Soirée électro: le choc des générations

Madeleine et Lorraine ne voulaient pas manquer le... (Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

Madeleine et Lorraine ne voulaient pas manquer le spectacle d'ouverture, même si ce n'était pas trop leur style de musique.

Le Soleil, Pascal Ratthé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Festival d'été

Arts

Festival d'été

Qu'il s'agisse de la programmation, des artistes qui viendront et des performances qu'ils offriront, vivez le Festival d'été de Québec au jour le jour avec l'équipe du Soleil. Ce rendez-vous culminera du 9 au 19 juillet 2015. »

(Québec) Depuis 16h30 jeudi, le coeur de Québec bat au rythme du Festival d'été. Contrairement aux traditionnels spectacles d'ouverture qui se voulaient plus francophones, ce sont plutôt des notes de musique électronique qui ont fait vibrer les premiers haut-parleurs cette année. Un pari réussi des organisateurs? Les opinions de la foule étaient partagées en début de soirée.

Marie-Laurence Lavigne Couture (avec les lunettes) a pris... (Le Soleil, Pascal Ratthé) - image 1.0

Agrandir

Marie-Laurence Lavigne Couture (avec les lunettes) a pris congé pour pouvoir participer à la soirée électro avec ses amis. La bande est arrivée vers midi pour s'assurer d'avoir une place de choix. 

Le Soleil, Pascal Ratthé

Plusieurs centaines de festivaliers étaient présents dès l'ouverture du site des plaines d'Abraham en après-midi. Au menu, une soirée électro assurée par Full Flex Express Tour, avec en tête d'affiche Skrillex et Diplo sous la bannière Jack Ü.

Lors du passage du Soleil, la foule était principalement composée de jeunes adultes. La bière à 6,50 $ et les shooters de Jack Daniel's à 3,50 $ se vendaient comme des petits pains chauds. «La soirée s'annonce très bonne», a commenté une serveuse au Soleil, préférant taire son nom. D'ailleurs, Ambulance Saint-Jean a décidé d'augmenter ses effectifs sur le terrain pour ce spectacle.

Comme plusieurs autres jeunes rencontrés par Le Soleil, Marie-Laurence Lavigne Couture avait pris congé pour participer à la soirée électro. La jeune femme et ses amis sont arrivés sur le site vers midi afin de s'assurer d'être parmi les premiers à fouler les plaines d'Abraham. «C'est la deuxième fois que je vois Skrillex. J'ai vraiment hâte. Ma journée a été prévue pour ça», affirme-t-elle alors qu'elle se trouve à quelques mètres de la scène Bell.

Même si Skrillex attire principalement une clientèle composée de jeunes adultes, des curieux et des «abonnés» au spectacle d'ouverture étaient aussi présents.

Des habitués

Pour Madeleine A., âgée de 76 ans, et Lorraine B., 70 ans, il n'était pas question de manquer le spectacle d'ouverture du Festival d'été, et ce, même si les deux femmes ne sont pas fans d'électro. 

«On aime plus ou moins ça, mais c'est une tradition pour nous de participer au spectacle d'ouverture. Généralement, c'est plus de la musique de notre génération. Là, ce n'est pas notre musique...» a confié au Soleil Madeleine, qui aurait souhaité un spectacle plus francophone. «Nous avons vu par le passé Félix Leclerc, Robert Charlebois et Jean-Pierre Ferland.» 

Vers 19h30, il était encore facile de se déplacer sur le site des plaines d'Abraham. «Nous sommes surprises qu'il n'y ait pas plus de monde. D'habitude, nous avons de la misère à nous déplacer», raconte Madeleine. «Je trouve qu'il manque beaucoup de spectacles francophones cette année», déplore Lorraine. 

Raymond Vaillancourt était quant à lui curieux de vivre «l'ambiance d'un spectacle d'électro». «Je viens toujours au spectacle d'ouverture. Ce n'est pas le genre de musique que j'écoute. J'étais seulement curieux», a souligné l'homme de 61 ans résidant à Lévis. «Je me demande toutefois pourquoi les gens ne réagissent pas à la musique. Même les gens en avant n'écoutent pas la musique. Ils ne réagissent pas. Ils discutent entre eux. C'est vraiment surprenant.»

Vers 21h, des milliers de festivaliers s'étaient entassés sur les Plaines, attendant l'arrivée de Skrillex et Diplo. L'ambiance était beaucoup plus festive qu'à 19h. Le duo prévoyait terminer sa soirée de travail au Maurice Nightclub pour «l'after party». Contrairement au site des plaines d'Abraham, où il n'y avait pas ou presque de file d'attente, les gens devaient patienter environ 45 minutes en début de soirée avant de pouvoir entrer au parc de la Francophonie pour voir notamment Vance Joy.

 

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer