'a jamais interviewé son ami en ondes. «Pat n'aime pas du tout les entrevues. Les deux seules fois où il m'a parlé à la radio, il me téléphonait pour confirmer si on allait dîner ensemble et il ne savait pas qu'on était en ondes», raconte Bill Carroll en rigolant. «Quand je lui ai dit, il a dit "fuck!" et il a raccroché.»

Double emploi

Bill Carroll anime à Los Angeles l'émission du début de l'après-midi sur KFI AM 640 et, depuis 2012, il se tape aussi l'émission du retour sur la station torontoise Talk Radio AM 640, qu'il diffuse en direct du studio qu'il a aménagé dans sa résidence de L.A. Il doit donc se tenir au courant autant de l'actualité canadienne que de l'actualité américaine. «Je me lève à 6h et je n'arrête pas de lire, de me préparer ou parler avant 17h. Ensuite, je soupe, puis je recommence à lire et à préparer l'émission du lendemain matin. Il n'y a que le vendredi soir et le samedi où je n'ai pas l'impression de travailler», conclut celui qui est l'un des rares, sinon le seul animateur à diriger des émissions quotidiennes différentes dans deux pays différents.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer